TRONQUER
. v. a.
Retrancher, couper une partie de quelque chose. Au propre, il ne se dit guère qu'en parlant Des statues. Les Goths ont tronqué la plupart des statues de Rome.   Il se dit figurément en parlant Des ouvrages d'esprit. Il a tronqué ce livre, il en a ôté deux chapitres. Il a tronqué ce passage. On ne l'emploie guère qu'en mauvaise part.

TRONQUÉ, ÉE. participe, Statue tronquée.

Fig., Cet ouvrage est tronqué, Quelque partie essentielle de cet ouvrage a été évidemment omise ou retranchée.

TRONQUÉ, se dit, particulièrement, De certaines choses dont l'extrémité ou la partie supérieure manque, soit qu'on l'ait retranchée, ou qu'elles ne l'aient jamais eue. Colonne tronquée. Placer des bustes sur des colonnes tronquées. Cône tronqué. Pyramide tronquée.   Il se dit, en Botanique, De ce qui est terminé brusquement à son extrémité, comme si on l'avait coupé transversalement. Les feuilles du tulipier sont tronquées.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • tronquer — [ trɔ̃ke ] v. tr. <conjug. : 1> • 1538; « élaguer » 1495; tronkier, tronchierXIIIe; lat. truncare 1 ♦ Vieilli Couper en retranchant une partie importante. Tronquer un arbre, une statue. ⇒ amputer. « Un coup de sabre avait tronqué son nez »… …   Encyclopédie Universelle

  • tronquer — Tronquer. v. act. Retrancher. Il ne se dit guere que des livres, & des passages qu on en tire. Il a tronqué ce livre, il en a osté deux chapitres. il tronque tous les passages qu il allegue …   Dictionnaire de l'Académie française

  • tronquer — I. Tronquer, Truncare. Qui est tronqué et coupé, Truncus, trunca, truncum, vel Truncatus. II. Tronquer, voyez Tronc …   Thresor de la langue françoyse

  • TRONQUER — v. tr. Retrancher, couper une partie de quelque chose. Tronquer une statue. Il se dit figurément en parlant des Ouvrages de l’esprit. Il a tronqué ce livre, il en a ôté deux chapitres. Il a tronqué ce passage. On ne l’emploie guère qu’en mauvaise …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • tronquer — (tron ké), je tronquais, nous tronquions, vous tronquiez ; que je tronque, que nous tronquions, que vous tronquiez, v. a. 1°   Retrancher, couper. •   Il ôte de chez lui les branches les plus belles, Il tronque son verger contre toute raison, LA… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • tronquer — vt. tronshé (Arvillard) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • écourter — [ ekurte ] v. tr. <conjug. : 1> • v. 1175 escurter; de é et court 1 ♦ Rare Rendre plus court en longueur. Il avait « écourté sa barbe, coupé ses cheveux » (Giraudoux). ⇒ diminuer, raccourcir. Spécialt Écourter un chien, un cheval, leur… …   Encyclopédie Universelle

  • mutiler — [ mytile ] v. tr. <conjug. : 1> • 1334; lat. mutilare 1 ♦ Priver (un être humain, un animal) de son intégrité physique par une mutilation, une grave blessure. ⇒ blesser, couper, écharper, estropier. Il a été mutilé du bras droit, des deux… …   Encyclopédie Universelle

  • troncature — [ trɔ̃katyr ] n. f. • av. 1808; du lat. truncatus, p. p. de truncare → tronquer ♦ Minér. Remplacement d un angle ou d une arête par une facette. La troncature d un cristal. ● troncature nom féminin (de tronquer) Partie tronquée de quelque chose.… …   Encyclopédie Universelle

  • trognon — [ trɔɲɔ̃ ] n. m. • 1660; troignon 1393; de l a. fr. estro(i)gner, var. de estronchier « élaguer »; lat. truncare → tronquer 1 ♦ Ce qui reste d un fruit, d un légume, quand on en a enlevé la partie comestible. Trognon de poire, de salade, de chou …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”