TOURNER
. v. a.
Mouvoir en rond. Tourner une roue. Tourner une broche.   Il se dit aussi De plusieurs autres mouvements, pour peu qu'ils tiennent du mouvement en rond. Tourner la tête. Tourner les yeux. Tourner les regards.   Il s'emploie souvent avec le pronom personnel. Se tourner dans son lit. Se tourner vers quelqu'un, vers quelque endroit. Tournez-vous, que je voie si cet habit vous va bien par derrière.   Tourner les pieds en dedans, tourner les pieds en dehors, Porter la pointe des pieds en dedans ou en dehors. Tourner ses souliers, Les déformer en marchant de telle manière que le pied ne puisse plus y être à sa juste place.

Fam., Tournez-moi les talons, Partez, éloignez-vous de moi.  Tourner le dos à quelqu'un, Tourner le dos du côté où il a le visage, lui présenter le dos. Il se dit, figurément et familièrement, Lorsqu'on quitte quelqu'un et qu'on le laisse là par mépris, par indignation, ou Lorsqu'on abandonne ses intérêts. Fig., La fortune lui a tourné le dos, La fortune lui est devenue contraire. Tourner le dos aux ennemis, ou simplement, Tourner le dos, Fuir. Fam., Il tourne le dos où il veut aller, se dit D'un homme qui, au lieu d'aller où il veut, prend un chemin tout opposé.

Prov., fig. et pop., Tourner le dos à la mangeoire, Se mettre dans une situation contraire à celle que demande la chose qu'on veut faire.  Tourner tête, Se tourner pour faire tête, pour faire face aux ennemis. Les ennemis le poursuivaient, il tourna tête, et les obligea de reculer à leur tour.

Fig. et fam., Ne savoir de quel côté se tourner, Être dans un grand embarras Tourner ses pas vers un endroit, Marcher, se diriger vers un endroit.  Ce prince tourna ses armes, ses forces contre tel État, Il fit marcher ses troupes de ce côté-là, pour y porter la guerre.

Fig., Tourner toutes ses pensées à quelque chose, vers quelque chose, Y appliquer toutes ses pensées, s'y adonner entièrement. Dans le même sens, on dit, Tourner son coeur à Dieu ; se tourner vers Dieu.

Fig., Tourner une personne à son gré, Manier son esprit en sorte qu'on lui fasse faire tout ce qu'on veut. Il tourne cet homme-là, cet esprit-là comme il lui plaît.

Fig., Tourner quelqu'un de tous les sens, de tous les côtés, Lui faire diverses questions et diverses propositions, afin de tirer de lui ce qu'il sait, ou pour découvrir quel est son sentiment, son dessein.  Absol., Tourner quelqu'un, L'interroger avec adresse. On a eu beau le tourner, il n'a rien dit. On l'a tourné et retourné de mille façons, on n'en a pu rien tirer. Il signifie aussi, Le circonvenir. Ils l'ont tant tourné, qu'ils l'ont amené à leurs fins.

Fig., Tourner bien, tourner mal une affaire, une chose, Lui donner un bon, un mauvais aspect.  En termes de Chasse, Tourner un lièvre, tourner des perdrix, Tourner autour du lièvre, autour des perdrix.  En termes de Guerre, Tourner un poste, une montagne, tourner l'ennemi, etc., Les prendre à revers.

TOURNER, se dit également en parlant De certaines choses qu'on change de sens. Tourner les feuillets d'un livre. Tourner une carte. Tourner une étoffe d'un autre sens.

Prov. et fig., Tournez la médaille, Voyez cette personne, cette affaire du côté opposé à celui dont vous venez de la considérer.

Fig. et fam., Tourner casaque, Changer de parti.  Tourner bride, se dit D'un cavalier qui retourne sur ses pas. Il reçut cette nouvelle en chemin, et aussitôt il tourna bride.   Tourner tout en bien, tourner tout en mal, Interpréter tout en bonne part, en mauvaise part. Tourner les choses à son avantage, Les interpréter avantageusement pour soi, ou Savoir en tirer de l'avantage.  Tourner quelqu'un en ridicule, Le rendre ridicule par des traits de plaisanterie Tourner une chose en raillerie, La prendre comme dite en raillant et sans dessein de fâcher. Il ne prit point sérieusement les choses désagréables qu'on lui disait, il les tourna en raillerie. Il signifie aussi, Se moquer de quel que chose, en faire des railleries. Il tourne en raillerie les meilleurs conseils et les plus sages remontrances.

TOURNER, signifie aussi, Traduire. Tourner du latin en français. Ce sens est vieux.

