TROUSSER
. v. a.
Replier, relever. Il se dit ordinairement en parlant Des vêtements qu'on a sur soi. Trousser sa robe, son manteau, ses jupes.   Il se dit aussi en parlant Des personnes, et signifie, Trousser leur vêtement. Troussez cet enfant, afin qu'il marche mieux. On l'emploie dans ce sens avec le pronom personnel. Troussez-vous de peur de vous crotter.

Fam., Trousser une femme, Lui lever les jupes. Il s'emploie figurément dans un sens obscène.

Fig. et fam., Trousser bagage, Partir brusquement, déloger brusquement. Comme il apprit qu'on le cherchait, il troussa bien vite bagage.   En termes de Cuisine, Trousser une volaille, Rapprocher du corps les ailes et les cuisses, la préparer pour la mettre à la broche.

Fig. et pop., Trousser quelqu'un en malle, L'enlever. Le lieutenant de gendarmerie l'a troussé en malle. Si une fois on le trouve, il sera troussé en malle. Il est vieux.

Fig. et fam., Trousser une affaire, L'expédier précipitamment.

Fig. et fam., Une maladie violente a troussé cet homme en deux jours, Elle l'a fait mourir en deux jours.

TROUSSÉ, ÉE. participe, Fig. et fam., C'est un petit homme bien troussé, se dit D'un petit homme bien fait, bien proportionné. C'est un cheval bien troussé, C'est un cheval bien fait, bien pris, et un peu ramassé.

Fig. et fam., Une petite maison bien troussée, Une jolie petite maison. Un compliment bien troussé, Un compliment bien tourné. On dit de même, Un petit dîner bien troussé.

Fig. et fam., Cela est troussé à la diable, Cela est fort mal arrangé.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • trousser — [ truse ] v. tr. <conjug. : 1> • fin XIIe; trusser XIIe; « charger » 1080; bas lat. °torsare, de torsus, p. p. en bas lat. de torquere « tordre » 1 ♦ Vx Mettre en faisceau, en botte. Trousser du foin. ⇒ botteler. ♢ (1732) Cuis. Trou …   Encyclopédie Universelle

  • trousser — sa robbe, Vestem colligere. Trousser par dessous et ceindre, Succingere. Se trousser, Lumbos extollere. Se trousser et apprester, Praecingere se, vel Accingere. Certainement il se trousse, Certe expedit se. Que chacun trousse son bagage, Signo… …   Thresor de la langue françoyse

  • trousser — Trousser. v. a. Replier, relever ce qui pend trop bas. Trousser une robe, un long manteau. trousser ses jupes. troussez la courte pointe, elle pend trop bas. troussez vous de peur de vous crotter. Il sign. fig. Expedier promptement. Les Juges ont …   Dictionnaire de l'Académie française

  • trousser — (trou sé) v. a. 1°   Terme de marine. Courber en dedans (ce qui est le sens étymologique, trousser ayant en radical le lat. torquere, tordre). 2°   Mettre en trousse, en faisceau. •   Et troussant mon paquet, de sauver ma personne, RÉGNIER Sat.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • TROUSSER — v. tr. Replier, relever; il se dit le plus souvent en parlant des Vêtements qu’on a sur soi. Trousser sa robe, son manteau, ses jupes. En termes de Cuisine, Trousser une volaille, Rapprocher du corps les ailes et les cuisses, la préparer pour la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • trousser —    Se faire trousser    Se faire baiser.     Mais aux champs une fillette    Se fait volontiers trousser.    DE LA FIZELIÈRE …   Dictionnaire Érotique moderne

  • trousser — v.t. Posséder sexuellement …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • trousser — vt. => Retrousser …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • trousser une femme —    La baiser, la femme étant aussi vite baisée que troussée, ou femme troussée étant considérée comme foutue.        Quoi! tu te laisses trousser tout de suite?    LA POPELINIÈRE.         Lise, indignée en sentant qu’il la trousse,    Sans doute… …   Dictionnaire Érotique moderne

  • se trousser — ● se trousser verbe pronominal Vieux. Relever ses jupes …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”