VANITÉ
. s. f.
Inutilité, peu de solidité. Tout n'est que vanité dans le monde. L'Écriture dit : Vanité des vanités, et tout est vanité. Mépriser les vanités du monde. Il est revenu des vanités du monde.   Il signifie aussi, Amour-propre qui a pour objet des choses frivoles ou étrangères à la personne qui s'en prévaut. Il a beaucoup de vanité. Il est plein de vanité. Il est d'une vanité insupportable. Flatter, blesser la vanité de quelqu'un. La vanité est une marque de petitesse d'esprit. La vanité l'a perdu. Il tire vanité de sa naissance, de tout ce qu'il a. Des vanités rivales ne se pardonnent rien.   Faire vanité d'une chose, S'en glorifier, en faire gloire. Il danse bien, et en fait vanité. Ordinairement il se dit en mauvaise part.

SANS VANITÉ. loc. adv.dont on se sert quelquefois dans le langage familier, Quand on dit de soi quelque chose d'avantageux, et pour le faire passer. Sans vanité, j'en sais plus que lui sur ce sujet. Sans vanité, je ne crains pas mes concurrents.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • vanité — [ vanite ] n. f. • XIIe sens 2; lat. vanitas 1 ♦ (1580) Défaut d une personne vaine, satisfaite d elle même et étalant cette satisfaction. ⇒ autosatisfaction, complaisance, fatuité , infatuation, 1. jactance, orgueil, ostentation, prétention,… …   Encyclopédie Universelle

  • Vanite — Vanité Vanité de Juriaen van Streeck …   Wikipédia en Français

  • vanité — Vanité. s. f. Inutilité, peu de solidité. Tout n est que vanité dans le monde. l Ecriture dit, Vanité des vanitez, & tout est vanité. Il signifie aussi, Orguëil, presomption. Que vous avez de vanité! la vanité est blasmable en toutes personnes.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • vanité — Vanité, Vanitas, Futilitas …   Thresor de la langue françoyse

  • vanité — (va ni té) s. f. 1°   Caractère de ce qui est vain, vide, sans solidité, sans durée. •   Tous les hommes qui n ont pas la connaissance de Dieu ne sont que vanité, SACI Bible, Sagesse, XIII, 1. •   Qu une chose aussi visible qu est la vanité du… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Vanité — Cet article a pour sujet un genre pictural. Pour une définition du mot « vanité », voir l’article vanité du Wiktionnaire. Vanité de …   Wikipédia en Français

  • VANITÉ — n. f. Caractère de ce qui est vain, vide, inutile. Tout n’est que vanité dans le monde. L’écriture dit : Vanité des vanités, et tout est vanité. Mépriser les vanités du monde. Il est revenu des vanités du monde. Il signifie aussi Amour propre… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Vanité —          ROMAINS (Louis Farigoule, devenu Jules)     Bio express : Écrivain français (1885 1972)     «J ai envie d écrire, en écriture bien grosse, au milieu de ma page : Vanité de l Histoire ; et au dessous, en lettres plus petites, comme une… …   Dictionnaire des citations politiques

  • vanité — Péché «mortel» chez un homme. Pur effet de vertu exhibitionniste* chez une femme, sans quoi la tentation ne serait pas ce qu’elle est. le DICO de l amour et des pratiques sexuelles Par Jacques Waynberg …   Dictionnaire de Sexologie

  • vanité — nf., gloriole, renommée : glwâra (Saxel), glwéra (Albanais) ; vanitâ (001, Villards Thônes). E. : Air, Présomption …   Dictionnaire Français-Savoyard

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”