COEUR
. s. m.
Viscère qui est le principal organe de la circulation du sang, et qui est situé dans la poitrine : il consiste en un muscle creux dont la forme est à peu près celle d'un cône renversé, légèrement aplati de deux côtés, arrondi à la pointe, et ovoïde à la base. Le mouvement du coeur. Le battement, les battements du coeur. Les pulsations du coeur. La systole, la diastole du coeur. La contraction, la dilatation du coeur. Palpitation du coeur. Avoir des palpitations de coeur. Les ventricules, les oreillettes, la pointe, la base du coeur. Les maladies du coeur. Polype au coeur. Anévrisme du coeur. Il fut blessé, frappé au coeur. Son coeur ne battait plus que faiblement. Son coeur avait cessé de battre. Le coeur d'un animal. Le coeur d'un boeuf, d'un veau, d'un mouton, etc. Un coeur de boeuf, de veau, de mouton. Le coeur d'un oiseau, d'un poisson, etc.   Tant que le coeur me battra, Tant que je vivrai. On dit aussi, figurément et populairement, Tant que le coeur me battra dans le ventre, au ventre.

Prov. et fig., Il voudrait lui manger, lui avoir mangé le coeur, lui arracher le coeur, se dit Pour exprimer la haine mortelle qu'un homme porte à un autre.

COEUR, se dit, dans un sens particulier, Du coeur considéré comme susceptible de mouvements causés par les passions. Le coeur lui bat, lui bat violemment. Son coeur palpite. Son coeur tressaillait d'aise, de joie. La joie dilate le coeur, le chagrin le resserre. Épanouissement de coeur. Serrement de coeur.   Il signifie quelquefois, par extension, La partie de la poitrine où les battements du coeur se font sentir. Il le pressa, il le serra tendrement contre son coeur. Il portait ce gage d'amour sur son coeur. Mettre la main sur son coeur, sur le coeur de quelqu'un.   Il se dit souvent, au figuré, Du coeur regardé comme le siége des passions, l'organe de la sensibilité morale. Avoir le coeur navré, oppressé, serré de douleur, de tristesse. Un coeur agité. Son coeur était enflammé de colère. Avoir la rage, le désespoir dans le coeur. Avoir le coeur saisi, le coeur contrit. Le coeur gros de soupirs, de dépit. Le coeur plein d'amertume, d'indignation. Il a le coeur gros. Il en a le coeur gros. Il en a le coeur ému. Cela le touche au coeur. Son coeur nage dans la joie. Amollir, attendrir, toucher le coeur de quelqu'un. Vous l'avez frappé, blessé au coeur. Le coeur lui saigne. Cela me fait saigner le coeur, me fait crever le coeur. Cela me perce, me déchire, me fait fendre le coeur. Le coeur lui fend. Ces paroles lui pénétrèrent le coeur. Ses accents ont retenti jusqu'au fond de mon coeur. Le calme rentra dans mon coeur. Mon coeur s'ouvrit à l'espérance. Il gardait cela dans son coeur. Cela est gravé dans mon coeur. J'ai cela bien avant dans le coeur. Les plaisirs du coeur. Les peines du coeur. Les plaies du coeur. Avoir un poids sur le coeur. Un coeur flétri par l'infortune.   Le coeur me le disait bien, me l'avait bien dit, J'en avais un pressentiment Parler au coeur, Parler de manière à intéresser le coeur.  Cela va au coeur, Cela touche, émeut. Ses paroles m'allaient au coeur.

Fam., De gaieté de coeur, De propos délibéré et sans sujet. Il l'insulta de gaieté de coeur. Quereller quelqu'un de gaieté de coeur.   Se ronger le coeur, ronger son coeur, S'affliger, se chagriner, se tourmenter Avoir quelque chose sur le coeur, En avoir du ressentiment. On dit de même, Cela lui tient au coeur.   Cela lui pèse sur le coeur, Cela lui cause du chagrin, du ressentiment.  Décharger son coeur, Découvrir, déclarer avec franchise les sujets de douleur, d'inquiétude ou de plainte que l'on a. Ma patience est à bout, il faut que je décharge mon coeur.

Prov., Je veux en avoir le coeur net, Je veux savoir ce qui en est, je veux me délivrer de mes doutes sur ce fait. Je lui demanderai la cause de son refroidissement, pour en avoir le coeur net.

