BIEN-TENANT
, ANTE. s.
T. de Jurispr. ancienne. Celui, celle qui tient, qui possède les biens d'une succession, ou des biens grevés d'hypothèques. Il fut attaqué comme bien-tenant. Elle était bien-tenante. Les héritiers et bien-tenants. Il n'est point usité dans le langage de la Jurisprudence actuelle.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bien-tenant — ⇒BIEN TENANT, subst. masc. DR. ANC. Possesseur légitime des biens d une succession ou des biens grevés d hypothèque. Il fut attaqué comme bien tenant (Ac. 1835, 78). Synon. mod. détenteur. Rem. Attesté dans la plupart des dict. gén. du XIXe s.… …   Encyclopédie Universelle

  • bien-tenant — Bien tenant, [bien tenan]te. subst. Terme de pratique. Celuy qui tient, qui possede les biens d une succession. Il a esté attaqué comme bien tenant. elle est bien tenante. les heritiers & bien tenants …   Dictionnaire de l'Académie française

  • bien-tenant — BIEN TENANT, ANTE. s. Terme de Pratique. Celui qui tient, qui possède les biens d une succession. Il a été attaqué comme bien tenant. Elle est bien tenante. Les héritiers et biens tenans …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • bien-tenant — bien tenant, ante (biin te nan, nan t ) s. m. et f. Terme de jurisprudence ancienne, inusité aujourd hui. Celui, celle qui possède les biens d une succession ou des biens grevés d hypothèques.    Au plur. Des bien tenants, bien tenantes.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • bien — Bien, Monosyllabe, tantost est nom masculin, et signifie ores, ce que chacun possede à luy appartenant, Bona. Comme c est mon bien, Meum est patrimonium, Et se divise en meuble et immeuble, qu on dit plus usitéement au pluriel, biens meubles, et… …   Thresor de la langue françoyse

  • bien-tenue — (biin te nue) s. f. Possession du bien tenant …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • tenant — tenant, ante (te nan, nan t ) adj. 1°   Qui tient ; usité dans très peu de locutions. Séance tenante, dans le cours de la séance.    Je vous remercie, mais rancune tenante, c est à dire sans renoncer à ma rancune.    Anciennement, les plaids… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • tenant — tenant, ante [ tənɑ̃, ɑ̃t ] adj. et n. • XIIIe « tenace »; 1160 « stable, ferme »; de tenir I ♦ Adj. 1 ♦ Qui « se tient », ne s interrompt pas. Séance tenante. 2 ♦ (mil. XXe) Chemise à col tenant, qui ti …   Encyclopédie Universelle

  • TENANT — s. m. Celui qui, dans un tournoi, entreprenait de tenir contre toutes sortes d assaillants. Les tenants et les assaillants.   Il se dit quelquefois, figurément et familièrement, de Celui qui, dans une discussion, soutient une opinion contre ceux… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • tenant — I. Tenant, [tenan]te. adj. v. Qui tient bien ce qu il tient. En ce sens il ne se dit guere que fig. d Un avare, qui ne veut point se desaisir de ce qu il a, de qui on ne peut tirer d argent qu avec peine. Il ne veut rien despenser, rien donner,… …   Dictionnaire de l'Académie française

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”