TOURNER, signifie encore, Façonner au tour des ouvrages de bois, d'ivoire, de pierre, de métal. Tourner des colonnes. Tourner des chaises. Tourner l'or, l'argent, le cuivre, le fer, etc. On l'emploie aussi absolument. Il sait fort bien tourner. Il s'amuse à tourner. Un ouvrier qui tourne bien.

TOURNER, signifie quelquefois, Arranger d'une certaine manière les paroles, les pensées dans un ouvrage de prose ou de vers, leur donner un certain tour. Il tourne bien les vers. Il tourne bien un vers. Je voudrais tourner cette période autrement. Tourner une lettre, un compliment, une pensée.

TOURNER, est aussi verbe neutre, et signifie, Se mouvoir en rond. La terre tourne autour du soleil, et la lune tourne autour de la terre. Une planète qui tourne autour de son axe. Une machine qui tourne sur son pivot. La roue, le moulin tourne. Quand on a trop bu, il semble que tout tourne. Pendant que la broche tournait. Un cheval qui tourne autour du pilier.   Faire tourner le sas, s'est dit D'une espèce de sortilége qui consistait à faire tourner un sas, et par le moyen duquel on prétendait découvrir l'auteur d'un crime. On dit activement, dans le même sens, Tourner le sas. On a dit aussi neutralement, Faire tourner la baguette divinatoire.

TOURNER, signifie aussi, Se mouvoir à droite ou à gauche, quoique le mouvement ne se fasse pas tout à fait en rond. Tourner de côté et d'autre. Tourner à droite, à gauche. Tourner tout court. Le cocher a tourné trop court. Ce cheval tourne bien, tourne à toutes mains. Tournez, cocher. Dites-lui qu'il tourne par telle rue. Au bout de la rue, on tourne à droite. Après la bataille, une partie de l'armée tourna du côté de l'Allemagne. Le vent a tourné.   En termes de Chasse, Tourner au change, se dit Des chiens, lorsqu'ils attaquent un autre animal que celui de meute.

Fig., Tourner court, Abréger. L'orateur a tourné court après cette réflexion, et s'est hâté de finir. Il se dit aussi Des choses. Cette maladie a tourné court, Elle s'est terminée par une mort prompte et inattendue. Ce dénoûment tourne trop court, Il arrive d'une manière trop brusque, trop peu préparée.  Le vent tourne au nord, tourne au sud, etc., Il passe au nord, au sud, etc.

Fig. et fam., Tourner à tout vent, tourner comme une girouette, Avoir l'esprit variable et inconstant, changer souvent de sentiment, d'opinion.  La tête lui tourne, se dit en parlant D'une personne qui se trouve étourdie pour avoir regardé en bas d'un lieu fort élevé. Ne regardez pas en bas, de peur que la tête ne vous tourne. Il se dit aussi De ceux à qui il survient des étourdissements et des vertiges.  La tête lui a tourné, se dit de même D'un homme qui est devenu fou. Il se dit aussi figurément D'un homme qui se méconnaît dans la bonne fortune, ou à qui quelque malheur imprévu a troublé l'esprit, ou qui, par crainte, par vanité, ou par quelque autre passion, fait des choses extravagantes.  Il est si embarrassé, que la tête lui tourne, que la tête lui en tourne, se dit encore D'un homme qui a tant d'affaires, ou qui se trouve dans une situation si pénible, si difficile, qu'il ne sait quel parti prendre.  Activement, Tourner la tête à quelqu'un, L'étourdir, l'importuner, l'excéder ; ou Lui faire changer de résolution de bien en mal, l'égarer. On dit aussi, Cette femme lui a tourné la tête, Elle lui a inspiré un amour violent.

Fig. et fam., Tourner autour du pot, ne faire que tourner autour du pot, Ne point aller au fait, à la conclusion d'une affaire. Parlez franchement, ne tournez point tant autour du pot. Il ne vient point au fait, il ne fait que tourner autour du pot.

Fig., Tourner du côté de quelqu'un, Se ranger de son parti. Aussitôt qu'il se fut déclaré, tout le monde tourna de son côté.

Fig., Ne savoir plus de quel côté tourner, Ne savoir plus que faire, que devenir, n'avoir plus de ressource.

Fig., Cette maladie, cette affaire tourne mal, Il y a lieu de craindre qu'elle n'ait une issue fâcheuse. On dit de même, L'affaire a bien tourné, a mal tourné, a tourné autrement qu'il ne pensait.

Fig., Ce jeune homme tourne mal, Il ne soutient pas les bonnes espérances qu'on avait conçues de lui. On dit dans le sens contraire, Il tourne bien.

Fig., La chance a tourné, Les choses ont changé de face. Il avait tout le monde pour lui, contre lui, mais la chance a tourné.

Fig., Cette chose tournera à sa honte, à sa gloire, à son honneur, à son déshonneur, lui tournera à bien, à mal, à profit, etc., Elle produira pour lui de la honte, de la gloire, de l'honneur, du déshonneur, du bien, du mal, du profit, etc.

