VOCATION
. s. f.
Mouvement intérieur par lequel Dieu appelle une personne à quelque genre de vie. Répondre, résister à sa vocation. Suivre sa vocation. Il s'est fait prêtre sans vocation. Ce n'est pas sa vocation d'être d'Église.   Il signifie aussi, L'inclination que l'on se sent pour un état. Il se sent de la vocation pour le commerce, pour le barreau, pour le mariage. Je ne m'oppose point à sa vocation. Je ne veux pas contrarier sa vocation. Avant que de choisir un état, il faut examiner sa vocation.   Il signifie encore, Disposition, talent. Il a une vocation pour ces sortes d'affaires. Il a une vocation décidée pour la peinture, la musique, la poésie, etc.   Il signifie également, Un certain ordre de la Providence que l'on doit suivre. La vocation de l'homme est d'être utile à ses semblables. La vocation des rois est de rendre leurs sujets heureux. Il remplit sa vocation en soulageant les infortunés.

VOCATION, signifie aussi, L'ordre extérieur de l'Église, par lequel les évêques appellent au ministère ecclésiastique ceux qu'ils en jugent dignes. Vocation extérieure.   La vocation des gentils, La grâce que Dieu leur a faite en les appelant à la connaissance de l'Évangile.  La vocation d'Abraham, Le choix que Dieu fit de ce patriarche pour être le père des croyants. La vocation d'Abraham fait époque dans la chronologie.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • VOCATION — VOCATI Le sens du terme «vocation» tel qu’il était employé naguère dans le langage chrétien est dévié par rapport à son origine biblique. Le mot qui appartient en réalité au langage de la révélation est «appel» (klêsis ), qui rejoint le verbe… …   Encyclopédie Universelle

  • Vocation — Vo*ca tion (v[ o]*k[=a] sh[u^]n), n. [L. vocatio a bidding, invitation, fr. vocare to call, fr. vox, vocis, voice: cf. F. vocation. See {Vocal}.] 1. A call; a summons; a citation; especially, a designation or appointment to a particular state,… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • vocation — vo‧ca‧tion [vəʊˈkeɪʆn ǁ voʊ ] noun [countable] JOBS a job, especially one that involves helping people, that you do because you enjoy it or because you have a strong feeling that it is the purpose of your life to do it: • As a nurse, she felt… …   Financial and business terms

  • vocation — Vocation. s. f. Mouvement interieur par lequel Dieu appelle une personne à quelque genre de vie, pour le servir & l honorer. Répondre, resister à la vocation. ce n est pas sa vocation d estre d Eglise. il faut examiner sa vocation. On appelle, La …   Dictionnaire de l'Académie française

  • vocation — index appointment (position), business (occupation), calling, career, employment, job, labor ( …   Law dictionary

  • Vocation — Vocation, Ruf; Berufung, besonders zu einem geistlichen Amte …   Herders Conversations-Lexikon

  • vocation — (n.) early 15c., spiritual calling, from L. vocationem (nom. vocatio), lit. a calling, from vocatus called, pp. of vocare to call (see VOICE (Cf. voice)). Sense of one s occupation or profession is first attested 1550s …   Etymology dictionary

  • vocation — [n] life’s work art, business, calling, career, craft, do*, dodge*, duty, employment, field, game, handicraft, job, lifework, line*, line of business*, métier, mission, nine tofive*, occupation, office, post, profession, pursuit, racket*, role,… …   New thesaurus

  • vocation — ► NOUN 1) a strong feeling of suitability for a particular career or occupation. 2) a person s employment or main occupation, especially one requiring dedication. 3) a trade or profession. ORIGIN Latin, from vocare to call …   English terms dictionary

  • vocation — [vō kā′shən] n. [ME vocacion < LL(Ec) vocatio, a calling < L, an invitation, court summons < vocare, to call < vox,VOICE] 1. a) a call, summons, or impulsion to perform a certain function or enter a certain career, esp. a religious… …   English World dictionary

  • vocation — (vo ka sion ; en vers, de quatre syllabes) s. f. 1°   Action d appeler, qui ne se dit qu au figuré et en parlant des appels que Dieu fait à l homme. •   Jésus Christ n a point voulu du témoignage des démons, ni de ceux qui n avaient pas vocation …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”