VOLÉE
. s. f.
Le vol d'un oiseau. Il a pris sa volée. On dit que les hirondelles traversent quelquefois la Méditerranée tout d'une volée. De la première volée.

Fig. et fam., Il a pris la volée, se dit D'un jeune homme qui, de bonne heure, s'affranchit de tutelle, de surveillance. On le dit aussi De personnes qui sont parties inopinément, sans qu'on s'y attendît.

VOLÉE, se dit aussi, collectivement, d'Une bande d'oiseaux qui volent tous ensemble. Une volée de pigeons. Une volée d'étourneaux. Une volée de moineaux.   En parlant Des pigeons, La volée de mars, la volée d'août, Les pigeons éclos en mars, en août.

VOLÉE, se dit figurément et familièrement en parlant De gens qui sont de même âge, de même profession, de même condition, et surtout des jeunes gens. Il y avait alors une volée de jeunes gens à la cour. Il sortit du collége une volée de jeunes écoliers. Dans ce temps-là il y avait une volée de beaux esprits, d'excellents poëtes. Il n'était pas de cette volée-là.

VOLÉE, signifie aussi, figurément et familièrement, Rang, qualité, élévation, mérite. C'est une personne de qualité de la haute volée, de la première volée. Il ne doit pas traiter d'égal à égal avec lui, il n'est pas de sa volée.

Fig., Une volée de canons, La décharge de plusieurs canons faite en même temps. La muraille fut abattue d'une volée de canons.   Une volée de canon, se dit aussi quelquefois d'Un seul coup de canon. Il eut la tête emportée d'une volée de canon.   La volée d'une pièce de canon, La partie de la pièce comprise entre la bouche et le second renfort.  En termes d'Artillerie, Tirer à toute volée, Tirer en pointant la pièce sous le plus grand angle qu'elle puisse faire avec le plan horizontal. Un canon tiré à toute volée peut aller jusque-là.   Sonner à toute volée, Mettre les cloches tout à fait en branle ; et, Sonner une, deux, trois volées, Mettre les cloches en branle une, deux, trois fois.

Fig. et fam., Une volée de coups de bâton, Un grand nombre de coups de bâton donnés de suite.  Au Jeu de paume et de ballon, Jouer de volée, prendre de volée, à la volée, Pousser la balle, renvoyer la balle avant qu'elle ait touché a terre. Il faut jouer ces coups-là de volée, les prendre de volée, à la volée. Il joue bien de volée. On dit aussi, dans ce dernier sens, Cet homme a la volée bonne, la volée sûre, Il est fort adroit à prendre la balle de volée et à la placer.  Au Jeu de paume seulement, Donner de volée dans la grille, dans l'ais, Donner dans la grille, dans l'ais, sans que la balle touche ni à terre, ni au tambour. Prendre une balle, prendre un coup entre bond et volée, Prendre la balle dans le moment qu'elle est près de s'élever après avoir touché à terre.

Fig. et fam., Obtenir une grâce, une faveur tant de bond que de volée, l'attraper entre bond et volée, L'obtenir en saisissant une conjoncture heureuse. On dit aussi, proverbialement et figurément, Faire une chose tant de bond que de volée, La faire comme on peut, de façon ou d'autre. Ces manières de parler sont peu usitées.

VOLÉE, se dit aussi d'Une pièce de bois de traverse, qui s'attache au timon d'une voiture, d'un fourgon, d'un chariot, et à laquelle les chevaux du second rang sont attelés. Il faut mettre ces chevaux à la volée. On dit dans ce sens, Un cheval de volée.  À LA VOLÉE. loc. adv. et fam.En l'air, au passage. Je lui jetai ma bourse, il la saisit à la volée.   Il signifie aussi, Très-promptement, en profitant du moment favorable. Il parle si vite, qu'il faut saisir ses paroles à la volée. Il est toujours en course, il faut le prendre à la volée.   Il signifie encore, Inconsidérément. Il fait toutes choses à la volée. Il ne fait ce qu'il dit, il parle à la volée.   En termes d'Agricult., Semer à la volée, Semer en jetant les graines, les semences par poignées sur la terre préparée pour les recevoir.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • volée — [ vɔle ] n. f. • 1191; de 1. voler I ♦ 1 ♦ Le fait de voler (1.); distance parcourue par un oiseau en un seul vol. ♢ Spécialt Envol, essor. Oiseaux éparpillés dans la volée. Prendre sa volée; fig. s affranchir, s émanciper (cf. Voler de ses… …   Encyclopédie Universelle

  • volée — Volée. s. f. Vol d un oiseau. Il a pris sa volée. on dit que les hirondelles passent la mer tout d une volée. Il est aussi collectif, & se dit d une bande d oiseaux, qui volent sans aucun ordre. Volée de pigeons. volée d estourneaux, de moineaux …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Volée — Volée, s. Haute volée …   Pierer's Universal-Lexikon

  • volée — /vɔ le/ s.f., fr. [da voler volare2 ], in ital. invar. (sport.) [nel tennis, colpo a volo] ▶◀ (non com.) volata …   Enciclopedia Italiana

  • volée — /fr. vɔˈle/ [vc. fr., part. pass. f. di voler «volare»] s. f. inv. (nel tennis) colpo al volo …   Sinonimi e Contrari. Terza edizione

  • volée — (vo lée) s. f. 1°   L espace que parcourt un oiseau sans s arrêter (sens propre, indiqué par la finale qui est celle d un participe passé). On dit que les hirondelles traversent quelquefois la Méditerranée tout d une volée. De la première volée.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • VOLÉE — n. f. Action de voler, en parlant des Oiseaux et de certains animaux. Il a pris sa volée. On dit que les hirondelles traversent quelquefois la Méditerranée tout d’une volée. De la première volée. Fig. et fam., Il a pris la volée se dit d’un Jeune …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • volée — Faire quelque chose à la volée, Temere facere, Sans raisonnable fondeþment prins du vol des oyseaux, qui n a nul soustenement que de l air mol et de nulle soustenance. Qui fait tout à la volée, Incogitans. Parler à la volée, Loqui temere ex Liuio …   Thresor de la langue françoyse

  • volée — demi volée …   Dictionnaire des rimes

  • volée — ● n. f. ►FLUXDON Voir à la volée …   Dictionnaire d'informatique francophone

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”