AFFAMER
. v. a.
Ôter, retrancher les vivres, causer la faim. Affamer une ville, une place, une province, tout un pays. Vous ne faites que l'affamer en lui donnant si peu à manger.

Fig. et fam., Il affame toute une table, se dit D'un grand mangeur.

AFFAMÉ, ÉE. participe, Un homme affamé. Un loup affamé. On dit quelquefois substantivement, dans le langage familier, C'est un affamé ; il mange comme un affamé.

Prov. et fig., Ventre affamé n'a point d'oreilles, Un homme qui a faim n'écoute guère ce qu'on lui dit, les représentations qu'on lui fait.

AFFAMÉ, adjectif, signifie figurément, Qui a de l'avidité pour quelque chose, qui souhaite quelque chose avec ardeur. Être affamé de gloire, affamé d'honneurs, affamé de nouvelles. Je suis affamé de le voir.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • affamer — [ afame ] v. tr. <conjug. : 1> • XIIe; lat. pop. °affamare, de fames « faim » ♦ Faire souffrir de la faim en privant de vivres. Un blocus pour affamer la population. Donner une grande faim à. Cette marche m a affamé. ● affamer verbe… …   Encyclopédie Universelle

  • affamer — Affamer. v. a. Exciter la faim, Causer la famine. C est affamer un enfant que de luy donner si peu à manger. vous ne faites que l affamer en luy donnant si peu de pain à la fois. il mange tant qu il affame toute la table. Affamer une ville, une… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • affamer — AFFAMER. v. a. ter, retrancher les vivres, causer la faim. Affamer une Ville, une Place, une Province, tout un pays. Vous ne faites que l affamer en lui donnant si peu à manger. f♛/b] On dit figurément, en parlant d Un grand mangeur, qu Il affame …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • affamer — une ville, Famem inferre ciuitati …   Thresor de la langue françoyse

  • affamer — (a fa mé) v. a. 1°   Priver de vivres, faire souffrir de la faim. Affamer une ville, l ennemi. •   Quand Porsenna affamait les Romains dans leurs murailles...., BOSSUET Hist. III, 6. 2°   Terme de pêche. Attirer à l aide d un appât les sardines à …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • AFFAMER — v. tr. Réduire à la faim par la suppression des vivres. Affamer une ville, une place, une province, tout un pays. Vous ne faites que l’affamer en lui donnant si peu à manger. Le participe passé AFFAMÉ, ÉE, s’emploie aussi comme adjectif. Prov. et …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • affamer — vt. , donner faim : AFAMÂ (Albanais.001, Annecy, Thônes, Villards Thônes / Saxel.002), balyî fan (001). A1) affamer, faire crever de faim : afamâ vt. (...), fére // léssî affamer krèvâ d fan (001), afarâ (Cordon) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • affamé — affamé, ée [ afame ] adj. • fin XIIIe; de affamer 1 ♦ Qui souffre de la faim. Populations affamées (⇒ famine) . Loc. prov. Ventre affamé n a pas d oreilles : la personne qui a faim n écoute plus rien. Subst. « L effroyable misère des campagnes… …   Encyclopédie Universelle

  • affameur — affameur, euse [ afamɶr, øz ] n. • 1791; de affamer ♦ Personne qui affame le peuple, organise la famine, la disette. ● affameur, affameuse nom Personne qui affame en accaparant les denrées. affameur, euse n. Personne qui affame autrui. ⇒AFFAMEUR …   Encyclopédie Universelle

  • faim — [ fɛ̃ ] n. f. • XIe; lat. fames 1 ♦ Sensation qui, normalement, traduit le besoin de manger. Manger sans faim ni appétit. Avoir faim, très faim (fam.), grand faim (littér.). Je n ai plus faim. « Avoir faim [...] c est avoir conscience d avoir… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”