COÏONNERIE
. s. f.
Bassesse de coeur, lâcheté, indignité. Faire des coïonneries. Il a fait voir en cette occasion toute sa coïonnerie.   Il se prend quelquefois pour Sottise, impertinence, badinerie. A-t-on jamais ouï parler d'une pareille coïonnerie ? Il nous a dit cent coïonneries. Ce mot est familier et libre, dans les deux sens.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • coïonnerie — COÏONNERIE. s. fém. Bassesse de coeur, lâcheté, indignité. Faire des coïonneries. Il a fait voir en cette occasion sa coïonnerie. [b]f♛/b] Il se prend quelquefois pour Sottise, impertinence, badinerie. A t on jamais ouï parler d une pareille… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • coïonnerie — (kou io ne rie) s. f. 1°   Bassesse, lâcheté. 2°   Badinerie impertinente.    Mot bas et libre. ÉTYMOLOGIE    Coïonner …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Coion — (fr., spr. Kojong), Bärenhäuter, Schurke; davon Coionnerie, Feigheit, Hudelei, Schererei; Coionniren, schimpflich behandeln, hudeln, scheren …   Pierer's Universal-Lexikon

  • couillon — couillon, onne [ kujɔ̃, ɔn ] n. • coyon 1592; coillon « testicule » XIIIe; lat. coleus → couille ♦ Fig., très fam. Imbécile. ⇒ con. Quel pauvre couillon ! Faire le couillon. Adj. « Faut être couillon pour jouer un nom pareil » (Queneau). ♢ Région …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”