TUER
. v. a.
Ôter la vie d'une manière violente. Tuer d'un coup d'épée, à coups d'épée, d'un coup de pistolet, à coups de pistolet. Tuer à coups de bâton. Tuer un homme de sang-froid ; le tuer en traître. Tuer quelqu'un à son corps défendant. Tuer son homme. Tuer son ennemi de bonne guerre ; le tuer roide. Il a été tué à la guerre. Il a été tué d'un coup de canon. Il fut tué beaucoup de gens dans la dernière bataille. Avec le pronom personnel : Il s'est tué d'un coup de pistolet. Les deux adversaires ont tiré en même temps, et se sont tués l'un l'autre. On ne se sert point du verbe Tuer en parlant Des morts violentes par exécution de justice, ni en parlant De ceux qui ont été noyés, étouffés ou empoisonnés.  Il se dit aussi De toutes les morts violentes qui arrivent par accident, et de toutes les morts naturelles causées par des maladies. Une tuile lui tomba sur la tête et le tua. Il a été tué d'un coup de tonnerre. C'est un coup de fusil qui l'a tué. Une médecine prise à contre-temps l'a tué. Un coup de sang l'a tué. L'apoplexie l'a tué. Avec le pronom personnel, Un couvreur tomba du haut du toit, et se tua.   Il se dit pareillement De tout ce qui cause la mort. Ne vous fiez pas à ce charlatan, il vous tuera. La tristesse l'a tué. Ses débauches le tueront, s'il n'y prend garde. L'excès du travail tue un homme tôt ou tard.   Il se dit quelquefois, par exagération, Des choses qui fatiguent excessivement le corps, ou qui peuvent altérer la santé. Il porte de trop grands fardeaux, cela le tue. Le chagrin le tue. Vous tuez votre cheval de le mener toujours au grand galop. Avec le pronom personnel : Vous vous tuez à mener une pareille vie. Il se tue à force de boire. Il se tue à force de travailler, à force de travail. Elliptiq. , Il se tue de travail.   Il se dit encore, par exagération, De tout ce qui incommode, de tout ce qui importune extrêmement. Il me tue avec ses compliments, avec ses discours ennuyeux. Ce récit est d'une longueur qui tue. Le grand bruit me tue.

Fam. et par exagérat., Se tuer le corps et l'âme, et absolument, Se tuer, Se donner beaucoup de peine. Il s'est tué le corps et l'âme pour amasser de l'argent. On se tue de lui remontrer son devoir. Il se tue à étudier les langues. Il se tue à rimer.

Fam., Se tuer à plaisir, Faire sans nécessité des choses évidemment nuisibles à sa santé.

Fam. et par exagérat., On s'y tue, se dit en parlant D'une grande affluence de monde en quelque endroit. La pièce nouvelle a un succès fou, on s'y tue.

Fig., Tuer un auteur ; tuer son original, son modèle, Le surpasser au point de le faire oublier.

Fig., en termes de l'Écriture, Le péché tue l'âme, Il la dégrade, la souille, et lui fait perdre le bonheur éternel.

Fig., La lettre tue, et l'esprit vivifie, Pour bien comprendre une loi, un précepte, etc., souvent, au lieu de s'attacher servilement au sens de telle expression, il faut chercher à saisir la pensée, l'intention de l'auteur. Cela se dit aussi en parlant Des traducteurs serviles.

TUER, se dit aussi en parlant Des animaux que les bouchers égorgent ou assomment. Tuer des boeufs. Tuer des moutons. On dit, dans le langage familier : Ce boucher tue de meilleure viande que tel autre. En été, les bouchers tuent leur viande pendant la nuit. Dans le même sens, Tuer se dit quelquefois absolument. Ce boucher ne tue qu'une fois la semaine.   Il se dit, dans un sens analogue, en parlant D'autres animaux. Tuer des poulets, des pigeons. Tuer des lapins, des perdrix, etc. Nous avons chassé toute la journée, et nous n'avons rien tué.   Il signifie également, Faire périr, détruire, en parlant Des arbres, des plantes, des insectes, etc. Le grand froid a tué la plupart des oliviers, a tué les vers à soie.