COEUR, signifie plus particulièrement, Cette faculté de l'âme qui nous rend capables d'affection, d'amitié, d'amour, de zèle, etc. Régner sur les coeurs. Se concilier tous les coeurs. Il sut gagner tous les coeurs. Il a le coeur des peuples, des soldats. Tous les coeurs volent au-devant de lui. Élever son coeur à Dieu, lui offrir son coeur. Avoir, mettre son coeur en Dieu. Il a mis son coeur aux choses de la terre. J'ai fait cela de coeur et d'affection, de coeur et d'âme, du meilleur de mon coeur. Il a le coeur à l'étude, aux livres, aux armes, au jeu. Il a mis la tout son coeur. Il a le coeur porté à cela. Je l'aime de tout mon coeur. Le coeur d'un ami, d'un père, d'un époux, d'une mère, etc. Un coeur de père. Nos coeurs ne tardèrent pas à s'entendre. Un ami qui nous parle du coeur. L'amour est le tyran des coeurs. Obtenir, posséder le coeur d'une personne. Donner son coeur. Disposer de son coeur. Donner son coeur et sa main. Faire don de son coeur. La paix du coeur. Un coeur libre. Un coeur fidèle. Un coeur embrasé d'amour, brûlant d'amour. Un coeur prompt à s'enflammer. Avoir le coeur tendre. Il sut trouver le chemin de mon coeur. Ses attraits ont subjugué mon coeur. Mon coeur est à toi pour jamais. Perdre le coeur de son époux, de sa maîtresse. Quel autre m'a ravi, dérobé ton coeur ? L'union des coeurs.

Fig. et fam., Son coeur commence à parler, son coeur a parlé, se dit D'une jeune personne qui éprouve les premiers sentiments de tendresse, de préférence pour quelqu'un.

Prov., Loin des yeux, loin du coeur, Ordinairement l'absence détruit ou refroidit les affections.  L'ami, l'amie du coeur, Celui, celle que l'on aime le plus tendrement. C'est l'ami du coeur.

Fam., Affaire de coeur, Commerce de galanterie.

Fig., Ces deux personnes ne sont qu'un coeur et qu'une âme, ce n'est qu'un coeur, Elles s'entr'aiment beaucoup Mon coeur, mon petit coeur, mon cher coeur. Expressions de tendresse dont on se sert en parlant À une personne que l'on aime ; ou, par badinage, en parlant À une personne avec qui l'on vit familièrement.  Prendre une chose à coeur, S'en affecter, y être vivement sensible. Vous prenez cela trop à coeur. On dit de même, Cette affaire lui tient au coeur, Il s'y intéresse fort.

Fam., Avoir coeur, Avoir le coeur au métier, Travailler avec zèle, avec ardeur ; affectionner ce qu'on fait, ce qu'on doit faire. On dit de même, Avoir coeur à l'ouvrage.   De bon coeur, de grand coeur, de tout son coeur, Volontiers, avec plaisir. À contre-coeur, Avec répugnance, malgré soi.

Fam., Si le coeur vous en dit, Si vous êtes d'humeur à faire cela. Le coeur vous en dit-il ?

Prov. et pop., Prendre son coeur par autrui, Se mettre en la place de quelqu'un, agir à son égard comme en pareil cas nous voudrions qu'on agît au nôtre. Cette phrase a vieilli.

COEUR, se dit aussi en parlant Des inclinations de l'âme. C'est un bon coeur. C'est un mauvais coeur. Avoir bon coeur. Avoir mauvais coeur. Il a le coeur droit. Il a le coeur franc. Il a le coeur bien placé. Coeur généreux. Coeur dissimulé. Il a le coeur gâté, corrompu. Coeur excellent. Coeur dur. Coeur compatissant. Coeur sensible. La pureté du coeur. Vous connaissez la droiture de son coeur. Être doux et humble de coeur. Il le promit dans toute la sincérité de son coeur. L'impulsion du coeur. Régler les mouvements de son coeur.

Fig. et fam., C'est un coeur d'or, C'est un excellent coeur.  Avoir, porter un coeur d'homme, Être doué de sensibilité.

Fig., N'avoir point de coeur, Être dépourvu de toute sensibilité, n'avoir aucune noblesse, aucune générosité dans les sentiments.

Prov., Mauvaise tête et bon coeur, Les gens étourdis et inconsidérés ont souvent de bonnes intentions, un bon coeur.

Fig., Avoir un coeur de tigre, Être d'une extrême cruauté.

Fig., Être tout coeur, Être très-généreux, très-bienfaisant.   Cet homme a le coeur endurci, c'est un coeur endurci, Il est tellement opiniâtre, qu'on ne peut le fléchir ; et, en langage de dévotion, Il est extrêmement obstiné dans le mal, dans le péché.

Fig., Avoir le coeur ou un coeur de roche, un coeur de marbre, un coeur de diamant, un coeur de bronze, un coeur d'airain, etc., Avoir un coeur dur, insensible.

