BOUCHERIE
. s. f.
L'endroit où un boucher tue les boeufs, les moutons, etc., et L'étal où il en vend la chair en détail. Les boucheries sont fermées, sont ouvertes. Aller à la boucherie. Acheter de la viande à la boucherie. Manger de la viande de boucherie. Dans quelques grandes villes, et particulièrement à Paris, les bouchers ne tuent point le bétail chez eux ; mais on n'en donne pas moins à leur boutique le nom de Boucherie. Voyez ABATTOIR.

Prov., Il n'a pas plus de crédit qu'un chien à la boucherie, Il n'a aucun crédit, il ne peut rien dans cette affaire.

BOUCHERIE, signifie, figurément, Tuerie, massacre, carnage. Ce ne fut pas un combat, ce fut une boucherie. Il se fit une grande boucherie dans ce combat. Ces malheureux ne pouvaient se défendre, on en fit une horrible boucherie.   Mener, envoyer des soldats à la boucherie, Les exposer à une mort presque certaine.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • boucherie — [ buʃri ] n. f. • boucerie « commerce de la viande crue » v. 1220; de 2. boucher 1 ♦ Vx Lieu où l on abat les bêtes destinées à l alimentation. ⇒ abattoir. 2 ♦ Mod. Animaux de boucherie : mammifères (bétail) élevés pour leur chair (bœufs, moutons …   Encyclopédie Universelle

  • boucherie — BOUCHERIE. s. f. Le lieu où l on tue, et celui où l on vend publiquement la viande du gros et du menu bétail. Acheter de la viande à la boucherie. Les boucheries sont fermées, sont ouvertes. [b]f♛/b] Il signifie figurément, Tuerie, massacre,… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • boucherie — Boucherie, Carnarium, Laniena, Laniarium. Le lieu où la chair se vent, et despece: car celuy ou les beufs et autre bestiail se tuent, est appelé tuerie. Toutefois par translation Boucherie se prend aussi pour tuerie, comme, Ce Capitaine a exposé… …   Thresor de la langue françoyse

  • boucherie — Boucherie. s. f. Le lieu où l on vend de la chair. Les boucheries sont fermées, sont ouvertes. Il signifie fig. Tuerie, massacre, carnage; comme, Il s y est fait une grande boucherie. On dit, Mener, ou envoyer des soldats à la boucherie, pour… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Boucherie — (frz., spr. busch rih), Schlachthaus, Fleischladen; auch Blutbad, Gemetzel …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Boucherie — The Butcher and his Servant, dessiné et gravé par J. Amman (XVIe siècle) …   Wikipédia en Français

  • boucherie — (bou che rie) s. f. 1°   L endroit où l on tue les bestiaux ; lieu où l on débite et où l on vend la chair crue des bestiaux. •   Vous avez [à Paris] des boucheries dans de petites rues sans issue, qui répandent en été une odeur cadavéreuse,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • BOUCHERIE — n. f. Endroit où l’on abat les bêtes dont la chair doit être vendue. Envoyer un boeuf à la boucherie. On dit plutôt aujourd’hui ABATTOIR. Il désigne plus ordinairement le Commerce que font les bouchers. La boucherie a haussé ses prix. La… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • boucherie —    Bordel, où abondent les gros morceaux de viande, humaine.        Je vais connaître cette maison et savoir quelle viande il y a à son étal, à cette boucherie là.    LEMERCIER DE NEUVILLE …   Dictionnaire Érotique moderne

  • boucherie — bou·che·rie …   English syllables

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”