CERBÈRE
. s. m.
Nom du chien à trois têtes qui, selon la Fable, gardait la porte des enfers. Il se dit quelquefois, figurément et familièrement, d'Un portier brutal, d'un gardien sévère, intraitable. C'est un cerbère. Un vrai cerbère. Votre vieux cerbère ne voulait pas me laisser entrer.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cerbère — Cerbère …   Wikipedia

  • Cerbère — Cervera de la Marenda …   Wikipedia Español

  • cerbère — [ sɛrbɛr ] n. m. • 1576; lat. Cerberus, gr. Kerberos, nom du chien à trois têtes qui gardait l entrée des enfers ♦ Portier, gardien sévère et intraitable. ● cerbère nom masculin (de Cerbère, nom propre) Familier. Concierge hargneux ; gardien… …   Encyclopédie Universelle

  • Cerbère — (Cervera de la Marenda) …   Deutsch Wikipedia

  • Cerbere — Cerbère (homonymie) Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Cerbere — can refer to Cerbère, a small town in Southern France on the border to Spain Naberius, a demon with several alternative spellings, including Cerberus, Cerbere This disambiguation page lists articles associated with the same title. If an …   Wikipedia

  • cerbère — CERBÈRE. s. m. Nom du Chien à trois têtes qui, selon la Fable, gardoit la porte des Enfers. Au figuré, on appelle Cerbère, vieux Cerbère, Un Portier brutal, grossier, intraitable …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Cerbère —   [sɛr bɛːr], Badeort an der Küste des Roussillon, im französischen Département Pyrénées Orientales an der Grenze zu Spanien, 1 400 Einwohner; kleiner Fischereihafen; Grenzbahnhof …   Universal-Lexikon

  • Cerbère — Pour les articles homonymes, voir Cerbère (homonymie). Héraclès, Cerbère et Eurysthée, hydrie à figures noires, v.  …   Wikipédia en Français

  • CERBÈRE — n. m. Gardien sévère, par allusion au chien à trois têtes qui, selon la Fable, gardait la porte des Enfers. C’est un cerbère, un vrai cerbère. Votre vieux cerbère ne voulait pas me laisser entrer …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”