CHARGER
. v. a.
Mettre une charge sur. Charger un crocheteur. Charger un cheval, un mulet. L'architecte a trop chargé ce mur. Il n'y a point de danger à charger une voûte. Charger un bateau pour tel endroit. Ce bateau est chargé de vin, de sel. Charger un navire. Charger à fret. Charger en cueillette. Charger un prisonnier de chaînes.   Il a souvent pour régime le nom de la charge, du fardeau. Charger un fagot sur ses épaules. Charger des pierres sur une voiture. Charger des marchandises sur un bateau, sur un navire ou dans un navire. Charger en grenier du blé, du sel, du charbon, etc.   Il s'emploie quelquefois avec le pronom personnel. Cet homme ne peut se charger seul. Aidez-moi donc à me charger. Vous vous chargez d'un fardeau beaucoup trop pesant.   Charger une voûte, Y joindre le poids des matériaux nécessaires pour en contenir l'effort.  Le temps se charge, Il se couvre de nuages, et se dispose à la pluie. On dit aussi, Le temps est chargé, Il est couvert.

Fig., Charger un homme de coups, Le battre avec excès. Charger quelqu'un d'injures, d'opprobres, de malédictions, Lui dire beaucoup d'injures, l'accabler d'opprobres, de malédictions.

Fig., Charger sa conscience de quelque chose, Prendre quelque chose sur sa conscience, et s'en rendre responsable devant Dieu.

Fig., Charger quelqu'un d'un crime, d'une faute, etc., L'en accuser. Ils ont voulu le charger de ce crime. Pourquoi me charger de vos sottises ? On dit aussi, Se charger d'un crime, d'une faute, En prendre la responsabilité.

Fig., Charger sa mémoire de quelque chose, Mettre une chose dans sa mémoire, s'appliquer sérieusement à la retenir. Charger sa mémoire de bonnes choses, de bagatelles. Il ne faut pas trop charger la mémoire des enfants, Il ne faut pas les obliger à retenir trop de choses.  Charger un registre de telle et telle chose, La marquer sur le registre. On dit dans le même sens, Charger un compte d'une dépense, d'une recette. On dit aussi, Charger un article sur un registre, sur un livre de compte.   Charger un compte, un article, signifie aussi, dans le langage commercial, Exagérer le montant des frais, dans un compte, etc. Cette maison a la réputation de charger ses comptes. Il y a beaucoup d'abus sur cette place, tous les frais sont chargés.   Charger un mot, Écrire un mot sur un autre, sans effacer celui-ci.

CHARGER, signifie aussi, Peser sur. Cette poutre charge trop la muraille. Cela chargera trop cet homme. Cette malle chargerait trop la voiture.   Cette nourriture charge l'estomac, Elle pèse trop sur l'estomac, parce qu'elle est difficile à digérer. On dit dans le même sens, Cet homme se charge l'estomac de trop de nourriture, se charge l'estomac.

CHARGER, en Matière criminelle, signifie, Déposer contre quelqu'un, dire des choses qui tendent à le faire condamner. Les témoins, les dépositions le chargent beaucoup. Il est bien chargé par les aveux de son complice.

CHARGER, signifie quelquefois, par exagération, Mettre avec profusion certaines choses sur une autre. Charger une table de mets. Se charger la tête d'ornements sans goût.   Il se dit figurément, dans le même sens, surtout en parlant Des ouvrages d'esprit. Charger d'incidents une pièce de théâtre. Charger un discours de figures, un ouvrage de citations, de notes, etc.

CHARGER, signifie en outre figurément, Imposer quelque charge, quelque condition onéreuse. Charger le peuple, un pays, les charger d'impôts, Mettre de trop fortes impositions sur le peuple, sur un pays.  Charger une terre d'une redevance, une succession d'un legs, Établir, imposer une redevance sur une terre, grever une succession d'un legs. Voyez GREVER.

