CHÂTIER
. v. a.
Punir, corriger quelqu'un qui a failli, lui faire souffrir la peine qu'il mérite. C'est au père à châtier ses enfants. Quand il plaît à Dieu de nous châtier. Les fléaux dont Dieu châtie les hommes. Cette ville s'est révoltée, mais on l'a châtiée rigoureusement. Châtier les rebelles.

Prov., Qui bien aime, bien châtie, C'est aimer véritablement quelqu'un que de le reprendre de ses fautes.  En termes de Manége, Châtier un cheval, Lui donner des coups de cravache ou d'éperon, lorsqu'il refuse de faire ce qu'on exige de lui.

CHÂTIER, se dit aussi en parlant Des ouvrages d'esprit, et signifie, Polir, rendre plus pur, plus correct. Il n'a pas assez châtié ses derniers ouvrages. Son style n'est pas assez châtié. Châtier sa prose, ses vers.

CHÂTIÉ, ÉE. participe, Prose châtiée.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • châtier — [ ʃatje ] v. tr. <conjug. : 7> • castier Xe; lat. castigare, de castus « pur » → chaste ♦ Littér. 1 ♦ Infliger à (qqn) une peine pour corriger. ⇒ punir, réprimer; châtiment. Châtier un coupable, un criminel pour faire un exemple. Châtier… …   Encyclopédie Universelle

  • châtier — CHÂTIER. v. act. Punir, corriger quelqu un qui a failli, lui faire souffrir la peine qu il mérite. C est au père à châtier ses enfans. Quand il plaît à Dieu de nous châtier. Les fléaux dont Dieu châtie les hommes. Cette ville s est révoltée, mais …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • châtier — (châ ti é) v. a. 1°   Infliger une correction. •   Les enfants connaissent si c est à tort ou avec raison qu on les châtie, et ne se gâtent pas moins par des peines mal ordonnées que par l impunité, LA BRUY. XI. •   [Ils] Adorent dans leurs fers… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CHÂTIER — v. tr. Infliger une peine destinée à corriger. C’est au père de châtier ses enfants. Quand il plaît à Dieu de nous châtier. Les fléaux dont Dieu châtie les hommes. Châtier les rebelles. Il s’applique aussi à la Faute elle même qu’on veut… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Châtier son corps, sa chair — ● Châtier son corps, sa chair s imposer des souffrances ou des privations par esprit de pénitence …   Encyclopédie Universelle

  • Châtier son style, son langage — ● Châtier son style, son langage lui donner le maximum de correction …   Encyclopédie Universelle

  • châtiment — [ ʃatimɑ̃ ] n. m. • chastiement 1190 ; de châtier ♦ Peine sévère infligée à une personne que l on veut corriger, et par ext. (vieilli) Punition en général. ⇒ expiation, pénitence. Châtiment corporel. ⇒ correction, coup, supplice. « Je vous ménage …   Encyclopédie Universelle

  • justice — [ ʒystis ] n. f. • 1080; lat. justitia 1 ♦ Juste appréciation, reconnaissance et respect des droits et du mérite de chacun. ⇒ droiture, équité, impartialité, intégrité, probité. Agir avec justice. « La justice est le respect de la dignité humaine …   Encyclopédie Universelle

  • corriger — [ kɔriʒe ] v. tr. <conjug. : 3> • 1268; lat. corrigere « redresser », de regere → régir 1 ♦ Ramener à la règle (ce qui s en écarte). ⇒ amender, redresser , réformer, relever, reprendre. Corriger les défauts, les vices de qqn. Corriger son… …   Encyclopédie Universelle

  • punir — [ pynir ] v. tr. <conjug. : 2> • 1250; lat. punire 1 ♦ Frapper (qqn) d une peine pour avoir commis un délit ou un crime. ⇒ châtier, condamner. « Il y a des criminels que le magistrat punit, d autres qu il corrige » (Montesquieu). Punir qqn… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”