VEINE
. s. f.
Vaisseau, espèce de petit canal par lequel le sang, venant des artères, retourne au coeur. Il se dit quelquefois, au pluriel, de Tout le système des vaisseaux sanguins. Veine cave. Veine jugulaire. Veine médiane, céphalique, basilique. La veine porte. Grosse veine. Petite veine. Les veines lui enflent, lui grossissent. Barrer la veine à un cheval. Refermer la veine. Couper les veines. Sénèque se fit ouvrir les veines. Il s'est rompu une veine. Le sang coule dans les veines, passe des veines dans le coeur.   Ouvrir la veine, Saigner. On lui a ouvert la veine.

Fig., L'âge où le sang bouillonne dans les veines, où le sang est glacé dans les veines, La jeunesse, la vieillesse.

Fig., Le sang lui bout dans les veines, se dit D'un jeune homme ardent, fougueux, dans la première vigueur de l'âge.  Par exagérat., Il n'a pas une goutte de sang dans les veines, se dit D'un homme qui est saisi d'effroi, d'épouvante, d'horreur.

Fig., Cet homme n'a point de sang dans les veines, Il n'a aucun courage, aucun sentiment de fierté.  Tant que le sang, tant qu'un reste de sang coulera dans mes veines, Aussi longtemps que je vivrai.

Prov. et fig., Il n'a nulle veine qui y tende, se dit D'un homme qui n'a nulle disposition, nulle inclination pour quelque chose. On veut le faire de robe, mais il n'a nulle veine, il n'a veine qui y tende. Cette phrase a vieilli.

Fig., Veine poétique, et absolument, Veine, Le génie poétique, le talent pour la poésie. Il a une veine noble et féconde. La douceur de sa veine. Sa veine est tarie.   Il est en veine, Il est dans une disposition d'esprit favorable au travail de la poésie, de l'éloquence, des arts.

VEINE, se dit, en Géologie, de Certaines parties longues et étroites où la roche, la terre est d'une autre qualité ou d'une autre couleur que celle qui est auprès. Veine de sable. Veine de glaise. Veine de craie. Veine de terre franche. Etc.   Il se dit aussi Des endroits d'une mine où se trouve le métal ou le minéral. Veine d'or. Veine d'argent. Veine de soufre. Veine de houille, de sel gemme, etc. Veine riche, abondante. De là ces façons de parler figurées : Cet homme est tombé sur une bonne veine, Il a rencontré heureusement. Il est en veine de bonheur. Il est dans une bonne veine. Il sut profiter de la veine. Etc.   Veine d'eau, Petite source qui court sous terre. Il y avait autrefois une veine d'eau en cet endroit, mais elle est tarie.

VEINE, se dit encore Des marques longues et étroites qui vont en serpentant dans le bois, et dans les pierres dures. C'est un bois qui est plein de veines. Le bois de noyer a de très-belles veines. Le lapis a des veines d'or.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • veiné — veiné …   Dictionnaire des rimes

  • veine — [ vɛn ] n. f. • 1165; lat. vena anat. et fig. « inspiration » I ♦ 1 ♦ Vaisseau qui ramène le sang des capillaires au cœur. Les veines et les artères. Veines de la grande circulation. Veines de la petite circulation veines pulmonaires qui portent… …   Encyclopédie Universelle

  • veiné — veine [ vɛn ] n. f. • 1165; lat. vena anat. et fig. « inspiration » I ♦ 1 ♦ Vaisseau qui ramène le sang des capillaires au cœur. Les veines et les artères. Veines de la grande circulation. Veines de la petite circulation veines pulmonaires qui… …   Encyclopédie Universelle

  • veine — VEINE. s. f. Vaisseau ou espece de petit canal, qui contient le sang de l animal, & qui sert à le faire circuler dans toutes les parties. Veine cave. veine jugulaire. veine mediane, cephalique, basilique. veines roulantes. les veines luy enflent …   Dictionnaire de l'Académie française

  • veiné — veiné, ée (vè né, née) part. passé de veiner. 1°   Où l on a imité par la peinture les veines du marbre ou du bois. Muraille veinée par le peintre. 2°   En parlant du bois, du marbre, etc. Qui a des veines naturelles. •   Son tronc [du… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • veine — Veine, Vena. La veine cave ou du foye, Caua vena. Veine où il y a petits filamens, Vena staminea. Une veine de plomb ou d argent, Molybdaena. Veines entrelassées et pliées l une parmi l autre, Venae et arteriae toto corpore intextae. Veines d or… …   Thresor de la langue françoyse

  • veiné — Veiné, [vein]ée. adj. Qui est plein de veines. Il ne se dit guere que du bois & du marbre. Bois veiné. marbre veiné. marbre veiné de blanc & noir …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Veine —  Pour l’article homophone, voir Venn. Veine {{{Caption}}} Latin …   Wikipédia en Français

  • veine — (vè n ) s. f. 1°   Petit canal qui ramène au coeur le sang distribué par les artères dans toutes les parties et devenu noir en cette distribution. Veine cave. Veine jugulaire. Grosse veine Petite veine. Dégorger par des sangsues les veines… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • VEINE — n. f. Vaisseau qui ramène le sang au coeur. Veine cave. Veine jugulaire. Veine porte. Il s’est rompu une veine. Ouvrir la veine, Saigner. On lui a ouvert la veine. VEINE se dit, par extension, surtout au pluriel, de Tout vaisseau sanguin. Le sang …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”