CHARGER, signifie aussi, Donner commission, donner ordre pour l'exécution de quelque chose, pour la conduite de quelque affaire. On l'a chargé de porter la parole. C'est à vous de prendre garde à cela, je vous en charge. Charger un avocat d'une cause. De quelles fonctions est-il chargé ? On dit de même, Charger quelqu'un de ses pouvoirs, de sa procuration.   Il s'emploie avec le pronom personnel dans le sens de Prendre le soin, la conduite de quelque chose. Vous vous chargez là d'un emploi bien difficile. Je ne veux pas me charger de cette affaire. Il a refusé de se charger des papiers, de se charger de la garde de ce trésor. Vous vous êtes chargé de lui parler. Il s'est chargé de la distribution des fonds. Je me charge de tout.   Se charger de quelqu'un, Se charger de le nourrir, de l'élever, etc. Je me charge de cet enfant.

CHARGER, signifie encore, Marcher vers l'ennemi et l'attaquer avec impétuosité. Fort ou faible, il charge toujours l'ennemi. Nous chargeâmes si vigoureusement l'aile droite, que nous la fîmes plier.   Il se dit également D'une personne qui en frappe une autre. S'il me tient de pareils discours, je le chargerai. Ce sens est familier.  Il signifie aussi, Mettre dans une arme à feu ce qu'il faut de poudre, de plomb, etc., pour tirer un coup. Charger un pistolet, un fusil. Les soldats chargèrent leurs armes. Vous chargez trop ce canon, il crèvera. Charger à balle. Charger à cartouche. Dans les Exercices militaires, on dit absolument, Chargez.   En Physique, Charger une bouteille de Leyde, une batterie électrique, etc., Y accumuler une quantité d'électricité assez considérable pour que les effets en deviennent sensibles. On dit aussi, Charger d'électricité.   Charger une pipe, La remplir de tabac. Charger une plume d'encre, charger un pinceau de couleur, Prendre avec une plume, avec un pinceau, autant d'encre, autant de couleur qu'ils en peuvent tenir. Charger de soie une bobine, un fuseau, Mettre sur une bobine, sur un fuseau la quantité de soie qu'ils sont destinés à recevoir. Etc.

CHARGER, en Peinture, signifie, Représenter avec exagération les traits, la figure d'une personne, pour la rendre ridicule, sans qu'elle cesse d'être reconnaissable. Charger un portrait.   Il signifie aussi, dans le langage ordinaire, Exagérer avec malignité les défauts de quelqu'un. Le portrait que tel auteur fait de cet homme est trop chargé.   Il se dit encore, généralement, De toute exagération. Cet acteur charge son rôle, charge trop. Les caractères sont trop chargés dans ce roman.   Charger un récit, une histoire, une description, Y ajouter, l'amplifier beaucoup. Ce poëte charge ses descriptions. Cette description est trop chargée. On dit quelquefois absolument, Charger, dans le même sens. Ce que vous dites là n'est pas possible, vous chargez.

CHARGÉ, ÉE. participe, Acquit des marchandises chargées. Ils revinrent chargés de butin. Un pistolet, un fusil chargé. Un canon chargé à mitraille.   Pop., Chargé comme un baudet, se dit D'un homme qui est excessivement chargé ; et, figurément, D'un homme trop chargé de travail.  En termes de Manége, Ce cheval est chargé de ganache, est chargé d'encolure, Il a trop de ganache, il a l'encolure trop grosse.  Par extension, Cet homme est chargé de ganache, Il a de grosses mâchoires. On le dit figurément D'un homme qui, étant épais de corps, a aussi l'esprit lourd et grossier.

Prov. et fig., Être chargé de cuisine, Être fort gras et avoir un gros ventre.  Lettre chargée, paquet chargé, Lettre, paquet dont on fait constater l'envoi sur les registres de la poste.

