TRIOMPHER
. v. n.
En parlant Des anciens Romains, il signifie, Faire une entrée pompeuse et solennelle dans. Rome après quelque insigne victoire. Pompée triompha trois fois. Scipion triompha de l'Afrique, Scipion obtint les honneurs du triomphe pour avoir soumis l'Afrique.

TRIOMPHER, signifie aussi, Vaincre par la voie des armes. Ce prince triompha de tous ses ennemis.   Il signifie figurément, Remporter quelque avantage que ce soit sur quelqu'un. Triompher de ses adversaires, de ses envieux, de ses rivaux. Triompher de quelqu'un dans une importante discussion. J'ai craint un moment que, dans cette cause, le crime ne l'emportât ; mais l'innocence a triomphé. Cet avocat, par son talent, a fait triompher le bon droit.   Il signifie encore figurément, au sens moral, Vaincre, subjuguer, surmonter. Triompher de ses passions. Sa beauté triomphait de tous les coeurs. Sa sagesse a triomphé de tous les dangers. À la longue, la vérité triomphe de l'erreur.

TRIOMPHER, signifie aussi, Exceller en traitant quelque sujet. Quand il est sur cette matière, il triomphe. Quand il parle sur la générosité, sur la délicatesse des sentiments, il triomphe.   Il signifie également, Exceller en quelque chose préférablement à d'autres. Quand cet artiste a des têtes à graver, il triomphe. Ce peintre triomphe quand il peint des fleurs, des animaux.

TRIOMPHER, signifie en outre, Être ravi de joie. Quand on lui parle de ses enfants, elle triomphe.   Il signifie aussi, Faire vanité de quelque chose. Il triomphe de son crime. Il triomphe de sa perfidie. Il a fait une noirceur ; au lieu d'en avoir du remords, il en triomphe. Il triomphe du gain de son procès. Il a obtenu ce qu'il prétendait, il en triomphe.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • triompher — [ trijɔ̃fe ] v. <conjug. : 1> • v. 1265 sens II, 2; lat. triumphare I ♦ V. tr. ind. (1559) TRIOMPHER DE... qqn,le vaincre avec éclat à l issue d une lutte, d un jeu, d un match. Triompher de son adversaire. ⇒ battre, dominer (cf. Avoir l… …   Encyclopédie Universelle

  • triompher — Triompher. verbe neutre. Faire une entrée pompeuse & solemnelle, comme les Generaux d armée faisoient à Rome, aprés une grande victoire. Le Senat ordonna que Scipion triompheroit, que Pompée triompheroit. il triompha d une telle Nation, d un tel… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • triompher — Triompher, Triumphare, Triumphum ducere, Triumphum agere. Il a triomphé pour la victoire qu il a eu contre les Acheens, Triumphauit Achaeos. Homme qui a triomphé, Vir {{o=Vis}} triumphalis, Qui habuit triumphos. Quand on a triomphé trois fois,… …   Thresor de la langue françoyse

  • triompher — (tri on fé) v. n. 1°   Terme d antiquité romaine. Faire une entrée pompeuse et solennelle dans Rome après une éclatante victoire. •   Le dictateur se démit de sa dignité, après avoir triomphé pour la victoire qu il avait remportée sur les… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • TRIOMPHER — v. intr. T. d’Antiquité romaine Faire une entrée pompeuse et solennelle dans Rome après quelque insigne victoire. Pompée triompha trois fois. Il signifie, dans le langage courant, Remporter une victoire éclatante. Ce prince triompha de tous ses… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • triompher — vti. triyonfâ (Albanais, Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • affurer — Triompher, tromper …   Le nouveau dictionnaire complet du jargon de l'argot

  • vaincre — [ vɛ̃kr ] v. tr. <conjug. : 42> • XIIe; veintre fin IXe; lat. vincere 1 ♦ L emporter par les armes sur (un ennemi public ou privé). ⇒ battre, défaire, écraser. « Pour les vaincre, il nous faut de l audace » (Danton). Qu on n a pas vaincu. ⇒ …   Encyclopédie Universelle

  • lutte — [ lyt ] n. f. • XVIe; luite 1160; bas lat. lucta, ou de lutter 1 ♦ Combat corps à corps (⇒ catch, jiu jitsu, judo, sumo). Spécialt Sport de combat opposant corps à corps deux adversaires qui, au moyen de prises appropriées, s efforcent de se… …   Encyclopédie Universelle

  • emporter — [ ɑ̃pɔrte ] v. tr. <conjug. : 1> • v. 1280; en porter 980; de en, lat. inde « de là, de ce lieu », et porter 1 ♦ Prendre avec soi et porter hors d un lieu (un objet, un être inerte). Les secouristes emportent les blessés. ⇒ emmener. «… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”