BOURRER
. v. a.
Enfoncer la bourre dans une arme à feu que l'on vient de charger. Bourrer un fusil, un pistolet, un canon. La baguette sert à bourrer.   Il signifie quelquefois, figurément et familièrement, Faire manger de quelque chose avec excès. Elle bourre son enfant de pâtisseries.   Il signifie de même, avec le pronom personnel, Manger de quelque chose avec excès. Il s'est bourré de haricots, de pommes de terre, etc.

BOURRER, en termes de Chasse, se dit D'un chien qui, en poursuivant un lièvre, lui donne un coup de dent, et lui arrache du poil. Le chien a bien bourré le lièvre.

Fig. et fam., Bourrer quelqu'un, Lui donner des coups, le pousser avec la crosse d'un fusil : Les gendarmes l'ont bourré ; et, par extension, Le maltraiter de coups ou de paroles : Il voulait faire l'insolent, mais on l'a bien bourré. Avec le pronom personnel, Ils se sont bien bourrés. On disait aussi, Bourrer quelqu'un dans la dispute, Le presser vivement dans une discussion, en sorte qu'il ne sache que répondre : cette phrase a vieilli.

BOURRER, s'emploie neutralement, en termes de Manége, et se dit D'un cheval qui s'élance brusquement en avant, sans que le cavalier s'y attende et puisse l'en empêcher.

BOURRÉ, ÉE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bourrer — [ bure ] v. <conjug. : 1> • 1332 « maltraiter »; de 1. bourre I ♦ V. tr. 1 ♦ (XVIe) Emplir de bourre (un coussin, etc.). ⇒ matelasser, rembourrer. Spécialt Bourrer un fusil, y introduire la bourre. 2 ♦ …   Encyclopédie Universelle

  • bourrer — BOURRER. v. act. C est mettre de la bourre après la charge dans les armes à feu. Bourrer un fusil, bourrer un canon.Bourrer, se dit aussi en parlant d Un chien qui, en poursuivant un lièvre, lui donne un coup de dent, et lui arrache du poil. Le… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • bourrer — Bourrer, actiu. acut. Est remplir quelque chose de bourre, ce qu on dit plus communement Embourrer, Tomentum indere, Tomento fulcire, opplere. Et par metaphore c est battre, Caedere pugno, caestu, aut claua, aut fuste, ce qui est paradventure… …   Thresor de la langue françoyse

  • bourrer — Bourrer. v. a. N a gueres d usage au propre qu en parlant d un chien qui arrache du poil, de la bourre à un lievre en le mordant lors qu il le poursuit, Ce chien a bien bourré ce lievre. Il sig. au fig. Battre, maltraitter. Il a bien bourré son… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • BOURRER — v. tr. Garnir de bourre. Bourrer un fauteuil, un canapé. Il signifie par analogie Remplir une chose d’une matière quelconque. Bourrer de charbon un poêle. Bourrer de tabac une pipe, et absolument Bourrer un poêle, une pipe. Par extension, il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • bourrer — (bou ré) v. a. 1°   Terme de chasse. Enlever du poil à un lièvre, se dit d un chien qui, saisissant un lièvre, lui enlève du poil. 2°   Enfoncer la bourre d une arme à feu. Son fusil partit au moment où il le bourrait. 3°   Frapper, maltraiter.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • bourrer — vt. ; remplir complètement ; bonder ; tasser, pousser, presser, serrer ; donner // lancer bourrer des coups (de pieds...), frapper, maltraiter ; presser contre : BORÂ (Albanais.001, Albertville, Annecy.003b, Arvillard.228, Chambéry.025), bourâ… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • bourrer — v.i. Accélérer, bomber. / Faire une surenchère sur l enchère d un confrère, au cours d une vente publique (brocante). / Posséder une femme. / Bourrer le mou, bourrer le crâne …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • Bourrer le crâne à quelqu'un — ● Bourrer le crâne à quelqu un l intoxiquer par une propagande massive …   Encyclopédie Universelle

  • Bourrer le mou à quelqu'un — ● Bourrer le mou à quelqu un le tromper, lui raconter des balivernes …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”