BRÈCHE
. s. f.
Ouverture faite par force ou autrement à ce qui sert de clôture, comme un mur, une haie. Ils pénétrèrent dans le jardin par une brèche, et volèrent tous les fruits. Il y a une brèche à ce mur, à cette haie. Fermer les brèches.   Il se dit, particulièrement, de L'ouverture que des assiégeants font aux murailles, aux remparts de la place assiégée. Grande brèche. La brèche est praticable, on y peut aller à l'assaut. Faire une brèche. Refaire, réparer une brèche. La batterie, le canon avait fait brèche à la muraille. Monter à la brèche. Défendre la brèche. Planter un drapeau sur la brèche. Mourir sur la brèche. Entrer par la brèche dans une ville conquise. La garnison sortit par la brèche.   Battre en brèche, Tirer avec de l'artillerie contre une muraille, contre un rempart, et d'assez près pour y faire brèche.

BRÈCHE, se dit, par extension, en parlant De quelques autres choses. Faire une brèche, des brèches à un couteau, à une serpe, Faire une ou plusieurs cassures au tranchant. Faire brèche à un pâté, L'entamer et en manger une partie. On a abattu cent arpents de bois dans cette forêt, c'est une grande brèche, C'est un grand vide qu'on y a fait.

BRÈCHE, signifie figurément, Le tort, le dommage que l'on fait à quelque chose, la diminution d'un bien qui devrait être conservé entier, intact. Il a fait une brèche à son honneur, à sa réputation. Cela fait brèche à sa fortune. Réparer les brèches de sa fortune. Faire brèche aux immunités, aux priviléges d'une ville, etc.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • brèche — BRÈCHE. s. f. Ruine, ouverture faite par force ou autrement à ce qui sert de clôture, comme une muraille, un rempart, une haie. Grande brèche. La brèche est praticable, on y peut aller à l assaut. Faire une brèche. Refaire, réparer une brèche. La …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • breche — BRECHE. s. f. Ruine, ouverture faite par force, ou autrement, à ce qui sert de closture, comme une muraille, un rempart, une haye. Grande breche. la breche est raisonnable, on y pouvoit aller à l assaut. faire une breche. on entre par cette… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Breche — Brèche Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Bréche — Brèche Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Brèche — Der Fluss in ClermontVorlage:Infobox Fluss/KARTE fehlt Daten …   Deutsch Wikipedia

  • breche — en un mur, Labefactatio muri, Ruina muri. Il n y a chose si bien fortifiée que l argent n y face breche et n y entre, Nihil tam munitum, quod non expugnetur pecunia. Faire breche, Partem muri disiicere, vel discutere. Oppidum ruinis patefacere.… …   Thresor de la langue françoyse

  • Brèche — (fr., spr. Bresch), so v.w. Bresche 1) …   Pierer's Universal-Lexikon

  • bréché — bréché, ée (entrée créée par le supplément) (bré ché, chée) adj. Qui a des brèches ; se dit, dans les Jura, d une défectuosité dans les fromages. •   Suivant les circonstances, les fromages peuvent être bréchés, éraillés, chailleux, mille yeux,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • brèche — 1. brèche [ brɛʃ ] n. f. • 1119; a. haut all. brecha « fracture » 1 ♦ Ouverture (d un mur, d une clôture, etc.). Spécialt Ouverture dans une enceinte fortifiée; percée d une ligne fortifiée, d un front. ⇒ trouée. Faire, ouvrir une brèche. « des… …   Encyclopédie Universelle

  • Brêche — Pour les articles homonymes, voir Brèche. La Brêche La Brêche à Breuil le Sec. Caractéristiques …   Wikipédia en Français

  • brèche — (brè ch ) s. f. 1°   Ouverture faite à un mur, à une haie. Il faut réparer les brèches de cette clôture. 2°   Terme de guerre. Ouverture faite aux remparts d une place assiégée. •   Les Normands firent brèche et donnèrent trois assauts, VOLT.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”