VENTRE
. s. m.
La capacité du corps de l'homme et des animaux, où sont les intestins. Avoir mal au ventre. Avoir le ventre enflé, gonflé, tendu. Avoir le ventre libre, le ventre lâche, le ventre dur, le ventre paresseux. Cet aliment lâche le ventre. Avoir le flux, le cours de ventre. Décharger son ventre. Gros ventre. Ventre plat. Il reçut un coup d'épée dans le ventre. Il lui passa son épée dans le ventre, au travers du ventre. Le ventre d'un chien, d'un oiseau, d'un poisson, d'un reptile.   Le bas-ventre, La partie inférieure du ventre, à laquelle tiennent les parties sexuelles. Une inflammation, un coup au bas-ventre.   Le petit ventre, L'estomac. Henri III fut blessé au petit ventre. Il est vieux.  Se coucher sur le ventre, à plat ventre, Se coucher sur le devant du corps. Il était couché sur le ventre, à plat ventre. Le capitaine ordonna à ses soldats de se coucher sur le ventre. On dit dans la même acception : Il les fit mettre ventre à terre. Il leur cria, Ventre à terre.

Prov. et fig., Demander pardon ventre à terre, Demander pardon avec toute sorte de soumissions.  Ce cheval va ventre à terre, Il court avec une grande vitesse. On dit aussi, Ce cavalier, ce courrier va ventre à terre, Il fait aller son cheval ventre à terre. On dit encore, Ce cocher nous a menés ventre à terre.

Fig., Marcher sur le ventre, passer sur le ventre à quelqu'un, Le terrasser ; Parvenir malgré lui à ce qu'on veut. Si les ennemis se présentent, nous leur passerons sur le ventre. On lui a suscité mille obstacles, mais il a marché sur le ventre à tous ses ennemis.

Fig. et fam., On l'a battu dos et ventre, on lui en a donné dos et ventre, sur le ventre et partout ; et pop., On lui a dansé les deux pieds sur le ventre, se disent en parlant D'un homme qui a été excessivement maltraité.

Prov. et fig., Tout fait ventre, Les aliments les plus communs rassasient, nourrissent comme les plus délicats.

Prov. et fig., Habit de velours, ventre de son, se dit en parlant D'une personne qui épargne sur sa nourriture, et qui fait des dépenses d'ostentation.

Prov. et fig., Être sujet à son ventre, Se laisser aller à la gourmandise. Se faire un Dieu de son ventre, Préférer à tout les plaisirs de la table. Boire et manger à ventre déboutonné, Boire et manger excessivement.

Fam., Être le dos au feu, le ventre à table, Prendre toutes ses commodités en mangeant.

Prov. et fig., Ventre affamé n'a point d'oreilles, L'homme pressé par la faim n'écoute rien.

Fam., Il se dépite, il boude contre son ventre, se dit D'un enfant qui se mutine, et qui ne veut pas manger. Il se dit figurément D'un homme qui, par dépit, refuse ce qu'on sait qu'il désire et qui lui convient.

VENTRE, se dit quelquefois, par extension, de La partie intérieure du corps qui est sous les côtes. Il lui arracha le coeur du ventre.

Prov., Tant que le coeur me battra dans le ventre, Tant que je vivrai.

Fig. et fam., Je saurai ce qu'il a dans le ventre, Je ferai épreuve de sa valeur ; ou Je découvrirai ce qu'il a dans la pensée ; ou bien encore, J'examinerai, je saurai quelle est sa capacité.

Fig. et fam., Mettre, remettre le coeur au ventre à quelqu'un, Lui donner, lui redonner du courage. Mettre le feu sous le ventre à quelqu'un, L'irriter, l'aigrir, le mettre en colère.

Prov. et fig., Faire rentrer les paroles dans le ventre à quelqu'un, Le faire repentir de ce qu'il a dit, ou l'empêcher de continuer.

Prov., Cet homme n'a pas six mois, n'a pas un an dans le ventre, Il ne saurait vivre encore six mois, un an ; ou, figurément, Il ne sera pas encore six mois, un an dans le poste, dans la situation avantageuse où il se trouve.

Prov. et fig., Il n'avait que cet ouvrage dans le ventre, se dit D'un auteur qui n'a produit qu'un seul ouvrage, ou qui, après en avoir fait un bon, n'en a plus donné que de mauvais.

