BEAU
ou BEL, BELLE. adj.
Dont les proportions, les formes et les couleurs plaisent aux yeux et font naître l'admiration. Dans ce sens, il se dit De l'espèce humaine et De quelques animaux. ( Bel ne s'emploie que devant un substantif, au singulier, commençant par une voyelle ou une h non aspirée, excepté dans ces noms propres, Philippe le Bel, Charles le Bel. ) Un beau corps. Un bel homme. Une belle femme. Une belle personne. Une femme belle à ravir. Elle est plus belle que sa soeur. Un bel enfant. Un enfant beau comme le jour. Une belle tête. Un beau visage. Une belle bouche. De beaux yeux. Un beau cheval. Une belle jument. Un beau chien. Un beau lion. Un bel oiseau. On ne dit guère, Un beau poisson, qu'en parlant d'Un poisson fort gros et bon à manger.  Il s'entend quelquefois Des seules formes, des seules proportions. Une belle taille. Une belle jambe. De beaux bras. De belles mains. De beaux traits. De belles formes. De belles proportions. Une belle encolure. Un beau poitrail.   Le beau sexe, Le sexe féminin, les femmes en général.  Ma belle enfant, ma belle amie, ou simplement, Ma belle. Expressions affectueuses et familières, dont on se sert quelquefois en parlant à une jeune personne, à une femme.

BEAU, se dit aussi De l'agrément et de l'éclat du teint. Un beau teint. Une belle peau. Un beau coloris. De belles couleurs. Une belle carnation.   Le sang est beau dans ce pays, Les habitants y sont communément beaux et bien faits.

BEAU, se dit encore D'un air pur et d'un ciel serein. Le temps est beau. Il fait beau temps, ou simplement, Il fait beau. Un beau temps. Un beau jour. Une belle journée. Une belle matinée. Une belle soirée. Un beau soleil. Un beau clair de lune. Une belle nuit. On dit substantivement, Le temps se met au beau, Le temps devient beau.

Prov. et fig., Il fera beau temps, il fera beau quand je retournerai chez lui, Je ne retournerai jamais chez lui.  Les beaux jours, Le temps de l'année où les jours sont beaux, où l'atmosphère est ordinairement pure et sereine. Il se dit, figurément, Du temps de la jeunesse, qu'on nomme aussi Le bel âge. Nos beaux jours sont passés. Être dans le bel âge.   En termes de Marine, La mer est belle, Elle n'est pas trop agitée.

BEAU, se dit, généralement, De tout ce qui plaît au sens de la vue ou au sens de l'ouïe, de tout ce qui fait éprouver un plaisir mêlé d'admiration. Un beau lac. De beaux arbres. Une belle fleur. Une belle campagne. Une belle prairie. Une belle allée. Un beau jardin. Un beau vallon. Une belle rivière. De belles eaux. Une belle vue. Un beau diamant. De beaux rubis. Une belle turquoise. Une belle émeraude. De belles perles. Une belle armée. Une belle ville. Un beau navire. Un beau port. Un bel arsenal. De beaux édifices. Une belle maison. Une belle machine. Un beau magasin. De belles statues. De beaux tableaux. De belles étoffes. Un bel habit. Une belle robe. Un beau plumage. Une belle couleur. Un beau vert. Un beau rouge. Une belle voix. Un beau son de voix. De beaux accords. Une belle musique. Un beau concert. Un beau spectacle. Une belle fête. Un beau bal. Cela est beau à voir.

Prov. et fig., La belle plume fait le bel oiseau, La parure, les beaux habits relèvent la bonne mine.

Fam. et par plaisanterie, Se faire beau, se faire belle, Se parer, prendre ses beaux habits. On dit de même, Comme vous voilà beau, comme vous voilà belle aujourd'hui !   Pop., Un beau monsieur, une belle dame, Un monsieur, une dame dont la mise est élégante et soignée.