COEUR, se dit quelquefois par opposition à L'esprit, dans les divers sens figurés qui précèdent. Ce sermon plaît à l'esprit, et ne touche point le coeur. Former l'esprit et le coeur des enfants. Son esprit égara son coeur.

COEUR, se dit aussi, soit absolument, soit avec un adjectif, en parlant Du courage, de la fermeté d'âme, de la constance. Il a du coeur. Il n'a point de coeur. Perdre coeur. Reprendre coeur. C'est un grand coeur. Un coeur généreux. Un noble coeur. Un coeur lâche. Un coeur bas. Il a le coeur haut. Il est tout coeur. C'est un homme de peu de coeur, sans coeur. Ils se comportèrent en gens de coeur. Cela lui a enflé, élevé, haussé le coeur ; lui a abattu, abaissé le coeur ; lui a rendu le coeur. Cela relève le coeur. Le coeur lui manque. Le coeur lui revient.

Fig., Un coeur de lion, Un grand courage ; et familièrement, Un coeur de poule, Une extrême poltronnerie.

Fig. et fam., Mettre, remettre le coeur au ventre à quelqu'un, Lui donner, lui redonner du courage. Je lui ai mis le coeur au ventre. Il était consterné, mais ce petit avantage lui remit le coeur au ventre.

Fig. et fam., Faire contre fortune, contre mauvaise fortune bon coeur, Ne pas se laisser abattre par la contradiction, par les échecs, par les revers.

Prov., Le coeur haut et la fortune basse, Plus de courage que de fortune.  Ce malade a le coeur bon, Son courage se soutient, il a encore des forces.  Avoir le coeur mort, Se sentir très-faible, épuisé, abattu.

COEUR, signifie encore, La pensée intime, les dispositions secrètes de l'âme. Dieu sonde les coeurs. Dieu connaît les coeurs, voit le fond des coeurs. Dieu est scrutateur des coeurs. Vous lisez dans mon coeur. Il pénètre dans les replis les plus cachés du coeur. Au fond du coeur. Descendre dans son coeur, au fond de son coeur. Connaître tous les secrets du coeur humain. Le langage du coeur. Son coeur a parlé. Son coeur démentait sa bouche.   Le coeur des rois est dans la main de Dieu, Il tourne leurs volontés comme il lui plaît.  Se parler coeur à coeur, Se parler avec la plus grande franchise, sans aucune réserve.

Prov., Il dit cela de bouche, mais le coeur n'y touche, Il parle contre sa pensée. Dans un sens analogue, Il le dit des lèvres, mais le coeur n'y est pas.

Fig., Avoir le coeur sur les lèvres, Être franc et sincère. On dit dans le même sens, Avoir le coeur sur la main.   Ouvrir son coeur à quelqu'un, Lui confier ses plus secrets sentiments. Ouvrez-moi votre coeur. Puisque vous prenez tant d'intérêt à ce qui me touche, il faut que je vous ouvre mon coeur. Je le pressai de m'ouvrir son coeur.   Parler à coeur ouvert, Parler avec une entière franchise, sans aucun déguisement.  Parler d'abondance de coeur, Parler avec épanchement, avec une pleine confiance.

COEUR, se prend quelquefois abusivement pour L'estomac. Mal de coeur. Il a mal au coeur. Il a le coeur barbouillé. Cela lui fait mal au coeur. Le coeur lui fait mal. Il est sujet à des maux de coeur. Le coeur lui bondit. Le coeur lui soulève. Cela lui fait soulever le coeur. Des bondissements, des soulèvements de coeur. J'ai encore mon dîner sur le coeur. L'eau que j'ai bue me tourne autour du coeur, me pèse sur le coeur.   Avoir le coeur noyé, le coeur noyé d'eau, Être incommodé pour avoir bu trop d'eau.

Fig. et fam., Cela lui fait mal au coeur, il en a mal au coeur, Il ne voit cela qu'avec déplaisir, il en est choqué. Cela me fait grand mal au coeur. Pensez-vous qu'il n'ait pas bien mal au coeur de voir ...  Ce vin va au coeur, Il réjouit, il est fort agréable au goût. On dit de même, Cette liqueur, cette eau-de-vie, ce rhum va au coeur.

Prov., Se donner au coeur joie ou à coeur joie de quelque chose, En jouir pleinement et abondamment, s'en rassasier. On dit dans le même sens, S'en donner à coeur joie.   Pop., Cet homme a bon coeur, il ne rend rien, se dit D'un homme dont l'estomac ne rejette point ce qu'il a reçu ; et, figurément, D'un homme qui ne rend jamais ce qu'on lui prête.

