COMBLE
. s. m.
Ce qui peut tenir au-dessus des bords d'une mesure, d'un vaisseau déjà plein. Le comble d'un boisseau, d'une mesure. Il a donné cela pour le comble.

COMBLE, signifie aussi, Toute construction de bois, de fer ou de maçonnerie, placée au-dessus d'un édifice, pour soutenir la couverture d'ardoises, de tuiles, de plomb, etc. Un comble de charpente, de fer. Les charpentiers travaillent au comble. Les ouvriers sont sur le comble de la maison pour réparer la couverture.   De fond en comble, Entièrement, depuis le fondement jusqu'au faîte. Cet édifice a été ruiné, détruit de fond en comble. On le dit aussi, par extension, en parlant D'une ville entière. Les ennemis ne quittèrent la ville qu'après l'avoir ravagée de fond en comble.

Fig. et fam., Ruiner quelqu'un de fond en comble, Lui faire perdre tous ses biens, ou son crédit et son honneur, ou tout cela ensemble. On dit aussi, Ruiner un système, une doctrine, etc., de fond en comble, En démontrer complétement l'erreur ou la fausseté.

COMBLE, signifie figurément, Le dernier surcroît, le plus haut degré de quelque chose, particulièrement de l'honneur, de la joie, des désirs, de l'affliction, des maux, des vices, etc. Parvenir, arriver au comble des honneurs, au comble de la fortune, au comble de ses désirs. Il est au comble de ses voeux. Ce fut le comble de nos maux. Le comble de son affliction, de sa douleur. Il a mis le comble à ma félicité. C'est le comble de l'effronterie. L'irritation des esprits était au comble.

POUR COMBLE. loc. prépositive, Pour dernier surcroît. Il tomba malade, et pour comble de malheur, pour comble de disgrâce, ou simplement pour comble, il perdit, peu de temps après, tout son bien. Il gagna la bataille, et, pour comble de gloire, il fit le général ennemi prisonnier.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • comble — 1. (kon bl ) s. m. 1°   Ce qui tient au dessus des bords d une mesure déjà pleine. Le comble d un boisseau. 2°   Fig. Le dernier degré, le plus haut point. •   Cette ombre de pitié n est qu un comble d envie ; Vous m avez envié le bonheur de ma… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • comble — COMBLE. adj. de tout genre. Plein par dessus les bords, tant qu il y en peut tenir. Mesure comble. boisseau, minot comble, tout comble. Il ne se dit que des mesures des choses seches, comme le bled, les legumes, la farine, &c. On dit fig. d Une… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • comblé — comblé, ée (kon blé, blée) part. passé. 1°   Rempli jusque par dessus le bord. Un boisseau comblé. 2°   Rempli. Un fossé comblé avec des gravats. Les tranchées comblées de morts. •   Quand un carrosse fait de superbe manière, Et comblé de laquais …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • comblé — Comblé, [combl]ée. part. pass. Il a la signification de son verbe …   Dictionnaire de l'Académie française

  • comble — 1. comble [ kɔ̃bl ] n. m. • 1175 « tertre »; lat. cumulus « amoncellement » (→ cumuler), employé pour culmen I ♦ 1 ♦ Rare Surcroît qui peut tenir au dessus des bords (d une mesure pleine). ⇒ supplément, surplus …   Encyclopédie Universelle

  • comble — I. COMBLE. adject. des 2 genr. Il ne se dit proprement que Des mesures des choses sèches, comme le blé, le seigle, la farine, etc. et il n est d aucun usage en parlant De la mesure des choses liquides. Mesure comble. Boisseau, minot comble, tout… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • COMBLE — n. m. Ce qui peut tenir au dessus des bords d’une mesure, d’un récipient déjà plein. Le comble d’une mesure. Il signifie aussi Toute construction de bois, de fer ou de maçonnerie, placée au dessus d’un édifice, pour soutenir la couverture… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • comble — nm., ce qu on peut mettre au dessus des bords d un récipient déjà plein ; le plus haut point : KONBLyO (Annecy.003, Thônes.004 | Albanais.001). A1) comble d une ferme, d une maison, (espace entre le toit et le dernier plancher, où l on range le… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • COMBLE — adj. des deux genres Qui est rempli jusque par dessus les bords. Il ne se dit proprement que Des mesures de choses sèches, comme le blé, le seigle, la farine, etc. ; et il n est d aucun usage en parlant De la mesure des choses liquides. Mesure… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • comble — I. Comble, m. penac. Summa. B. ex Quintil. Il vient de ce mot Latin, Cumulus, Mais il s estend un peu plus avant que ce mot Latin, Cumulus, qui est usité pour un tas de plusieurs choses separées: Car il se prend aussi pour la charpenterie,… …   Thresor de la langue françoyse

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”