CHEVALER
. v. n.
Faire plusieurs allées et venues, plusieurs démarches pour une affaire. Il m'a bien fait chevaler. J'ai chevalé plus de six mois pour cette affaire. Il est vieux.

CHEVALER, en termes de Manége, se dit Lorsque le cheval, marchant par des pas de côté, fait passer les jambes du dehors par-dessus celles du dedans. Dans ce sens, on dit aussi, Chevaucher.

CHEVALER, signifie aussi, Étayer avec des chevalements ; et alors il est actif. Chevaler un mur, une maison qu'on reprend sous oeuvre.   Il signifie encore, dans certains Arts, Faire usage d'un chevalet ; et alors il est tantôt neutre, tantôt actif. Les tanneurs, les corroyeurs chevalent les cuirs. Les scieurs de bois chevalent.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • chevaler — [ ʃ(ə)vale ] v. tr. <conjug. : 1> • v. 1420; de cheval ♦ Techn. Soutenir par un chevalement. Chevaler un mur. ⇒ étayer. ● chevaler verbe transitif (de cheval) Poser sur un chevalet. Étayer avec des chevalements. ● chevaler (homonymes) verbe …   Encyclopédie Universelle

  • chevaler — Chevaler. v. n. Faire plusieurs allées & venuës, plusieurs pas pour une affaire. Il m a fait bien chevaler. j ay chevalé plus de six mois pour cette affaire. Il est bas …   Dictionnaire de l'Académie française

  • chevaler — un homme, comme on chevale les perdris, Captare …   Thresor de la langue françoyse

  • chevaler — (che va le) v. n. 1°   Faire des allées et venues, des démarches pour une affaire. Il m a bien fait chevaler. Vieilli en ce sens. 2°   Terme de manége. Chevaucher, passer sur les voltes en croisant les jambes de devant. 3°   Faire usage d un… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CHEVALER — v. tr. T. d’Architecture étayer avec des chevalements. Chevaler un mur, une maison qu’on reprend en sous oeuvre. Il signifie encore, en termes d’Arts, Travailler avec un chevalet. Les tanneurs, les corroyeurs chevalent les cuirs. Absolument, Les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • chevaler — …   Useful english dictionary

  • chevalet — [ ʃ(ə)valɛ ] n. m. • 1429; cevalet « petit cheval » XIIIe; de cheval 1 ♦ Ancien instrument de torture. 2 ♦ Support qui sert à tenir à la hauteur voulue l objet sur lequel on travaille. Chevalet de scieur de bois (⇒ chèvre) , de menuisier (⇒ banc) …   Encyclopédie Universelle

  • chevalement — [ ʃ(ə)valmɑ̃ ] n. m. • 1694; de chevaler ♦ Assemblage de madriers et de poutres qui supportent un mur, une construction qu on reprend en sous œuvre. ⇒ 2. étai. Les chevalements d un puits de mine. ⇒ chevalet. ● chevalement nom masculin (de… …   Encyclopédie Universelle

  • chevalier — chevalier, ière [ ʃ(ə)valje, jɛr ] n. • chevaler 1080; lat. caballarius, d apr. cheval I ♦ 1 ♦ N. m. Seigneur féodal possédant un fief suffisamment important pour assurer l armement à cheval. Noble admis dans l ordre de la chevalerie. ⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • étayer — [ eteje ] v. tr. <conjug. : 8> • 1690; estaier 1213; de 2. étai 1 ♦ Soutenir à l aide d étais. ⇒ accoter, appuyer, 2. caler, chevaler, consolider, étançonner, renforcer, soutenir. Étayer un mur, une voûte, un plafond. Pronom. « d énormes… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”