Fig., Il a tourné tout d'un coup à la mort, se dit D'un malade qui tout d'un coup, et lorsqu'on s'y attendait le moins, est tombé dans un état qui a fait juger qu'il allait mourir. On dit dans le même sens, La maladie tourne à la mort.

TOURNER, signifie encore, S'altérer, changer en mal. Ce vin ne sera pas de garde, il tournera, il commence à tourner. Ce vin tourne à l'aigre. Quand le lait est vieux, il tourne sur le feu. Il ne faut pas trop faire chauffer cette sauce, de peur qu'elle ne tourne. Cette crème a tourné.   Par exagérat., Cela fait tourner le sang, se dit en parlant D'un saisissement, d'une émotion violente et pénible. Les chutes de son enfant lui font tourner le sang.   Le raisin, les cerises, les groseilles tournent, commencent à tourner, Ils commencent à mûrir, à se colorer.  À quelques Jeux de cartes, Il tourne coeur, il tourne carreau, etc., La carte qu'on découvre, qu'on montre, est de la couleur nommée coeur, carreau, etc. De quoi tourne-t-il ?

TOURNER, signifie de même, avec le pronom personnel, Se changer, passer d'un état à un autre. La verdeur de ce vin se tournera en force.   Sa fièvre tierce s'est tournée en quarte, en continue, Elle est devenue quarte, continue. On dit aussi, Tout ce qu'il mange se tourne en bile, etc., Devient bile, etc.

TOURNÉ, ÉE. participe, Fig. et fam., Un homme bien tourné, Qui est bien fait, qui a bon air.

Fig., C'est un esprit mal tourné, se dit D'un homme qui prend ordinairement les choses de travers Cette maison est bien, est mal tournée, Elle est dans une bonne, dans une mauvaise exposition. On dit de même, Cet appartement, cette chambre est bien tournée, est mal tournée.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • tourner — [ turne ] v. <conjug. : 1> • 980; lat. tornare « façonner au tour, tourner » I ♦ V. tr. 1 ♦ (mil. XIIIe) Façonner au tour (2.). Tourner le buis, l ivoire. (XVIe) Fig. Agencer, arranger (les mots) d une certaine manière, selon un certain… …   Encyclopédie Universelle

  • tourner —     Tourner tout le corps; dites, bouleverser tout le corps …   Dictionnaire grammatical du mauvais langage

  • tourner — (tour né) v. a. 1°   Façonner au tour. 2°   Fig. par comparaison avec la façon d un tour, arranger d une certaine manière les mots et les pensées. 3°   Détacher en spirale l écorce d un fruit. 4°   Mouvoir en rond, circulairement. 5°   D une… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • TOURNER — v. tr. Mouvoir en rond, imprimer un mouvement circulaire, un mouvement de rotation. Tourner une roue. Tourner une broche. Se tourner dans son lit. Tournez vous, que je voie si cette robe vous va bien par derrière. Tourner un film, Prendre des… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • tourner — I. Tourner. v. act. Mouvoir en rond. Tourner une rouë. tourner une broche. On dit, Faire tourner le sas, pour dire, Faire une espece de sortilege en faisant tourner un sas, par le moyen dequoy on pretend descouvrir l autheur d un larcin. Il se… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • tourner — vt. /vi., virer, détourner ; se détourner ; renverser, retourner, mettre sens dessus dessous ou sens devant derrière ; devenir (rouge...), virer (au rouge...) ; tourner l attelage au bout du champ ; mettre dans un autre sens, changer de tourner… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • tourner — I. Tourner, ou faire et façonner au tour, Tornare, Calices ex terebintho solitus facere torno. Plin. {{t=g}}tornoô,{{/t}} id est, rotundum facio. Tourné, ou fait et façonné au tour, Tornatus, Tornatilis. II. Tourner, act. acut. Est proprement… …   Thresor de la langue françoyse

  • Tourner — Recorded in several spellings including Turner, Turnor, Thurner, Tourner and Tournor, this is an English surname. It has three possible origins. Firstly, it may be an occupational name for a maker of small objects of wood, metal, or bone by… …   Surnames reference

  • tourner — (v. 1) Présent : tourne, tournes, tourne, tournons, tournez, tournent ; Futur : tournerai, tourneras, tournera, tournerons, tournerez, tourneront ; Passé : tournai, tournas, tourna, tournâmes, tournâtes, tournèrent ; Imparfait : tournais,… …   French Morphology and Phonetics

  • tourner — ● vi. ►ARGOT Fonctionner. Pour un programme: S exécuter. Voir exécuter. On sous entend souvent que tout fonctionne sans problème …   Dictionnaire d'informatique francophone

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”