Fam., Le beau monde, La société la plus brillante. Il voit le beau monde. Il est reçu dans le beau monde. C'est le rendez-vous du beau monde. On le dit aussi Des personnes bien mises, élégantes. J'ai vu là beaucoup de beau monde.

Fam., Un homme du bel air, Un homme qui a les manières des gens de distinction Un beau port, une belle prestance, Un port majestueux, une mine qui impose.  En termes de Manége, Ce cheval porte beau, Il porte bien sa tête. Dans cette phrase, beau est pris adverbialement Avoir les armes belles, Faire bien des armes, et avec grâce. Cette locution est maintenant peu usitée.

Fig., Il fait beau voir, Il est agréable de voir. Il fait beau voir deux armées se disposer au combat.

Fig. et ironiq., Il vous fait beau voir, Vous avez bien mauvaise grâce à. Il ferait beau voir, Il serait bien étrange, bien extraordinaire de voir. Il ferait beau voir cet homme, réputé si sage, se livrer à une pareille folie.

BEAU, se dit également De l'esprit et de ses conceptions. Beau génie. Belle imagination. Belle mémoire. Beau talent. Beau poëme. Belle harangue. Beaux vers. Belle pièce de théâtre. Belle pensée. Belle période. Belle maxime. De belles paroles. Voilà les beaux endroits de ce livre.   Un bel esprit, Un homme dont l'esprit est orné de connaissances agréables. Les beaux esprits du jour. On dit aussi, Une femme bel esprit ; mais cela signifie presque toujours, Une femme qui a des prétentions à l'esprit.  Les beaux-arts, La peinture, la sculpture, l'architecture, la musique, et la danse. On y joint quelquefois l'éloquence et la poésie.  Les belles-lettres, L'ensemble des connaissances qui constituent la grammaire, l'éloquence, la poésie. Il étudie les belles-lettres. Cours de belles-lettres.

BEAU, se dit encore D'un caractère noble, élevé, généreux. Un beau caractère. Une belle âme. Un beau naturel.   Il se dit également Des sentiments, des actions qu'inspire une belle âme. De beaux sentiments. Un beau dévouement. Un bel acte de désintéressement. Une belle action. Un beau sacrifice. Il est beau de pardonner à ses ennemis.   Il signifie aussi, Glorieux, honorable. Une belle origine. Un beau nom. Une belle victoire. Ce général a fait une belle retraite. Une belle mort. Les beaux temps de cette monarchie. C'est une des plus belles pages de son histoire. C'est là son beau côté.   Il signifie quelquefois simplement, Bienséant, honnête, convenable. Cela n'est pas beau à un jeune homme. Rien n'est si beau, dans une jeune personne, que la modestie.

BEAU, se prend aussi pour Bon, heureux, favorable, avantageux. Une belle santé. Cette maison est en bel air. Un beau poste. Un bel emploi. Un beau début. Une belle réputation. Être en belle passe. L'occasion est belle. Une belle affaire. Un beau sujet.   Il fait beau marcher, se promener, Le temps, l'heure est propice à la marche, à la promenade. Il fait beau chasser dans cette forêt, Le terrain en est commode pour la chasse.

Fig., Mettre quelque chose dans un beau jour, L'expliquer, l'exposer avec clarté.  De beaux semblants, de belles promesses, de belles paroles, etc., Des apparences, des paroles, des promesses, etc., propres à séduire, mais auxquelles on ne doit pas beaucoup se fier.  À certains Jeux, comme le Billard, la Paume, Faire un beau coup, Faire un coup fort adroit. Aux Jeux de hasard, Faire un beau coup, Faire un coup fort heureux.

Prov. et fig., À beau jeu beau retour, se dit Pour faire entendre qu'on saura bien rendre la pareille, ou même qu'on l'a déjà rendue.  Perdre à beau jeu, Perdre quoiqu'on ait un beau jeu ; et, figurément et familièrement, Échouer dans une tentative dont le succès paraissait assuré.  Donner beau jeu, Donner des cartes qui font un jeu favorable.