CHARGÉ, s'emploie adjectivement, dans le sens particulier de Rempli, couvert de. Des yeux chargés de pleurs. Un ciel chargé de nuages. Un manuscrit chargé de fautes, de ratures. Une épreuve chargée de corrections. Un habit chargé de broderies. La vigne est chargée de raisins. La mer était chargée de vaisseaux.   Avoir les yeux chargés, Les avoir enflés, remplis d'humeurs.  Couleur chargée, Couleur trop forte.  Dés chargés, Faux dés, dés pipés, dont se servent ceux qui veulent tromper au jeu.

CHARGÉ, signifie aussi figurément, Qui a beaucoup, qui a trop de certaines choses. Chargé d'honneurs. Chargé de crimes, d'opprobres. Être chargé d'enfants.   Être chargé de la haine, du mépris, de la malédiction de quelqu'un, Être haï, être fort méprisé de quelqu'un, avoir reçu sa malédiction. Être chargé de l'exécration publique, Être généralement détesté. Etc.

CHARGÉ, en termes de Blason, se dit Des pièces sur lesquelles il y en a d'autres. Bande d'or chargée de six croisettes de sable.   Chargé d'affaires, se dit substantivement, en Diplomatie, de Celui qui, au défaut ou en l'absence d'un ambassadeur ou d'un ministre plénipotentiaire, est chargé de veiller aux intérêts de son gouvernement dans une cour étrangère. Notre chargé d'affaires en Toscane. Le chargé d'affaires de France.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • charger — [ ʃarʒe ] v. tr. <conjug. : 3> • chargier 1080; bas lat. °carricare, de carrus « char » I ♦ 1 ♦ Mettre sur (un homme, un animal, un véhicule, un bâtiment) un certain poids d objets à transporter. Charger une voiture, un cheval, une… …   Encyclopédie Universelle

  • charger — CHARGER. v. a. Mettre une charge sur.... Charger un crocheteur. Charger un cheval, un mulet, un bateau. L Architecte a trop chargé ce mur. Il n y a point de danger de charger une voûte. Charger un bateau pour un tel endroit. Ce bateau est chargé… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • charger — Charger. v. act. Mettre une charge sur ... Charger un Crocheteur. charger un cheval, un mulet, un bateau. ce mur, ce plancher est trop chargé. il n y a point de danger de charger une voute. charger pour un tel endroit. Il signifie aussi, Peser… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • charger — Charger, c est mettre un faix sur quelque chose, Onerare, et par metaphore, c est ruer sur aucun à coups de baston, ou d espée: au 2. livre d Amad. puis embrassa son escu, et mit la main à l espée, s approchant de Madamain, lequel comme preux et… …   Thresor de la langue françoyse

  • Charger — may refer to: NATO code name for the Tupolev Tu 144 supersonic transport Convair Charger prototype light attack and observation aircraft which competed unsuccessfully for role filled by OV 10 Charger (table setting), decorative plates used to… …   Wikipedia

  • Charger — steht für ein Pkw Modell aus den USA, siehe Dodge Charger ein Pkw Modell, das von Chrysler Australia ab 1971 produziert wurde, siehe Valiant Charger eine Sludge Band, siehe Charger (Band) eine Bauserie von Geleitflugzeugträger, siehe Charger… …   Deutsch Wikipedia

  • Charger — Char ger, n. 1. One who, or that which charges. [1913 Webster] 2. An instrument for measuring or inserting a charge. [1913 Webster] 3. A large dish. [Obs.] [1913 Webster] Give me here John Baptist s head in a charger. Matt. xiv. 8. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • charger — index assessor, complainant, contender, party (litigant) Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • charger — (n.) late 15c., one who loads, agent noun from CHARGE (Cf. charge) (v.). Meaning horse ridden in charging is from 1762 …   Etymology dictionary

  • charger — ► NOUN 1) a device for charging a battery. 2) a horse ridden by a knight or cavalryman …   English terms dictionary

  • charger — charger1 [chär′jər] n. 1. a person or thing that charges 2. a horse ridden in battle or on parade 3. an apparatus used to charge storage batteries charger2 [chär′jər] n. [ME chargeour < OFr < chargier, CHARGE] Archaic a large, flat dish;… …   English World dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”