CHEVILLE
. s. f.
Morceau de bois, de fer, etc., rond ou carré, qu'on fait entrer dans un trou, pour le boucher, pour faire des assemblages, ou pour d'autres usages. Cheville de bois, de fer, de cuivre. Cheville carrée, ronde. Grosse cheville. Cela ne tient qu'à une cheville. Pendre quelque chose à une cheville. Planter, ficher une cheville dans la muraille.   Cheville ouvrière, Grosse cheville de fer qui joint le train de devant d'un carrosse avec la flèche ou avec les brancards. Cela signifie aussi, figurément et familièrement, Le principal mobile, le principal agent d'une affaire Cheville à tourniquet, Bâton qu'on passe dans une corde, et dont on fait une espèce de tourniquet pour serrer la corde qui assure la charge d'une charrette.

Prov., fig. et pop., Autant de trous, autant de chevilles ; autant de chevilles que de trous, se dit en parlant D'une personne qui trouve à tout des excuses, des réponses, des défaites, des expédients.  Aux Jeux de l'hombre, du quadrille et du tri, Être en cheville. N'être ni le premier ni le dernier en carte.

CHEVILLE, se dit figurément, en Versification, de Tout ce qui n'est mis dans un vers que pour la mesure ou pour la rime. Ces vers sont pleins de chevilles. Cette épithète est une cheville.

CHEVILLE, se dit aussi Des petits morceaux de bois ou de métal qui, dans les instruments à cordes, servent à tendre ou à détendre les cordes. Il manque une cheville à ce violon.   Cheville du pied, Partie de chacun des deux os de la jambe qui s'élève en bosse aux deux côtés du pied.

Fig. et fam., Il ne lui va pas à la cheville du pied, se dit D'un homme comparé à un autre qui, dans son genre, lui est extrêmement supérieur.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • cheville — [ ʃ(ə)vij ] n. f. • XIIe; lat. pop. °cavicula, de clavicula « petite clé » I ♦ 1 ♦ Tige dont on se sert pour boucher un trou, assembler des pièces. Cheville carrée, ronde, conique (⇒ épite) . Cheville d assemblage. ⇒ axe, boulon, clou, dent de… …   Encyclopédie Universelle

  • cheville — CHEVILLE. s. f. Morceau de bois ou de fer qui va en diminuant, et que l on fait entrer dans un trou, ou pour le boucher, ou pour faire des assemblages, ou pour d autres usages. Cheville de bois. Cheville de fer. Cheville carrée. Cheville ronde.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • cheville — CHEVILLE. s. f. Morceau de bois ou de fer, qui va en diminuant, & que l on fait entrer dans un trou ou pour le boucher, ou pour faire des assemblages, ou pour d autres usages. Cheville carrée. cheville ronde, grosse cheville. cela ne tient qu à… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Chevillé — Chevillé …   Wikipedia

  • chevillé — chevillé, ée (che vi llé, llée, ll mouillées) part. passé. 1°   Navire solidement chevillé.    Fig. Avoir l âme chevillée dans le corps, résister aux blessures, aux maladies les plus graves. 2°   Terme de botanique. Qui a la forme d un clou.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Chevillé — País …   Wikipedia Español

  • Cheville — Cheville, Pas de (spr. pad schwíj), Paß der Freiburger Alpen an der Grenze der schweiz. Kantone Waadt und Wallis, bis 2049 m hoch, südl. von den Diablerets …   Kleines Konversations-Lexikon

  • cheville — Cheville, Impages, Clauus ligneus. Les chevilles des pieds, Malleoli, Suffragines. Cheviller, Clauis ligneis figere. Chevilleures, voyez Endouillers …   Thresor de la langue françoyse

  • chevillé — Chevillé, [chevill]ée. part. On dit prov. & fig. d Un homme qui resiste à de grandes maladies, à des blessures dangereuses, qu Il a l ame chevillée dans le corps …   Dictionnaire de l'Académie française

  • cheville — (che vi ll , ll mouillées, et non chevi ye) s. f. 1°   Morceau de bois ou de fer court et arrondi, dont on se sert pour boucher, ou assembler, ou accrocher. Cheville de bois, de fer. Planter, ficher une cheville.    On dit d un bâtiment qui est… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”