CANTONNER
. v. a.
T. de Guerre. Distribuer des troupes dans plusieurs villages. Cantonner des troupes. Autrefois on cantonnait surtout avant l'ouverture de la campagne, ou avant l'entrée en quartier d'hiver.   Il s'emploie aussi neutralement, et se dit Des troupes mêmes que l'on cantonne. Les troupes commencèrent à cantonner. Faire cantonner des troupes.   Il se met quelquefois avec le pronom personnel, et signifie alors, Se retirer dans un canton pour y être en sûreté. Il se dit proprement D'un petit nombre de gens qui se fortifient contre un plus grand nombre. Les rebelles s'étaient cantonnés dans un coin de la province. Les bourgeois se cantonnèrent contre les troupes.

CANTONNÉ, ÉE. participe, Il trouva des troupes cantonnées dans tous les villages.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • cantonner — [ kɑ̃tɔne ] v. tr. <conjug. : 1> • XIIIe; de canton I ♦ 1 ♦ Vieilli Établir, faire séjourner (des troupes) en un lieu déterminé. ⇒ camper. Mod. Intrans. « Le corps d armée cantonnait sur la Marne » (Duhamel). 2 ♦ Archit. Garnir dans l …   Encyclopédie Universelle

  • cantonner — CANTONNER. v. neut. Terme de guerre, qui se dit Des troupes distribuées dans plusieurs villages pour la commodité de leur subsistance, avant l ouverture de la campagne, ou avant l entrée en quartier d hiver. Les troupes commencent à cantonner.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • cantonner — Cantonner. v. n. pass. Se retirer dans un canton, s y fortifier. Il se dit proprement du petit nombre qui se fortifie contre un plus grand. Ce Gouverneur s est cantonné dans sa place. ils se sont cantonnez les uns contre les autres …   Dictionnaire de l'Académie française

  • CANTONNER — v. tr. T. de Guerre Distribuer des troupes sur les points où elles doivent séjourner. Il s’emploie intransitivement et se dit des Troupes mêmes que l’on cantonne. Les troupes commencèrent à cantonner. Faire cantonner des troupes. SE CANTONNER… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • cantonner — (kan to né) v. a. 1°   Terme de guerre. Cantonner des troupes, les distribuer en différents cantons ou villages.    Fig. Séparer en portions isolées. •   Le monde, rempli d aigreur, enfante Luther et Calvin, qui cantonnent la chrétienté, BOSSUET… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • se cantonner — ● se cantonner verbe pronominal être cantonné verbe passif S isoler dans un lieu et n en pas bouger : Se cantonner dans sa chambre. Se limiter à un domaine, se borner à faire quelque chose : Vous ne pouvez vous cantonner à cette seule explication …   Encyclopédie Universelle

  • 21e Groupe de Reconnaissance de Division d'Infanterie — 21e GRDI Période 24 août1939 Pays  France Branche Armée de terre Type Régiment d Infanterie Rôle …   Wikipédia en Français

  • cantonnement — [ kɑ̃tɔnmɑ̃ ] n. m. • fin XVIIe; de cantonner 1 ♦ Action de cantonner des troupes. ⇒ bivouac, campement, logement. Cantonnement chez l habitant. Troupes en cantonnement. 2 ♦ Lieu où cantonnent les troupes. Prendre ses cantonnements. ⇒ quartier.… …   Encyclopédie Universelle

  • 21e groupe de reconnaissance de division d'infanterie — 21e GRDI Période 24 août 1939 Pays  France Branche Armée de terre Type Régiment d Infanterie …   Wikipédia en Français

  • camper — [ kɑ̃pe ] v. <conjug. : 1> • 1465; « s installer en un lieu » 1426; « placer » fin XIIe; de camp I ♦ V. intr. 1 ♦ S établir, être établi dans un camp. ⇒ bivouaquer, cantonner. Coucher sous la tente, faire du camping. « je campais en… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”