Fig. et fam., Cela tue l'effet du spectacle ; cela tue tout le plaisir de la partie, Cela le contrarie, le détruit, le réduit à rien.

Fig. et fam., Tuer le temps, S'amuser à des riens, afin de passer le temps sans ennui. À TUE-TÊTE. loc. adv.On ne l'emploie guère que dans ces phrases familières, Crier à tue-tête, disputer à tue-tête, Crier, disputer de toute sa force.

TUÉ, ÉE. participe, Fam. et en parlant De dispute, Être tué, Être réfuté complétement, n'avoir plus rien à répliquer. Si vous dites cela, vous êtes tué. Êtes-vous assez tué ? Je ne me tiens pas pour tué encore. Dans ce sens, on emploie plus ordinairement le mot Battu.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • tuer — [ tɥe ] v. tr. <conjug. : 1> • XIIe; o. i., p. ê. lat. pop. ° tutare, class. tutari « protéger » I ♦ A ♦ (Sujet personne) 1 ♦ Faire mourir (qqn) de mort violente. ⇒ assassiner, éliminer, expédier, vx occire; fam. bousiller, 2. buter, crever …   Encyclopédie Universelle

  • tuer — Tuer, Il vien de {{t=g}}tuô,{{/t}} id est macto, occido. Tuer aucun, Aliquem caedere, Occidere, Exanimare, Necare, Abnecare, Enecare, Obtruncare, Perimere, Animam alicui adimere, Vitam adimere, Interimere, Extinguere animam alicui, Mortem inferre …   Thresor de la langue françoyse

  • tuer — TUER. v. act. Oster la vie. Il ne se dit point proprement des personnes qu on fait mourir par authorité de justice, ny de ceux qu on noye, qu on empoisonne &c. Tuer à coups d épée, à coup de pistolet. il l a tué en traistre. il l a tué à son… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • tuer — obs. f. tuyere …   Useful english dictionary

  • tuer — (tu é), je tuais, nous tuions, vous tuiez ; que je tue, que nous tuions, que vous tuiez v. a. 1°   Frapper, assommer ; sens primitif, aujourd hui tout à fait oublié. 2°   Éteindre (voy. à l étymologie comment frapper a passé au sens d éteindre).… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • TUER — v. tr. ôter la vie d’une manière violente; il ne se dit pas quand il s’agit soit d’une exécution de justice, soit d’une mort par noyade, étouffement ou empoisonnement. Tuer d’un coup d’épée, d’un coup de pistolet, à coups de couteau, à coups de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • tuer — vt. , zigouiller ; (Saxel) abs., tuer le porc : TyWÂ (Albanais.001, Annecy.003, Arvillard.228, Bellecombe Bauges, Cordon, Giettaz, Hauteville Sa., Megève, Montagny Bozel, Montendry.219, St Jean Arvey, Table, Thônes.004, Villards Thônes.028,… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Tuer — This most interesting surname, with variant spellings Tewer, and Tewers is of early medieval English occupational origin, describing a tawyer , i.e., someone who prepares white leather, which is cured with alum rather that tanned with bark, from… …   Surnames reference

  • tuer — ● vt. ►PROG Détruire un processus qui s est bloqué ou planté, afin par exemple de pouvoir le relancer pour qu il mène sa tâche à bien. Voir interblocage, plantage. Il n est pas toujours possible de tuer et de relancer un processus, en particulier …   Dictionnaire d'informatique francophone

  • Tuer — Mort  Cet article concerne le sens commun du mot « mort » (fin de la vie). Pour les autres significations, voir Mort (homonymie). La Faucheuse, une allégorie de l …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”