COEUR, se dit aussi de Certains bijoux, ornements, etc., qui ont à peu près la forme d'un coeur. Une croix d'or surmontée d'un coeur. On dit dans un sens analogue, en termes de Botanique, Une feuille en coeur, des pétales en coeur, etc.

Fam., Faire la bouche en coeur, Donner à sa bouche une forme mignarde, affectée.

COEUR, se dit particulièrement, d'Une des quatre couleurs du jeu de cartes, dont les points sont figurés par des coeurs. Roi de coeur. Dix de coeur ; etc. Il a bien du coeur. Il a trois coeurs dans son jeu. Une quinte en coeur. Son point est en coeur. Il rentre par coeur.

COEUR, signifie encore, par analogie, Le milieu de quelque chose, particulièrement d'un État ou d'une ville. Le coeur de la ville. Le coeur du royaume. Il est logé au coeur de la ville. L'ennemi était au coeur du royaume.   Au coeur de l'hiver, au coeur de l'été, Au plus fort de l'été, au plus fort de l'hiver, par le plus grand chaud, par le plus grand froid.  Coeur de cheminée, Le milieu de la cheminée, où est ordinairement une plaque. Il est noir comme le coeur de la cheminée.

COEUR, signifie également, La partie intérieure du tronc d'un arbre. Du coeur de chêne. Du coeur de poirier. Une table faite de coeur de noyer. Coeur de cormier.   Il se dit aussi Du milieu d'un fruit, particulièrement d'une pomme et d'une poire. Cette pomme, cette poire est gâtée dans le coeur. Le coeur de cet ananas est gâté. On dit dans un sens analogue, Le coeur d'une laitue.

PAR COEUR. loc. adv.De mémoire. Apprendre une chose par coeur. Savoir des vers, un discours, etc., par coeur. Réciter par coeur.

Fig. et fam., Savoir un homme par coeur, Connaître parfaitement son caractère, ses habitudes.

Prov. et fig., Dîner par coeur, Se passer de dîner involontairement. S'il ne vient à l'heure, il dînera par coeur. Vous m'avez fait dîner par coeur.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • coeur — COEUR. s. m. Partie noble de l animal, dans laquelle on croit communément que réside le prinoipe de la vie. C est un mascle creux situé dans la cavité de la poitrine, et presque transversalement couché sur le diaphragme. Il a en quelque sorte la… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • coeur — COEUR. s. m. Partie noble de l animal, dans laquelle reside le principe de la vie. Le mouvement du coeur. le battement du coeur. le coeur est le premier vivant, & le dernier mourant. les ventricules du coeur. les oreilles du coeur. la pointe du… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • coeur — n. m. rI./r d1./d Organe musculaire creux contenu dans la poitrine, agent principal de la circulation du sang. Les pulsations, les battements du coeur. d2./d Par ext. Poitrine. Presser qqn sur son coeur. d3./d Fig. Avoir mal au coeur, le coeur… …   Encyclopédie Universelle

  • Coeur — may refer to: in entertainment À Coeur Léger Sommeil Sanglant, a 2004 album by Destroyalldreamers Cœur double, an 1891 French short story collection Cœur fidèle, a 1923 French silent film Coeurl, a fictional extraterrestrial species from novelist …   Wikipedia

  • Coeur — steht für Herz (Farbe), im Kartenspiel Cœur ist der Name von Jacques Cœur (1395–1456), französischer Kaufmann Siehe auch Sacré Cœur Creve Coeur Kœur …   Deutsch Wikipedia

  • coeur — coeur; creve·coeur; …   English syllables

  • Coeur — (spr. kǟr), Jacques, franz. Kaufmann, geb. um 1400 als Sohn eines Pelzhändlers in Bourges, gest. 1456, gewann durch Handel in der Levante ein großes Vermögen und unterstützte 1439 den König Karl VII. reichlich für den Krieg gegen England und die… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Coeur — (frz., spr. köhr), Herz; Farbe in der franz. Spielkarte (rotes Herz) …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Coeur — (frz. Köhr), Herz; Farbe bei den franz. Spielkarten …   Herders Conversations-Lexikon

  • Coeur — 〈[kø:r] n.; od. s, od. s; Kart.〉 = Herz (3) [frz., „Herz“] …   Universal-Lexikon

  • Coeur — 〈 [kø:r] n.; Gen.: od. s, Pl.: od. s; Kart.〉 Spielkartenfarbe, Herz, Rot [Etym.: frz., »Herz«] …   Lexikalische Deutsches Wörterbuch

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”