COMPAGNON
. s. m.
Camarade, associé, qui est habituellement avec un autre, qui fait avec lui la même chose. Cher, fidèle, ancien compagnon. C'est son compagnon. Le compagnon d'un tel. Compagnon d'école, d'étude, de fortune, de gloire. Compagnon de voyage. On lui a donné un tel pour compagnon. Il n'a pas besoin de compagnon. Jouer à qui trompera son compagnon. C'est un agréable compagnon. Avoir un fâcheux compagnon.

Prov. et fig., Qui a compagnon, a maître, On est souvent obligé de céder aux volontés de ses associés, des personnes avec qui l'on vit.  Compagnons d'armes, se disait anciennement Des chevaliers qui avaient fait ensemble amitié particulière, avec protestation de ne se quitter jamais. Il se dit encore Des hommes qui ont fait la guerre ensemble.

COMPAGNON, signifie quelquefois, Égal. C'est un homme qui ne peut souffrir ni compagnon ni maître. Traiter de pair à compagnon.   Il se dit encore d'Un homme qui est gaillard, drôle, éveillé. C'est un compagnon, un bon compagnon. Il fait le bon compagnon.

Fam., Faire le compagnon, Faire l'entendu.

Fam., C'est un hardi compagnon, Il est homme d'exécution et déterminé. On a dit de même, Il est gentil compagnon, c'est un gentil compagnon.

Fam., C'est un dangereux compagnon, se dit D'un homme qui est capable de faire de mauvais tours. On a dit de même, C'est un compagnon, défiez-vous-en.

Fam., C'est un petit compagnon, se dit D'un homme qui est pauvre et de bas lieu. Il a fait une grande fortune, de petit compagnon qu'il était.

COMPAGNON, signifie aussi, Un garçon qui a fait son apprentissage en quelque métier, mais qui travaille encore pour le compte d'un maître. Compagnon tailleur. Compagnon cordonnier. Il était compagnon chez tel maître. Compagnon dans telle boutique. Ce tailleur avait tant de compagnons. Il paye ses compagnons au mois, à la semaine. Louer des compagnons. On dit plus souvent aujourd'hui, Ouvrier ou Garçon.

Fig. et fam., Travailler à dépêche compagnon, Travailler vite et négligemment, ne chercher qu'à finir, sans se mettre en peine de la perfection de l'ouvrage. Vous avez travaillé à dépêche compagnon. On dit aussi, C'est un ouvrage fait à dépêche compagnon.

COMPAGNON, se dit plus particulièrement Des artisans qui font partie d'une société de gens de métier. Les compagnons du devoir. Il s'élève de fréquentes querelles entre les compagnons.   La mère des compagnons, Femme chargée d'héberger, aux frais d'une société de compagnons, les membres de cette société qui se trouvent momentanément sans ouvrage.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • compagnon — [ kɔ̃paɲɔ̃ ] n. m. • cumpainz 1080; lat. pop. °companio, onis « qui mange son pain avec » → copain 1 ♦ Vieilli ou littér. Personne (souvent, homme) qui partage habituellement ou occasionnellement la vie, les occupations d autres personnes (par… …   Encyclopédie Universelle

  • compagnon — COMPAGNON. s. m. Camarade, associé, qui est joint avec quelqu un. Cher, fidèle, ancien compagnon. C est son compagnon. Le compagnon d un tel. Compagnon d école, d étude, de forune. Compagnon d office. Un Religieux fxi sort avec son compagnon. On… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • compagnon — Compagnon, m. Est celuy qui a hantise ordinaire et compagnie à un autre, et est terme correlatif à luy mesmes, le Picard dit Compaing, comme l Italien Compagno, et compagnon par diminutif. Le mesme Picard, dit paignon en diminutif de pain, pour… …   Thresor de la langue françoyse

  • compagnon — Compagnon. subst. masc. Camarade, associé, qui est joint avec quelqu un. Cher, fidelle, ancien compagnon. c est son compagnon. le compagnon d un tel. compagnon d escole, d estude, de fortune. compagnon d office. on luy a donné un tel pour… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Compagnon — (fr., spr. Kongpanjong), 1) Theilnehmer an einer, in Compagnie geführten Unternehmung, s. Compagnie 3); 2) Matrose, welcher die nöthigen Handarbeiten mit verrichten hilft …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Compagnon — C est dans la Saône et Loire que le nom est le plus répandu. On le rencontre aussi dans le nord de la France (variante : Compagnion). On peut hésiter entre le sens le plus courant aujourd hui (ami, camarade), déjà attesté au moyen âge, et celui… …   Noms de famille

  • compagnon — (kon pa gnon) s. m. 1°   Celui qui accompagne une autre personne, qui est associé à elle. •   Mais de qui savez vous un désastre si grand ? Des compagnons d Araspe et d Araspe mourant, CORN. Nicom. V, 3. •   Gouvernez, si vous pouvez, tout seul… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • COMPAGNON — n. m. Celui qui est habituellement avec un autre, qui fait avec lui la même chose. Compagnon d’école, d’étude, de fortune, de gloire. Compagnon de voyage. C’est un agréable compagnon, un fâcheux compagnon. Il a deux compagnons préférés. Il se dit …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Compagnon — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Compagnon », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Compagnon est un mot français, littéralement …   Wikipédia en Français

  • compagnon —    Le membre viril, qui naît avec l’homme et meurt avec lui.         Mignonne, jour et nuit je suis importuné    D’un petit compagnon qui quand et moi fut né.    THÉOPHILE.         Le compagnon, étant de taille énorme,    Foula comme il faut le… …   Dictionnaire Érotique moderne

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”