VOILE
. s. m.
Pièce de toile ou d'étoffe destinée à cacher quelque chose. Voile épais. Voile clair. Les femmes, et particulièrement les veuves, se servent de voiles pour se couvrir la tête, pour se cacher le visage. Lever, écarter son voile. Elle est veuve, elle porte le grand voile. Les femmes, en Orient, ne sortent point qu'elles ne soient couvertes d'un voile. Voile de mousseline, de gaze, de tulle, de dentelle.

Fig., Avoir un voile devant les yeux, se dit Lorsque les préjugés, les préventions, l'amour, la haine, ou quelque autre passion nous empêche de voir les choses comme elles sont.

Fig. et poétiq., Les voiles de la nuit, Les ténèbres de la nuit.

VOILE, signifie aussi, La couverture de tête que portent les religieuses ; et l'on dit, Cette fille a pris le voile, Elle est entrée au noviciat, elle a pris le voile que portent les novices. Assister à une prise de voile. Tel évêque lui a donné le voile. Bénir le voile. La bénédiction du voile. Elle est encore novice, et n'a que le voile blanc. Les professes portent le voile noir.   Il se dit, par extension, de L'étoffe dont se font les voiles des religieuses, à quelque usage qu'on l'emploie. Un habit de voile, Un manteau de voile. Une doublure de voile.

VOILE, signifie quelquefois, Un grand rideau. À la mort de JÉSUS-CHRIST, le voile du temple se déchira en deux parts de haut en bas. On met quelquefois dans les cathédrales un grand voile pour séparer le sanctuaire du reste du choeur.   Il signifie figurément, Apparence, couleur spécieuse, prétexte, moyen dont on se sert pour tenir une chose cachée. Un scélérat qui se couvre du voile de la piété, de la dévotion. Il faut lui arracher le voile dont il se couvre, et faire connaître sa méchanceté. Il faut jeter un voile sur cette affaire.   Il se dit aussi figurément de Ce qui nous dérobe la connaissance de quelque chose. Comment soulever le voile qui nous cache l'avenir ? Soulever un coin du voile qui nous cache les secrets de la nature.   En termes d'Anat., Voile du palais, Expansion charnue fixée supérieurement au bord de la voûte palatine, libre et flottante intérieurement, et dont les bords latéraux se continuent avec la langue et le pharynx par des replis que l'on appelle Piliers du voile du palais.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • voile — 1. (voi l ) s. m. 1°   Pièce d étoffe destinée à cacher quelque chose. Voile épais. Voile clair. •   Un premier voile qui couvre l Isis des Égyptiens a été enlevé depuis un temps ; un second, si l on veut, l est aussi de nos jours ; un troisième… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • voilé — voilé, ée 1. (voi lé, lée) part. passé de voiler1. 1°   Couvert d un voile. •   J ai vu près de l autel une femme voilée, VOLT. Scythes, II, 5. •   La coiffure des femmes arabes, quoique simple, est galante ; elles sont toutes à demi ou à quart… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • voile — Voile, c est un habillement de teste à religieuse, ou vefve, Velum, Voile en genre feminin, c est la grande olonne dont les vaisseaux singlent en mer en eaue douce, Sinus, Il se prent aussi pour tout le vaisseau, soit naþvire, galere, ou autre,… …   Thresor de la langue françoyse

  • Voile — is a light weight woven fabric, generally made of 100% cotton or cotton blends including linen or polyester. Its name originates from the French language and means veil . Because of its light weight the fabric is mostly used in soft furnishing.… …   Wikipedia

  • Voile — [vo̯a:l] der; , s <aus gleichbed. fr. voile, eigtl. »Schleier«, zu lat. velum, vgl. ↑Velum> feinfädiger, durchsichtiger Stoff in Leinwandbindung …   Das große Fremdwörterbuch

  • voile — (n.) 1889, from Fr. voile veil (see VEIL (Cf. veil) (n.)) …   Etymology dictionary

  • voilé — Voilé, [voil]ée. part. pass. Il se dit fig. d Une meschante action couverte d un pretexte specieux. Rebellion voilée du pretexte du bien public, de la Religion. On dit poëtiquement, que Le soleil est voilé d un nuage, Quand il est obscurci par un …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Voile — (fr, spr. Woall), 1) Etamine, ganz von roher Seide u. leinwandartig gewebt; 2) baumwollenes Zeuch, bes. zu Schleiern; 3) dünnes wollenes Zeuch …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Voile — Voile, aus Bengalen stammende dünne und durchsichtige Baumwollengewebe zu Schleiern; jetzt dünne Kleiderstoffe aus hartgedrehten Wollengarnen …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Voile — (frz., spr. wŏáll), Schleier; auch ein dünner, weitmaschiger Stoff in Wolle, Halbseide und Baumwolle …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Voile — 〈 [voa:l] m.; Gen.: , Pl.: s; Textilw.〉 dünnes, schleierartiges Gewebe [Etym.: frz., »Schleier«] …   Lexikalische Deutsches Wörterbuch

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”