AFFOLER
. v. a.
Rendre excessivement passionné. Il n'est guère usité que dans le langage familier et au participe. Il est affolé de sa femme. Il est affolé de sa maison.   Il s'emploie quelquefois avec le pronom personnel. S'affoler de quelqu'un, de quelque chose.

AFFOLÉ, ÉE. participe, En termes de Marine, Aiguille affolée, se dit de L'aiguille d'une boussole lorsqu'elle est dérangée de sa direction naturelle vers le nord, soit par le voisinage du fer, soit par un orage violent, etc. On est quelquefois obligé d'aimanter de nouveau une aiguille affolée.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • affoler — [ afɔle ] v. tr. <conjug. : 1> • XIIe; de fol → fou 1 ♦ Rendre comme fou, sous l effet d une émotion violente, faire perdre la tête à. ⇒ bouleverser. Je fus coquette, « caressante et perfide. J affolai cet enfant » (Maupassant). 2 ♦ Rendre… …   Encyclopédie Universelle

  • affoler — 1. (a fo lé ; dans le XVIe s. Palsgrave, p. 23, recommande de prononcer les deux f) v. a. 1°   Rendre fou, et particulièrement rendre fou d amour. Il y a de quoi l affoler. Cette femme l a affolé. 2°   En termes de marine, déranger l aiguille… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • affoler — aucun, pour Blesser, Laedere, Percellere, B. ex Suetonio, Debilitare. Entreprendre de s affoler soy mesme, Consulere de se grauius. Affoler aucun, Insigni vel graui mactare infortunio. Affolé d une jambe, Altero crure captus, vel debilitatus. Tu… …   Thresor de la langue françoyse

  • affoler — AFFOLER. v. a. Rendre excessivement passionné. Il n est guère d usage que dans le style familier et au participe. Il est affolé de sa femme. Il est affolé de sa maison. f♛/b] On l emploie avec le pronom personnel. S affoler de quelqu un, de… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • affoler — Affoler. v. act. Rendre excessivement passionné. Il n a guere d usage que dans le style familier, & au participe. Ce qui l a le plus affolé de sa femme c est que. il est affolé à sa maison …   Dictionnaire de l'Académie française

  • AFFOLER — v. tr. Rendre comme fou. Cet événement a de quoi l’affoler. Cette femme l’a affolé. Il est affolé de sa femme. Il est affolé de sa maison. S’affoler de quelqu’un, de quelque chose. En termes de Marine, Aiguille affolée, se dit de l’Aiguille d’une …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • affoler — vt. AFOLÂ (Albanais.001, Annecy, Peisey, Thônes, Villards Thônes), C. al afôle <il affole> (001) ; épeufâ <exciter> (001) ; trafolâ <traverser> (Arvillard.228) ; aporyé (228). A1) affoler, tournebouler, faire perdre la tête,… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • s'affoler — ● s affoler verbe pronominal être affolé verbe passif Devenir comme fou ; perdre son sang froid ; être effrayé : Devant l examinateur il s est affolé. ● s affoler (expressions) verbe pronominal être affolé verbe passif Aiguille affolée, aiguille… …   Encyclopédie Universelle

  • entr'affoler — s entr affoler …   Thresor de la langue françoyse

  • affolement — [ afɔlmɑ̃ ] n. m. • XIIIe; de affoler 1 ♦ État d une personne affolée. ⇒ agitation, désarroi, inquiétude, peur. Dans son affolement, elle a oublié ses clés. « l affolement du joueur qui perd chaque partie et voit avec effroi arriver l heure de la …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”