Fig. et fam., Donner beau jeu à quelqu'un, Lui présenter une occasion favorable de faire ce qu'il souhaite. On dit aussi, Avoir beau jeu.   Elliptiq., au Jeu de paume, Donner beau, Jouer la balle de manière qu'elle soit facile à prendre. Donner beau sur les deux toits, Envoyer la balle à son adversaire de manière qu'elle porte sur les deux toits, ce qui la rend aisée à prendre.

Fig. et fam., Donner beau ou la donner belle à quelqu'un, Donner à quelqu'un une belle occasion de dire ou de faire quelque chose. Donner beau ou la donner belle à ses ennemis, Leur donner des moyens, des occasions de nuire. Ironiquement, Vous me la donnez belle, Vous me trompez, vous vous moquez, etc.

Fig. et fam., L'avoir beau, ou L'avoir belle, Avoir une occasion favorable de faire quelque chose. Vous l'avez beau. Vous ne l'aurez jamais plus belle. On dit dans un sens analogue, Prendre sa belle, Saisir l'occasion.

Fig. et ironiq., Vous avez beau faire et beau dire, vous avez beau prier, beau pleurer, nous avons eu beau solliciter, ils ont eu beau se récrier, etc., C'est inutilement que vous réclamez, que vous priez, que vous pleurez, que nous avons sollicité, qu'ils se sont récriés, etc. J'eus beau faire et beau dire, il persista dans sa résolution.

BEAU, se prend aussi pour Grand, considérable dans son genre. Une belle fortune. Un beau traitement. Un beau revenu. De beaux bénéfices. Cela fait une assez belle somme. Quatre-vingts ans ! c'est un bel âge. Cet avocat a une belle clientèle. Cela est d'une belle longueur, d'une belle largeur. Il fait une belle dépense. Elle va faire beau bruit, mener beau bruit, quand elle saura cela. Faire beau feu. Cet homme a eu une belle peur. Vous croyez qu'il n'a qu'un rhume ; mais le médecin dit que c'est un bel et bon catarrhe, une belle et bonne fluxion de poitrine. Il est souvent familier, comme dans ces derniers exemples.  Gronder, traiter quelqu'un de la belle manière, le mener beau train, Le gronder, le traiter sans aucune espèce de ménagement.

Fam., Il y a beau temps, il y a beau jour, il y a beaux jours que je ne l'ai vu, Il y a longtemps que je ne l'ai vu.

BEAU, se dit, dans un sens analogue, en parlant Des personnes qui possèdent une certaine qualité à un degré peu ordinaire, comme dans ces phrases : C'est un beau parleur, un beau danseur, un beau chanteur, C'est un homme qui parle, qui danse, qui chante fort bien. Il est bel homme de cheval, Il a bonne grâce à cheval. C'est un beau joueur, C'est un homme qui joue franchement, et qui est d'une humeur égale, soit qu'il gagne, soit qu'il perde. Fam., C'est un beau mangeur, un beau dîneur, C'est un grand mangeur.

Fam., Faire le beau parleur, le beau diseur, Affecter de bien parler.  Beau-fils, belle-fille ; beau-père, belle-mère ; beau-frère, belle-soeur. Voyez ces mots composés à leur rang alphabétique.

Fig. et fam., Faire le beau fils, Affecter du soin, de la recherche dans son ton, ses manières, ses vêtements. On dit de même, C'est un beau fils.

