TRANCHER
. v. a.
Couper, séparer en coupant. L'acier de Damas tranche le fer. Trancher la tête à quelqu'un. Ce couteau tranche comme un rasoir.

Fig. et poétiq., La Parque a tranché ses jours, le fil de ses jours, Il est mort.

TRANCHER, s'emploie figurément dans plusieurs phrases. Trancher la difficulté, le noeud de la difficulté, Résoudre tout d'un coup une question difficile ; lever tout d'un coup un obstacle, une difficulté.  Trancher le mot, Donner une réponse nette et décisive. Il signifie aussi, Dire sa pensée sans ménagement. C'est un homme peu délicat ; tranchons le mot, c'est un fripon.   Trancher dans le vif, Rompre tout à coup des relations nuisibles, ou prendre des mesures énergiques dans une affaire.

TRANCHER, au figuré, est aussi neutre, et signifie quelquefois, Décider hardiment. Il fait le docteur, il décide, il tranche sur tout. C'est trancher bien légèrement sur une question importante.

Fam., Trancher court, Terminer en peu de mots une conversation, un discours. Trancher net, S'expliquer avec quelqu'un en peu de mots et sans ménagement.  Trancher du grand seigneur, du bel esprit, etc., Faire le grand seigneur, le bel esprit, etc.  Ces couleurs tranchent, Elles sont fort vives, et fort différentes les unes des autres. Le cramoisi tranche fort auprès du vert, sur le vert. Cela tranche trop.   Cette pensée, cette phrase tranche dans son discours, dans son écrit, Elle est d'un caractère trop différent de ce qui précède et de ce qui suit.

TRANCHÉ, ÉE. participe, Il se dit, en termes de Blason, quand l'écu est coupé en ligne diagonale de droite à gauche. Écu tranché.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • trancher — [ trɑ̃ʃe ] v. <conjug. : 1> • 1080; lat. pop. °trinicare « couper en trois » (lat. trini); cf. pour le sens écarter, esquinter I ♦ V. tr. 1 ♦ Diviser, séparer (une chose en parties, deux choses unies) d une manière nette, au moyen d un… …   Encyclopédie Universelle

  • trancher — TRANCHER. v. a. Couper, separer en coupant. L acier de Damas tranche le fer. trancher la teste à quelqu un. ce couteau tranche comme un rasoir. On dit fig. que Le verjus, le sené &c. tranchent les boyaux, pour dire, qu Ils causent des douleurs… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • trancher — (tran ché) v. a. 1°   Séparer en coupant. L acier de Damas tranche le fer. •   Artaxerce, sous prétexte qu il [un officier] avait manqué de respect pour son prince, en frappant la bête avant lui, ordonna qu on lui tranchât la tête, ROLLIN Hist.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • TRANCHER — v. tr. Couper net, séparer en coupant. Trancher la tête à quelqu’un. Ce couteau tranche comme un rasoir. Fig. et poétiquement, La Parque a tranché ses jours, le fil de ses jours, Il est mort. TRANCHER s’emploie aussi figurément. Trancher la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • trancher — armouring (the outer wall of large mesh netting forming part of a trammel net, q.v. Also called outer net, outer wall, outwall, outwalling, wall, walling, windows) …   Dictionary of ichthyology

  • trancher — vt. /vi., couper : TRANSHÎ (Albanais.001, Saxel, PPA.), trinshî (Thônes), tronshé (Arvillard.228) ; frayé, C. u frâye <il tranche> (228). E. : Cailler, Dépouiller …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Trancher la tête, le cou à quelqu'un — ● Trancher la tête, le cou à quelqu un le faire périr, notamment en exécution d une condamnation à mort …   Encyclopédie Universelle

  • Trancher le nœud gordien — ● Trancher le nœud gordien résoudre une difficulté qui paraissait insurmontable de manière radicale, par la force …   Encyclopédie Universelle

  • Trancher, couper dans le vif — ● Trancher, couper dans le vif sacrifier résolument certaines choses pour sauver le reste ; prendre d énergiques résolutions …   Encyclopédie Universelle

  • Trancher le noeud Gordien. — См. Гордиев узел …   Большой толково-фразеологический словарь Михельсона (оригинальная орфография)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”