BRUSQUER
. v. a.
Offenser quelqu'un par des paroles rudes, inciviles. C'est un homme grossier, il brusque tout le monde.   Brusquer la fortune, Tenter de réussir par des moyens prompts, mais hasardeux Brusquer l'aventure, Prendre brusquement son parti, au hasard de ce qui peut en arriver Brusquer une affaire, La faire vite, sans préparation ou sans ménagement. On dit de même, Brusquer le denoûment d'une pièce de théâtre.   Brusquer une place de guerre, Essayer de l'emporter d'emblée sans en faire le siége en forme. C'est une place qu'il faut brusquer.

BRUSQUÉ, ÉE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • brusquer — [ bryske ] v. tr. <conjug. : 1> • mil. XVIIe; de brusque 1 ♦ Vx Traiter (qqn) de manière offensante. ♢ Mod. Traiter d une manière brusque, sans se soucier de ne pas heurter. Vous avez tort de brusquer cet enfant. ⇒ secouer. Par anal. « Il n …   Encyclopédie Universelle

  • brusquer — 1. (bru ské) v. a. 1°   Avoir, à l égard de quelqu un, un langage brusque, un ton brusque. •   Pour peu que j eusse parlé, je n aurais pu m empêcher de le brusquer, MONTESQ. Lett. pers. 48. •   Les ministres du roi (Sully entre les autres) ne… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • brusquer — BRUSQUER. v. a. Offenser quelqu un par des paroles rudes, inciviles. C est un homme dangereux, il brusque tout le monde. f♛/b] En parlant D unepetite place deguerre qui ne mérite pas un siége dans les formes, mais qu on peut emporter d emblée, on …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • brusquer — Brusquer. v. a. Offenser quelqu un par des paroles rudes, offensantes; inciviles ausquelles on ne s attend pas. C est un homme dangereux, il brusque toutes les personnes avec qui il a affaire …   Dictionnaire de l'Académie française

  • BRUSQUER — v. tr. Traiter d’une manière brusque. C’est un homme grossier, il brusque tout le monde. Il se dit aussi des choses et signifie Précipiter les événements avant le temps voulu. Brusquer la fortune, Tenter de réussir par des moyens prompts, mais… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • brusquer — vt. , traiter qq. sans douceur, manier qc. sans précautions : bruskâ (Albanais, Annecy, Saxel). E. : Bousculer …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • brusque — [ brysk ] adj. • 1549; it. brusco « âpre, non poli, rude » 1 ♦ (Généralt apr. le n.) Qui agit avec une certaine rudesse et d une manière soudaine. Homme brusque. ⇒ brutal, nerveux, rude, vif, violent. Il est un peu brusque parce que timide. ⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • hâter — [ ate ] v. tr. <conjug. : 1> • haster 1080; de 2. hâte 1 ♦ Littér. Faire arriver plus tôt, plus vite. ⇒ avancer, brusquer, précipiter, presser. Hâter son départ. « L émotion précoce, qui hâte l éveil de l intelligence » (Montherlant). 2 ♦… …   Encyclopédie Universelle

  • brusca — BRUSCÁ, bruschez, vb. I. tranz. 1. A trata pe cineva cu asprime, fără menajamente; a repezi; a bruftui. ♦ A se purta violent cu cineva. 2. A grăbi, a forţa desfăşurarea unui proces, a unui eveniment. – Din fr. brusquer. Trimis de valeriu,… …   Dicționar Român

  • bousculer — [ buskyle ] v. tr. <conjug. : 1> • 1798; du moy. fr. bousser « heurter » et de culer 1 ♦ Mettre en désordre en poussant, en renversant. On a bousculé tous mes livres. ⇒ bouleverser, déranger (cf. Mettre sens dessus dessous). ♢ Fig. Modifier …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”