AFFERMIR
. v. a.
Rendre ferme et stable. Affermir une muraille. Affermir un plancher. De l'opiat qui affermit les dents.   Il signifie aussi, Rendre ferme et consistant ce qui était mou. La gelée affermit les chemins. L'esprit-de-vin affermit les gencives. Le vin affermit le poisson. Dans ce sens, on dit plus souvent, Raffermir.   Il signifie figurément, Rendre plus assuré, plus difficile à ébranler. Affermir le courage. Affermir l'âme. Affermir quelqu'un dans une résolution, dans une croyance, dans une opinion, dans la foi. Affermir l'autorité, affermir le sceptre dans la main d'un roi. Cette victoire l'affermit sur son trône, lui affermit la couronne sur la tête. Cela vous doit affermir encore plus dans votre sentiment, dans votre résolution. Les beaux jours achèveront d'affermir sa santé. Affermir le repos de l'État. Affermir le crédit public. Affermir la tranquillité publique. Affermir les peuples dans le devoir. Affermir les volontés chancelantes.   Il s'emploie aussi avec le pronom personnel, au propre et au figuré. Les chemins s'affermiront bientôt. Ce poisson s'est affermi en cuisant. Sa santé s'affermira avec le temps. S'affermir contre les coups du sort. S'affermir dans une résolution, dans un dessein.   AFFERMI, IE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • affermir — [ afɛrmir ] v. tr. <conjug. : 2> • 1372; de 1. a et 1. ferme 1 ♦ Rare Rendre ferme, plus stable, plus solide. Affermir ses positions. ⇒ consolider. « Il affermit sa casquette » (Duhamel). Pronom. « Le mouvement du cavalier qui s affermit en …   Encyclopédie Universelle

  • affermir — AFFERMIR. v. a. Rendre ferme et stable. Affermir une muraille. Affermir un plancher. De l opiat qui affermit les dents, les gencives. f♛/b] Il signine aussi, Rendre ferme et consistant ce qui étoit mou. Le vin affermit le poisson. La gelée… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • affermir — Affermir. v. a. Rendre ferme & stable. Affermir un pont. affermir une muraille. affermir un plancher. Il signifie aussi, Rendre ferme & consistant ce qui estoit mou. Le vin affermit le poisson. la glace affermit les chemins. Il signifie fig.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • affermir — Affermir, Roborare, Solidare. Affermir et tenir ferme, Obfirmare. Affermir et fortifier, Firmare, Firmare robore. Affermir et asseurer une chose, Stabilire, Constabilire. Affermir de toutes pars, Circunfirmare. Affermir son pied, Pedem figere.… …   Thresor de la langue françoyse

  • AFFERMIR — v. tr. Rendre stable. Affermir une muraille. Affermir un plancher. De l’opiat qui affermit les dents. Il signifie aussi Rendre consistant. Affermir sa voix. La gelée affermit les chemins. Les chemins s’affermiront bientôt. Des piqûres propres à… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • affermir — (a fèr mir) v. a. 1°   Rendre ferme au propre et au figuré. Affermir une colonne. Le vinaigre affermit certains légumes. Cet événement affermissait la paix. Affermir le courage de quelqu un. Vous m avez affermi dans cette opinion. •   Ma raison… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • s'affermir — ● s affermir verbe pronominal être affermi verbe passif Devenir plus solide, plus stable, plus ferme …   Encyclopédie Universelle

  • ermir — affermir raffermir …   Dictionnaire des rimes

  • affermissement — [ afɛrmismɑ̃ ] n. m. • 1551; de affermir ♦ Action d affermir; fait de s affermir (surtout au fig.). L affermissement de l État. « l affermissement des caractères » (Renan). ● affermissement nom masculin Action d affermir, de s affermir. ●… …   Encyclopédie Universelle

  • assurer — [ asyre ] v. tr. <conjug. : 1> • 1080 v. pron.; lat. pop. °assecurare, de securus → sûr I ♦ (XIIe) 1 ♦ Vx Mettre (qqn) dans un état de sécurité, de confiance. ⇒ rassurer. « Et tâchons d assurer la Reine, qui te craint » (P. Corneille). 2 ♦… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”