TRAVERS
. s. m.
L'étendue d'un corps considéré dans sa largeur. Il s'en faut deux travers de doigt que ces planches ne se joignent.

TRAVERS, signifie aussi, Le biais, l'irrégularité d'un lieu, d'une place, d'un jardin, d'un bâtiment, d'une chambre, etc. Il y a bien du travers dans ce bâtiment. Il faut planter des arbres pour cacher les travers qui sont dans votre jardin.

TRAVERS, signifie figurément, Bizarrerie, caprice, irrégularité d'esprit et d'humeur. Il a du travers dans l'esprit. Il a un singulier travers d'esprit. Un jeune homme plein de travers. Il a bien du travers dans l'humeur. Se donner des travers. Il a pris un travers dans cette affaire-ci.

Fam., Donner dans le travers, Tomber dans l'inconduite, prendre des habitudes déréglées.

EN TRAVERS. loc. adv.D'un côté à l'autre, suivant la largeur. Cette table n'est pas solide, il faut y mettre des barres en travers pour qu'elle puisse servir.   En termes de Marine, Se mettre en travers, Se mettre en panne. On dit de même, Être, se tenir en travers.

DE TRAVERS. loc. adv.Obliquement. Si vous mettez cela de travers, vous ne le ferez pas passer. Il est louche, il est bigle, il regarde de travers.

Fig., Regarder quelqu'un de travers, Le regarder d'une manière qui marque du mécontentement, ou de la colère, ou de l'aversion. Je ne sais ce qu'il a contre moi, mais il me regarde de travers.

Prov. et fig., Mettre son bonnet de travers, Entrer en mauvaise humeur. Ne lui parlez pas aujourd'hui, il a mis son bonnet de travers.

DE TRAVERS, signifie aussi, De mauvais sens, à contre-sens, tout autrement qu'il ne faudrait ; et alors il est souvent précédé de l'adverbe Tout. Cela est mis tout de travers, est fait tout de travers. Il écrit tout de travers. Il va tout de travers. Il a les jambes de travers.   Il s'emploie figurément dans la même acception. Cet homme prend tout de travers, entend tout de travers. Il rapporte de travers tout ce qu'on lui dit. Juger tout de travers. Parler, répondre tout de travers.   Cet homme a l'esprit de travers, Il a l'esprit mal fait, mal tourné. À TRAVERS, AU TRAVERS. loc. prépositives, dont la première est toujours suivie d'un régime simple, et l'autre de la préposition de, et qui signifient, Au milieu, par le milieu. À travers, se dit principalement pour désigner Un passage vide, libre. Au travers, se dit, au contraire, pour désigner Un passage qu'on se procure entre des obstacles, ou en traversant, en pénétrant un obstacle. Mais cette distinction n'est pas toujours rigoureusement observée. Passer sa main à travers les barreaux. Aller à travers les bois, à travers les champs, à travers champs. Ils passèrent à travers les vaisseaux ennemis. Il se fit jour au travers des ennemis. Il perça au travers d'un bataillon. Il ne craint point les périls, il se jette au travers, tout au travers. On voit le jour au travers des vitres, des châssis. On ne voyait le soleil qu'à travers les nuages, qu'au travers du brouillard.

Fig. et fam., Tout au travers des choux, et plus simplement, À travers choux, Inconsidérément, sans jugement, sans aucun égard. À TRAVERS, AU TRAVERS, signifient aussi, De part en part. Un coup d'épée au travers du corps, à travers le poumon.   Ils s'emploient figurément avec les verbes Voir, découvrir, remarquer, et autres semblables. Je vois clair au travers de toutes ces finesses. À travers ces artifices, je découvre que... Au travers de toutes ces suppositions, il est aisé de remarquer... Au travers de tout ce qu'il dit, on voit bien qu'il n'est pas content.  À TORT ET À TRAVERS. loc. adv. et figurée, Sans discernement, inconsidérément. Il frappe à tort et à travers. Il parle à tort et à travers, sans savoir ce qu'il dit.

PAR LE TRAVERS. loc. prépositive, qui s'emploie en termes de Marine. À la hauteur, vis-à-vis, à l'opposite. La flotte était par le travers de tel cap.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • travers — [ travɛr ] n. m. • v. 1150; en traver « directement » 1080; lat. tra(ns)versus « transversal, oblique » I ♦ (En loc.) 1 ♦ EN TRAVERS : dans une position transversale par rapport à un axe de position ou de direction habituel. ⇒ transversalement.… …   Encyclopédie Universelle

  • travers — TRAVERS. s. m. L estenduë d un corps consideré selon sa largeur. Il s en faut deux travers de doigt, que ces deux planches ne joignent. Il sign. aussi, Le biais, l irregularité d une place, d un jardin, d un bastiment, d une chambre, &c. Il y a… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Travers — bezeichnet: Travers NE, Gemeinde im Val de Travers, Kanton Neuenburg/Neuchâtel, Schweiz Val de Travers Tal ebenda Val de Travers (Bezirk), Bezirk ebenda Travers River, Fluss auf der Südinsel Neuseelands in der Reitkunst eine bestimmte Bewegung… …   Deutsch Wikipedia

  • travers — Travers, Transuersus. Jetter au travers et faire passer de navire en autre les, etc. Traiicere de naue in nauem malos et antennas. Il s en va à travers les champs, Per via inuiaque proficiscitur, Liu. lib. 23. Par chemins esgarez et destournez.… …   Thresor de la langue françoyse

  • travers — travérs (direcţie care face un unghi de 90º cu axul navei, ţesătură în dungi) s. n., pl. travérse Trimis de siveco, 03.03.2007. Sursa: Dicţionar ortografic  TRAVÉRS s.n. 1. (mar.) Partea de jos şi de sus a coastei unei corăbii. ♦ Direcţie… …   Dicționar Român

  • Travers — Trav ers, adv. [F. travers, breadth, extent from side, [ a] travers, en travers, de travers, across, athwart. See {Traverse}, a.] Across; athwart. [Obs.] [1913 Webster] The earl . . . caused . . . high trees to be hewn down, and laid travers one… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Travers — Rencontré surtout dans la Manche. Semble désigner celui qui habitait auprès d un travers (chemin de traverse au moyen âge) …   Noms de famille

  • travers — tràvers (travȅrs) m DEFINICIJA 1. meteor. umjereni do jaki, većinom mahoviti, ljeti vlažni i grmljavinama popraćeni vjetrovi zapadnih smjerova u središnjoj Francuskoj 2. term. poprečno prugasta tkanina ETIMOLOGIJA fr. traverse …   Hrvatski jezični portal

  • Travers — (frz., spr. währ), Quere, in der Reitkunst ein Seitengang, bei dem das Pferd mit der Hinterhand einen kleinen Schritt in der Bahn steht, nach innen gestellt ist und mit den auswendigen Füßen über die inwendigen tritt; Gegensatz: Renvers (s.d.);… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Travers — Travers, Morris William …   Enciclopedia Universal

  • travers — (tra vêr ; l s ne se lie pas ; cependant quelques uns la lient : à tra vêr z un désert) s. m. 1°   Étendue d un corps considéré dans sa largeur, c est à dire comme s il allait perpendiculairement d une limite à une autre ; c est le sens propre du …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”