COMMETTRE
. v. a.
(Il se conjugue comme Mettre. ) Faire. Dans ce sens, il ne se dit qu'en parlant De ce qui est péché, crime ou faute. Commettre un crime, une faute, une méchante action. Commettre un péché. Il n'a commis en cela qu'une faute légère. Ils commirent de grands excès. Commettre une irrévérence dans l'église. C'est commettre une incivilité, que de ...  Il signifie aussi, Employer, préposer ; et alors il ne se dit qu'en parlant Des personnes. Commettre un homme à un emploi. Il fut commis à l'exercice de telle charge. Le roi l'a commis pour avoir soin de... Il fut commis pour garder les prisonniers. Ce sont des gens qu'on a commis exprès pour cela. On a commis tel juge pour informer.   En termes de Pratique, Commettre un rapporteur, Nommer un juge pour être rapporteur dans une affaire. Il a été commis pour rapporteur.

COMMETTRE, signifie encore, Confier. J'ai commis cela à vos soins. Je vous en ai commis le soin.

COMMETTRE, signifie aussi, Compromettre, exposer mal à propos à quelque danger, à quelque embarras, à quelque avanie, etc. Je ne veux point, s'il vous plaît, que vous me commettiez là dedans. N'ayez pas peur, je ne vous commettrai point. Commettre sa réputation. Commettre la fortune de l'État. Commettre les armes, la réputation des armes du prince. Par cette démarche imprudente, cet ambassadeur a commis le nom de son maître. C'est commettre l'autorité du roi, que d'en user de la sorte.   Il s'emploie aussi dans ce sens avec le pronom personnel. Un ambassadeur se commet, quand il excède ses pouvoirs. Un honnête homme se commet, quand il entre en lice avec de tels adversaires. Il craignait de se commettre, contre un si grand capitaine.   Commettre deux personnes l'une avec l'autre, Les mettre dans le cas de se brouiller ensemble. Il a commis le père avec le fils. Il a fait des rapports qui ont pensé les commettre l'un avec l'autre.   Se commettre avec quelqu'un, S'exposer, se mettre au hasard d'avoir une affaire, un démêlé avec lui. Vous ferez bien de ne vous pas commettre avec lui, c'est un homme dangereux.

COMMETTRE, en termes de Marine, Tordre ensemble plusieurs torons pour en former un cordage. Commettre un cordage.

COMMIS, ISE. participe, Avoir ses causes commises aux requêtes du palais, aux requêtes de l'hôtel, etc., se disait autrefois De ceux qui, dans certains cas, avaient le droit d'y plaider en première instance, et d'y attirer les procès qu'on leur intentait en d'autres juridictions. Les commensaux de la maison du roi, les quarante de l'Académie française, avaient leurs causes commises aux requêtes du palais, aux requêtes de l'hôtel.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • commettre — [ kɔmɛtr ] v. tr. <conjug. : 56> • fin XIIIe; lat. committere « mettre ensemble » 1 ♦ Accomplir, faire (une action blâmable). Commettre une maladresse, une imprudence, une faute, une erreur, une injustice à l égard de qqn. Commettre un… …   Encyclopédie Universelle

  • commettre — COMMETTRE. v. act. (Il se conjugue comme Mettre.) Faire. En ce sens il ne se dit que De ce qui est péché, crime ou faute. Commettre un crime, une faute, une méchante action. Commettre un péché. Il n a commis en cela qu une faute légère. Commettre …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • commettre — Commettre. v. a. Faire. En ce sens il n a d usage qu avec les mots de Crime, faute, &c. & ne se dit jamais que des choses qui sont mauvaises d elles mesmes. Commettre un crime, une faute, une meschante action. commettre un peché. il n a commis en …   Dictionnaire de l'Académie française

  • commettre — Commettre, Il vient de Committere. Commettre quelque chose à aucun. Le commettre sur quelque affaire, Demandare aliquid alicui, Delegare aliquem alicui negotio, Delegare officium alicui, Designare, Constituere, Commettre aucun sur quelque affaire …   Thresor de la langue françoyse

  • commettre — (ko mè tr ), je commets, tu commets, il commet, nous commettons ; je commettais ; je commis ; je commettrai ; je commettrais ; commets ; que je commette, que nous commettions ; que je commisse ; commettant ; commis, v. a. 1°   Proprement, mettre… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • COMMETTRE — v. tr. Faire tel ou tel acte blâmable. Commettre un crime, une faute, une méchante action. Commettre un péché. Il n’a commis en cela qu’une faute légère. Ils commirent de grands excès. Il signifie aussi Préposer quelqu’un à quelque chose.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Commettre — III гр., (avoir) P.p.: commis Совершать Présent de l indicatif je commets tu commets il commet nous commettons vous commettez ils commettent …   Dictionnaire des verbes irréguliers français

  • commettre — vt. (un péché) : fére <faire> (Albanais.001) ; komètre (001, Villards Thônes, BEA.), C. => démètre <répandre> …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • se commettre — ● se commettre verbe pronominal Littéraire. S afficher, entretenir des relations compromettantes, déshonorantes avec quelqu un : Se commettre avec des personnes louches. ● se commettre (synonymes) verbe pronominal Littéraire. S afficher,… …   Encyclopédie Universelle

  • pécher — [ peʃe ] v. intr. <conjug. : 6> • v. 1050; lat. peccare 1 ♦ Commettre un péché, des péchés. ⇒ faillir. Pécher par pensée, par parole, par action et par omission. Pécher par orgueil, par ignorance. « C est nous inspirer presque un désir de… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”