VENTRE, en parlant Des femmes et des femelles des animaux, se dit particulièrement de La partie où se forment et se nourrissent les enfants, les petits de l'animal. L'enfant se retourne dans le ventre de la mère.   En Jurispr., Curateur au ventre, Curateur que l'on nomme à l'enfant dont une femme est enceinte au moment du décès de son mari. Créer un curateur au ventre.   Le ventre anoblit, se dit en parlant De certains pays où les femmes transmettent la noblesse à leurs enfants.

Prov. et fig., C'est le ventre de ma mère, je n'y retournerai jamais, ou simplement, C'est le ventre de ma mère, Je ne m'engagerai plus jamais dans une pareille affaire.

VENTRE, en termes d'Anatomie, se dit Des trois grandes capacités qui contiennent les viscères. Le ventre supérieur, ou Le cerveau. Le ventre moyen, ou La poitrine. Le ventre inférieur, ou Le bas-ventre, l'abdomen.

VENTRE, s'emploie encore dans quelques autres phrases, où il a différentes significations. Ainsi on dit : Ce cheval n'a point de ventre, Il est serré des flancs. Cette muraille fait le ventre, Elle bombe, elle menace ruine. Le ventre d'une bouteille, d'un flacon, d'un broc, etc., La partie la plus grosse et la plus large d'une bouteille, d'un flacon, etc. Ce flacon, cette bouteille á un large ventre.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ventre — [ vɑ̃tr ] n. m. • 1080; lat. venter « estomac » I ♦ 1 ♦ (Chez l homme) Partie antérieure du tronc, au dessous de la taille, correspondant à la paroi abdominale et à une partie de la cavité de l abdomen. Le nombril est sur la ligne médiane du… …   Encyclopédie Universelle

  • ventre — VENTRE. s. m. La capacité du corps de l animal, où sont enfermez les boyaux. On l appelle proprement, Le bas ventre. Avoir mal au ventre. avoir le ventre enflé, gonflé, tendu. avoir des vents dans le ventre. avoir le ventre libre, le ventre… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • ventre — vèntre m. ventre ; convexité ; saillie. expr. Aver lo ventre curat, aver lo ventre a l espanhòla, lo ventre darrier l esquina : avoir le ventre creux. Ventre prim : ventre plat. Faire un vèntre : manger copieusement > « De pàuri gènt que fan… …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • ventre — s. m. 1. Cavidade do corpo onde estão o estômago e os intestinos. 2. Região do corpo onde está situada essa cavidade; barriga; abdômen. 3.  [Acústica] A parte da corda vibrante compreendida entre dois nós. 4.  [Tecnologia] A parte do buril que se …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • ventre — / vɛntre/ s.m. [lat. venter tris ]. 1. a. (anat.) [nell uomo e negli animali, cavità addominale contenente i visceri e la regione esterna corrispondente] ▶◀ addome, Ⓖ (pop.) buzzo, Ⓖ (ant., lett.) epa, Ⓖ (region.) ghirba, Ⓖ (fam.) pancia,… …   Enciclopedia Italiana

  • Ventre — Nom italien surtout porté en Campanie, ainsi que dans le sud de la Calabre (on le rencontre aussi dans le Piémont et le Lazio). C est apparemment le surnom de celui qui a du ventre ou d un gros mangeur …   Noms de famille

  • ventre — /venˈtər/ an old form of ↑venture * * * ventre obs. f. venter1, venture, vintry …   Useful english dictionary

  • ventre — VENTRE: Dire abdomen quand il y a des dames …   Dictionnaire des idées reçues

  • ventre — (van tr ) s. m. 1°   La cavité du corps qui contient l estomac et les intestins. Avoir mal au ventre. Ventre enflé, gonflé, tendu. •   Donc vous vous figurez qu une bête assommée Tienne votre fortune en son ventre enfermée ?, DU RYER Scévole, II …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • VENTRE — n. m. Cavité du corps de l’homme et des animaux qui contient les intestins; partie du corps où se trouve cette cavité. Avoir mal au ventre. Avoir le ventre enflé, gonflé, tendu. Avoir le ventre libre, le ventre paresseux. Se coucher sur le ventre …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”