TOQUER
. v. a.
Vieux mot qui signifiait autrefois, Toucher, frapper. Il ne se dit plus guère que dans cette phrase proverbiale, Qui toque l'un, toque l'autre, Qui offense l'un, offense l'autre.

TOQUÉ, ÉE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • toquer — [ tɔke ] v. intr. <conjug. : 1> • XVe tr.; du rad. expressif tokk → 1. toucher ♦ Région. ou fam. Frapper légèrement, discrètement. « Cependant, l on toque à la porte » (Queneau). toquer (se) [ tɔke ] v. pron. <conjug. : 1> • 1662; de… …   Encyclopédie Universelle

  • Toquer — Nom breton (29) qui correspond au mot toker (= chapelier). C est donc un nom de métier, celui qui fait et vend des chapeaux …   Noms de famille

  • toquer — Toquer, Coeffer, Affuler …   Thresor de la langue françoyse

  • toquer — (to ké), je toquais, nous toquions, vous toquiez ; que je toque, que nous toquions, que vous toquiez, v. a. 1°   Toucher. J en ai vu [des filous] d adroits à toquer une carte.... Dial. d Orat. Tubero, t. II, p. 291.    Ce mot, vieilli, reste… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • TOQUER — v. tr. Terme ancien qui signifiait Toucher, frapper. Il ne se dit plus guère que dans cette phrase proverbiale : Qui toque l’un, toque l’autre, Qui offense l’un, offense l’autre. SE TOQUER signifie, familièrement, S’engouer. Il s’est toqué de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • toquer\ se — toquer (se) [ tɔke ] v. pron. <conjug. : 1> • 1662; de toqué ou de toque; cf. se coiffer de ♦ Fam. Se toquer de... : avoir une tocade pour (qqn). ⇒ s amouracher, s engouer, s enticher. « un homme si respectable, qui se toquait d une petite… …   Encyclopédie Universelle

  • se toquer — ● se toquer verbe pronominal (de toquer) être toqué verbe passif (de toquer 1) Avoir brusquement un vif engouement pour quelqu un ou quelque chose. ● se toquer (synonymes) verbe pronominal (de toquer) …   Encyclopédie Universelle

  • toc — 1. toc [ tɔk ] interj. et adj. inv. • 1579; onomat. → toquer 1 ♦ Onomatopée d un bruit, d un heurt (souvent répété). « J ai frappé à la porte, carrément. Toc, toc ! Qui est là ? » (Mirbeau). Fig. et fam. Et toc ! bien envoyé ! (cf. Et vlan !). 2… …   Encyclopédie Universelle

  • toque — [ tɔk ] n. f. • 1549; tocque 1454; esp. toca ou it. tocca « étoffe de soie », d o. i. 1 ♦ Coiffure en usage aux XVe et XVIe s. Toque de page. 2 ♦ Coiffure sans bords ou à très petits bords, de forme cylindrique ou tronconique. Toque de juge.… …   Encyclopédie Universelle

  • toqué — toque [ tɔk ] n. f. • 1549; tocque 1454; esp. toca ou it. tocca « étoffe de soie », d o. i. 1 ♦ Coiffure en usage aux XVe et XVIe s. Toque de page. 2 ♦ Coiffure sans bords ou à très petits bords, de forme cylindrique ou tronconique. Toque de juge …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”