BÉGAYER
. v. n.
(Il se conjugue comme Payer. ) Articuler mal les mots, les prononcer en hésitant, et en répétant la même syllabe avant de prononcer celle qui suit. Cet homme bégaye si fort, qu'on a toutes les peines du monde à l'entendre. Dès qu'il a bu trois verres de vin, il commence à bégayer. On bégaye quelquefois par embarras, par timidité.   Il ne fait encore que bégayer, se dit D'un enfant qui commence à parler.

BÉGAYER, signifie quelquefois, au figuré, Parler de quelque chose d'une manière très-vague, très-imparfaite. Les plus grands philosophes ne font que bégayer, quand ils veulent parler de ce qui est inaccessible à la raison humaine.

BÉGAYER, est quelquefois actif. Cet enfant commence à bégayer quelques mots. Cet écolier a bégayé sa leçon.

BÉGAYÉ, ÉE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bégayer — [ begeje ] v. intr. <conjug. : 8> • besgoyer 1416; de bègue 1 ♦ Souffrir de bégaiement (⇒ bègue). Il bégayait sous le coup de l émotion. 2 ♦ Fig. S exprimer d une manière maladroite, hésitante, confuse. ⇒ bafouiller, balbutier, bredouiller …   Encyclopédie Universelle

  • bégayer — BÉGAYER. v. n. Articuler mal les mots, les prononcer avec peine, par un défaut de l organe. Il se conjugue comme Payer. Un homme qui bégaye si fort, qu on a toutes les peines du monde à l entendre. Dès qu il a bu trois verres de vin, il commence… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • begayer — Begayer. v. n. Avoir peine à prononcer les mots. De ces deux begues, il y en a un qui begaye plus que l autre. dés qu il a bu trois verres de vin, il commence à begayer. On dit, d Un enfant qui commence à parler, Il ne fait encore que begayer. Il …   Dictionnaire de l'Académie française

  • bégayer — (bé ghè ié), je bégaye, tu bégayes, il bégaye ou il bégaie, nous bégayons, vous bégayez, ils bégayent ou ils bégaient ; je bégayais, nous bégayions, vous bégayiez, ils bégayaient ; je bégayai ; je bégayerai ou bégaierai, ou bégaîrai ; je… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • BÉGAYER — v. intr. Articuler mal les mots, les prononcer en hésitant et en répétant la même syllabe avant de prononcer celle qui suit. Cet homme bégaie si fort qu’on a toutes les peines du monde à le comprendre. On bégaie quelquefois par embarras, par… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • bégayer — vi. bèguèyî (Albanais, Annecy.003), bèguêhî (Thônes.004), bèguêyî (Villards Thônes) || bèfèyî (Saxel.002), bèshèyî (Cordon), blèhhèyî (Peisey.187), blèssyé (Albertville.021), C. ind. imp. blèhhèyi èt <(il) bégayait>, ppr. blèhhèyinh (187)… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • besteodiñ — bégayer …   Dictionnaire Breton-Français

  • gregachiñ — bégayer …   Dictionnaire Breton-Français

  • bégaiement — [ begɛmɑ̃ ] n. m. • beguayement 1539 ; de bégayer 1 ♦ Trouble de la parole qui se manifeste par la répétition saccadée d une syllabe ou d un mot (bégaiement clonique) ou par un blocage empêchant l émission d un mot (bégaiement tonique). 2 ♦ Par… …   Encyclopédie Universelle

  • balbutier — [ balbysje ] v. <conjug. : 7> • 1390; lat. balbutire, de balbus « bègue » 1 ♦ V. intr. Articuler d une manière hésitante et imparfaite les mots que l on veut prononcer. « J hésite à chaque mot, je me trouble, je balbutie, ma tête se perd »… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”