BEAU, se dit souvent par ironie et familièrement, dans un sens fort contraire à sa signification propre. Voilà un bel homme pour prétendre nous imposer. Mon bel ami, vous ne savez ce que vous dites. Vous avez fait là de belle besogne. Je connais votre belle conduite. Le beau mérite, en vérité ! Le beau profit, le bel avantage, ma foi ! Vous nous proposez là un bel expédient, un beau moyen. Voilà de beaux discours, de beaux raisonnements, de beaux contes.   Une belle équipée, se dit D'une chose faite mal à propos, d'une grande sottise. Il a fait là une belle équipée.   Elliptiq., Il en a fait de belles, Il a fait de grandes fautes, de grandes sottises, de grandes extravagances. On dit à peu près dans le même sens, Il m'en a dit, il m'en a conté de belles.   C'est un beau prometteur, Il promet beaucoup, mais il ne tient pas ce qu'il a promis.  Il a le commandement beau, se dit D'un homme qui donne des ordres impossibles ou très-difficiles à exécuter ; ou D'un homme qui n'a point d'autorité, et auquel on ne veut pas obéir.

Prov., Ce que vous me proposez est beau et bon, mais je n'en ferai rien, se dit À une personne dont on ne goûte pas les propositions, les conseils. On dit de même, Tout cela est bel et bon, mais l'argent vaut mieux.   Pop., Voilà un beau venez-y voir, se dit par mépris, et pour rabaisser une chose qu'on nous fait trop valoir.  Vous me la baillez belle, Vous voulez m'en faire accroire L'échapper belle, Éviter heureusement un péril dont on était menacé.

BEAU, se joint aussi à des termes de mépris et d'injure, comme pour en augmenter la force. C'est un beau fripon. Un beau coquin. Un beau maraud.   Il se joint pareillement à divers autres termes par une espèce de rédondance. Il s'en alla un beau matin, une belle nuit. Déchirer à belles dents. On l'a vendu à beaux deniers comptants. Il accepta ma proposition à belles baisemains. Crier comme un beau diable.   Coucher à la belle étoile, Coucher en plein air. Mourir de sa belle mort, De sa mort naturelle. Un beau jour, Un certain jour. Au beau milieu, Tout au milieu.

BEAU, se prend quelquefois substantivement. Quand on achète, il faut prendre du beau. Il y a du beau dans cet ouvrage. Je vous ai dit le beau de l'aventure ; mais voici le laid.   Il se dit absolument, dans les Beaux-Arts et en Littérature, de Tout ce qui élève l'âme, en lui faisant éprouver un sentiment de plaisir mêlé d'un sentiment d'admiration. Avoir le goût, le sentiment, l'amour du beau. Essai, recherches sur le beau. Le souverain beau. Le beau idéal. Le vrai beau.   Une belle, Une femme qui a de la beauté, de l'agrément. Courtiser les belles. Aller de belle en belle. Il était aux pieds de sa belle, De sa maîtresse. On l'emploie quelquefois avec une sorte d'ironie. La belle ne se doutait guère du tour qu'on lui jouait. Ah ! vous pensiez me tromper, la belle.   Aimer les belles, Avoir du penchant à la galanterie.

Fam., Faire le beau, faire la belle, Se rengorger, se pavaner, laisser voir qu'on se croit beau, belle. On dit de même quelquefois, Un beau, mais avec une sorte de dénigrement. Je me défie de tous ces beaux, ils sont communément sans mérite.   Belle-de-jour, belle-de-nuit, belle-d'un-jour, Plantes. Voyez ces mots à leur rang alphabétique.

BEL ET BEAU, BEL ET BIEN, BIEN ET BEAU. loc. adverbiales et familières, Tout à fait, entièrement. Il refusa bien et beau. S'il ose ouvrir la bouche, je lui répondrai bel et beau. Il le fit bel et bien.

DE PLUS BELLE. loc. adv. et fam.Tout de nouveau. Quand tout le monde fut sorti de table, il se mit à boire de plus belle. Il s'était retiré du monde, mais il y est rentré de plus belle. Il avait promis de ne plus jouer, et il a recommencé de plus belle.   De plus beau en plus beau, se dit Pour exprimer que les beautés d'un ouvrage, l'intérêt d'un drame, etc., vont toujours en croissant.

