COMMUN
, UNE. adj.
Dans l'acception la plus générale, il se dit Des choses auxquelles tout le monde participe, ou a droit de participer. Le soleil, l'air, sont communs. La lumière est commune à tous les hommes. Dans une acception moins étendue, il se dit Des choses dont l'usage appartient à plusieurs. Un puits commun. Une cour commune. Passage, escalier, chemin commun. Cela est commun à tout le bourg, commun aux deux maisons. Tout est commun entre eux.   Maison commune, L'hôtel où s'assemblent les officiers municipaux.

COMMUN, se dit aussi De ce qui est propre à différents sujets. Le boire et le manger sont communs à l'homme et aux animaux. La vie végétative est commune aux animaux et aux plantes. Qualités communes. Traits, caractères communs. Ami commun. Ennemi commun. Le pape est le père commun des fidèles. Intérêt commun. Péril commun. Des goûts communs les rapprochèrent. Cette douleur, cette joie m'est commune avec bien des gens. Entreprendre une chose à frais communs. Voyager à frais communs. La commune mesure de deux quantités. J'ai cela de commun avec lui. Cette affaire n'a rien de commun avec celle dont il s'agit.   En Rhétorique, Lieux communs, Sources générales d'où un orateur peut tirer ses arguments et ses moyens. Aristote a traité des lieux communs.   Lieux communs, se dit aussi de Certains traits généraux qui peuvent s'appliquer à tout, de certaines réflexions générales qu'on fait entrer dans un sujet particulier. Ce qu'il y a de meilleur dans ce discours, n'est qu'un lieu commun sur les conquérants. Ses sermons ne sont que des lieux communs. Employer des lieux communs. Un recueil de lieux communs.   Lieux communs, se dit encore Des idées usées, rebattues. Il ne dit que des lieux communs.   Sens commun, La faculté par laquelle la plupart des hommes jugent raisonnablement des choses. Cela est contre le sens commun. Cela répugne au sens commun, n'a pas le sens commun, n'a pas l'ombre du sens commun. C'est un homme qui n'a pas le sens commun.   Faire bourse commune, se dit de Deux ou plusieurs personnes qui font leur dépense en commun.  Faire vie commune, Vivre à frais communs.  La vie commune, se dit en parlant Des religieux et des religieuses qui vivent en communauté. On appela Cénobites ceux qui avaient adopté la vie commune.   La vie commune, se dit encore, surtout en Littérature, Des moeurs générales, des événements ordinaires de la vie ; par opposition à La condition des princes, des héros, etc., et aux grandes vicissitudes qu'ils peuvent éprouver. Retracer les événements de la vie commune.   En Grammaire, Nom, adjectif du genre commun, Nom, adjectif dont la terminaison est la même au féminin qu'au masculin. Auteur est un nom du genre commun. Fidèle, sage, sont des adjectifs du genre commun.   Syllabe commune, se dit, dans les langues prosodiques, d'Une syllabe qui est tantôt brève et tantôt longue.  En Jurispr., Époux communs en biens, Entre lesquels il y a communauté de biens. Le contrat porte que les époux seront communs en biens. On le dit quelquefois, au singulier, de L'un des époux entre lesquels il y a communauté. L'époux commun en biens peut, etc.

COMMUN, signifie aussi, Général. Le bruit commun. C'est l'opinion commune. La commune façon de parler. Mesure commune. La commune renommée. Le bien, l'intérêt commun. Erreur commune.   La langue commune, La langue qui est parlée le plus généralement dans un pays. En Belgique, le français est la langue commune.   La voix commune, L'opinion générale.  D'une commune voix, À l'unanimité. D'un commun accord, De concert, chacun adhérant à la chose.  Le droit commun, La loi reçue dans un État, l'usage qui y est généralement établi.  En Jurispr., Délit commun, se disait d'Un délit qui avait été commis par un ecclésiastique, et qui était de la compétence du juge ecclésiastique. Il est opposé à Cas privilégié.

COMMUN, signifie aussi, Ordinaire, qui se pratique ordinairement. L'usage en est fort commun. Il n'y a rien de si commun, rien n'est plus commun. C'est une chose bien commune. Cela est commun parmi les militaires, entre les militaires. Commun entre les bourgeois, parmi les bourgeois. Rien n'est plus commun, chez ce peuple, que de voir... Il est assez commun de voir ...  Les mots, les termes communs de la langue, Les mots, les termes ordinaires de la langue, par opposition à ceux qui ne sont usités que dans les arts et dans les sciences.  Expédier en forme commune. Façon de parler prise du style de la Daterie de Rome, et qui signifie, Sans grâce, sans remise. Ainsi on dit, Il a été expédié en forme commune, en parlant D'un homme à qui on a gagné tout son argent en peu de temps, ou en parlant D'un homme mort en peu de temps entre les mains de plusieurs mauvais médecins.

COMMUN, signifie en outre, Qui se trouve aisément et en abondance. Les melons sont fort communs cette année. Les bons muscats sont communs en Languedoc, en Provence.

COMMUN, signifie aussi, Vulgaire, bas, par opposition à Noble, distingué. Il a l'air commun, la figure commune. Son langage est bien commun. Cette femme a des manières communes.   Il se dit également Des marchandises, des objets de peu de valeur et d'une qualité médiocre. Un marchand qui n'a que des marchandises communes, très-communes, qui n'a rien que de commun.   Cette terre donne tant de revenu, année commune, ou, plus rarement, communes années, Bon an, mal an, en compensant les mauvaises années avec les bonnes.

