COÏONNER
. v. a.
Traiter quelqu'un de coïon ; ou Se moquer de quelqu'un, lui faire de mauvaises plaisanteries. Il n'est pas homme à se laisser coïonner, à être coïonné.   Il est aussi neutre, et signifie, Faire ou dire de mauvaises plaisanteries. Il ne fait que coïonner. Ce mot est familier et libre, dans les deux sens.

COÏONNÉ, ÉE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • coïonner — COÏONNER. v. act. Traiter quelqu un en coïon, lui faire quelque indignité. Se moquer de lui. Il n est pas homme à se laisser coïonner, à être coïonné. Il est du style libre et familier. f♛/b] Il est aussi neutre, pour signifier, Dire des… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • coïonner — (kou io né) 1°   V. a. Traiter quelqu un de coïon. 2°   Se moquer de quelqu un. 3°   V. n. Faire ou dire de mauvaises plaisanteries.    Manquer de courage.    Mot bas et libre. ÉTYMOLOGIE    Coïon …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • couillon — couillon, onne [ kujɔ̃, ɔn ] n. • coyon 1592; coillon « testicule » XIIIe; lat. coleus → couille ♦ Fig., très fam. Imbécile. ⇒ con. Quel pauvre couillon ! Faire le couillon. Adj. « Faut être couillon pour jouer un nom pareil » (Queneau). ♢ Région …   Encyclopédie Universelle

  • couillonner — [ kujɔne ] v. tr. <conjug. : 1> • 1656; de couillon ♦ Fam. Tromper, duper. Se faire couillonner. P. p. adj. « pauvre papa, empoisonné par ses souvenirs de Verdun et une fois de plus couillonné » (J. L. Bory). ● couillonner verbe transitif… …   Encyclopédie Universelle

  • coïonnerie — (kou io ne rie) s. f. 1°   Bassesse, lâcheté. 2°   Badinerie impertinente.    Mot bas et libre. ÉTYMOLOGIE    Coïonner …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”