EN BEAU. loc. adv.Sous un bel aspect, sous une apparence favorable. Cet homme voit tout en beau. Cette affaire se présentait en beau.   Peindre quelqu'un ou quelque chose en beau, Faire valoir de préférence ce qu'a d'avantageux la personne ou la chose que l'on peint, ou dont on parle.

TOUT BEAU. loc. adv. et fam.qui signifie, Doucement, modérez-vous, retenez-vous. Tout beau, n'allez pas si vite. Tout beau, ne vous emportez pas. Tout beau, monsieur, parlez d'un tel avec plus de respect.

TOUT BEAU, est aussi une expression dont on se sert à la chasse Pour mettre et tenir les chiens en arrêt devant le gibier. On l'emploie quelquefois, hors de la chasse, Pour réprimer les mouvements d'un chien, pour le tenir comme en arrêt.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • beau — beau …   Dictionnaire des rimes

  • beau — ou bel, belle (bô ou bèl, bè l ; au pluriel l x se lie : de beaux hommes, dites : de bô z hommes ; bel se dit devant un mot commençant par une voyelle, mais non pas indifféremment ; c est seulement devant le substantif auquel il est joint : un… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • beau — BEAU, BELLE. adj. Qui a les proportions de traits, et le mélange des couleurs nécessaires pour plaire aux yeux. Beau visage. Beau corps. Beaux yeux. Belle bouche. Belle femme. Elle est belle à ravir. Un enfant beau comme le jour. f♛/b] Il se dit… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • beau — Beau, monosyllabum, adject. Est dit qui par formosité et deuë proportion de membres, lineaments et couleur de visage est aggreable à voir. Formosus, Pulcher, Speciosus, Combien qu aucuns mal cognoissans en beauté, attribuent ceste epithete à… …   Thresor de la langue françoyse

  • Beau — (v. französ. beau schön) bezeichnet einen „Schönling der Gesellschaft“, siehe Playboy (Person) Beau ist der Familienname folgender Personen: Albin Eduard Beau (1907–1969), deutscher Germanist, Romanist und Lusitanist Alphonse Beau de Rochas… …   Deutsch Wikipedia

  • Beau — is a specialist twelve string guitar player who first became known in the late 1960s through his recordings for John Peel s Dandelion label. He released two albums on Dandelion Beau (1969) and Creation (1971) which featured Jim Milne and Steve… …   Wikipedia

  • Beau — m English: recent coinage as a given name, originally a nickname meaning ‘handsome’, as borne by Beau Brummell (1778–1840), the dandy who was for a time a friend of the Prince Regent. The word was also used in the 19th century with the meaning… …   First names dictionary

  • Beau — (b[=o]), n.; pl. F. {Beaux} (E. pron. b[=o]z), E. {Beaus} (b[=o]z). [F., a fop, fr. beau fine, beautiful, fr. L. bellus pretty, fine, for bonulus, dim. of bonus good. See {Bounty}, and cf. {Belle}, {Beauty}.] 1. A man who takes great care to… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • beau — (n.) attendant suitor of a lady, 1720, from Fr. beau the beautiful, noun use of an adjective, from O.Fr. bel beautiful, handsome, fair, genuine, real (11c.), from L. bellus handsome, fine, pretty, agreeable, dim. of bonus good (see BENE (Cf. bene …   Etymology dictionary

  • beau — beau, belle adj. Dans le langage familier, placé avant le substantif, signifie : grand, fort et, éventuellement, beau : Elle est belle femme; c est un beau gars …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • beau — [bəu US bou] n plural beaux [bəuz US bouz] or beaus old fashioned [Date: 1600 1700; : French; Origin: beau beautiful , from Latin bellus; BEAUTY] 1.) a woman s close friend or lover …   Dictionary of contemporary English

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”