COMMUN, signifie encore, Médiocre, peu estimable dans son genre. Il a fait un discours très-commun. C'est un prédicateur fort commun. Un auteur, un poëte très-commun. Une invention commune. Des pensées communes. Idée commune. Rien de plus commun. (Voyez ci-dessus Lieux communs. ) COMMUN, est aussi substantif masculin, et il se dit d'Une société entre deux ou plusieurs personnes. Il faut prendre cette dépense sur le commun. Ce sens n'est plus guère usité que dans les phrases suivantes :  Vivre sur le commun, Vivre aux frais d'une société, sans payer sa part de la dépense commune. Il signifie aussi, figurément, Vivre habituellement sur le tiers et sur le quart.

Prov. et fig., Il n'y a point d'âne plus mal bâté que celui du commun, Les affaires d'une communauté, d'une société, sont souvent négligées, personne ne voulant les soigner comme si elles étaient les siennes propres.  En commun, Ensemble, en société. Ils ont mis leur bien en commun. Ils vivent en commun. Travailler en commun. Ils jouissent de la succession en commun, jusqu'à ce qu'ils aient fait le partage.

COMMUN. substantif, signifie aussi, Le plus grand nombre, la plus grande partie. Le commun des hommes. Le commun des philosophes. Le commun des lecteurs.

Fig., Cette personne, cette chose est du commun, Elle n'est pas de grand mérite, de grand prix. C'est un homme du commun. Il est hors du commun. Il passe le commun. Il est au-dessus du commun. Sa charge le tire du commun. Cela est du commun. Cet ouvrage n'est pas du commun.   Une personne du commun, signifie aussi quelquefois, Une personne du peuple.  Chez les Catholiques, Le commun des apôtres, des martyrs, des confesseurs, des vierges, etc., L'office général des apôtres, des martyrs, etc., pour qui l'Église n'a point réglé d'office particulier.

Prov. et fig., Être du commun des martyrs, Ne se faire distinguer par aucun talent, par aucune qualité.

COMMUN. substantif, se dit encore Des domestiques inférieurs, dans les grandes maisons ; et, par extension, Du bâtiment où ils logent. C'est du vin du commun, du vin pour le commun. Le dîner du commun. La table du commun. La salle du commun.   Chez le Roi, Grand commun, Les offices destinées à la nourriture de la plupart des officiers de la maison du roi ; et, Petit commun, Certaines offices détachées du grand commun pour la nourriture de quelques officiers privilégiés de la maison du roi.  Grand commun, se dit aussi Du lieu où ces officiers travaillent, et qui est destiné pour leur logement. Être logé au grand commun.   Les communs, se dit, dans les grandes maisons, Des bâtiments consacrés aux cuisines, aux remises, aux écuries, à la sellerie, et généralement aux différentes parties du service. L'hôtel est petit, mais les communs sont très-vastes.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • commun — commun, une [ kɔmœ̃, yn ] adj. et n. m. • 842; lat. communis I ♦ Adj. 1 ♦ (XIIe) Qui appartient, qui s applique à plusieurs personnes ou choses. Ces choses ont un usage commun. Un puits, un passage commun. Terres communes (⇒ communal) . Maison… …   Encyclopédie Universelle

  • commun — commun, une (ko mun, mu n ; au singulier masculin, l n se lie devant une voyelle ou une h muette : un commun intérêt, dites : un ko munn intérêt ; d autres, ne conservant pas à la syllabe un la nasalité, disent : un ko mu n intérêt) adj. 1°   Qui …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • commun — COMMUN, UNE. adj. Dans l acception la plus générale, il se dit Des choses à quoi tout le monde participe, ou a droit de participer; et c est dans ce sens qu on dit, que Le Soleil, l air, les élémens sont communs. La lumière est commune à tous les …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • commun — Commun, Communis, Vulgatus, Vulgaris, Ce dont on use communéement et pour le plus. Foüillous en la venerie, La race des chiens fauves fut premierement commune au temps du Roy François pere des veneurs, c est à dire en usage à tous, usitée de tous …   Thresor de la langue françoyse

  • Commun — steht für Grand Commun, Bauwerk in Versailles Transport en Commun, belgische Verkehrsgesellschaft Siehe auch Chem. Commun. Kommun Commune …   Deutsch Wikipedia

  • Commūn — (v. lat.), 1) gemeinschaftlich, s. Communis; 2) gemein, in der Handlungsweise; 3) (Commune), Gemeinde, s.d. Daher Communal, einer Gemeinde gehörig, od. betreffend, s. Gemeinde; so Communalverfassung, so v. w. Gemeindeverfassung; Communalbeamte,… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Commun — (lat. communis), gemeinschaftlich; Commune, Gemeinde, Communal, einer Gemeinde angehörig …   Herders Conversations-Lexikon

  • Commun — Porté en Picardie (02, 80), le nom a désigné au moyen âge un bourgeois, mais il peut aussi s agir d un toponyme avec le sens de bien communal …   Noms de famille

  • commun — obs. pa. pple. of come …   Useful english dictionary

  • commun — I. COMMUN, [comm]une. adj. Qui appartient à plusieurs sans division, à quoy tous participent, ou ont droit de participer. Le soleil, l air, les elemens sont communs. puits commun. cour commune. passage, escalier, mur, chemin commun. cela est… …   Dictionnaire de l'Académie française

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”