TITRIER
. s. m.
Il se disait anciennement Du religieux chargé de veiller a la conservation des titres d'un monastère. On ne le dit plus qu'en mauvaise part, pour signifier, Un falsificateur de titres, un fabricateur de faux titres ; encore ce dernier sens est-il maintenant peu usité.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • titrier — [titʀije] n. m. ÉTYM. 1798; « falsificateur de titres », 1762; de titre II., 1. ❖ ♦ Relig. (vx). Religieux préposé à la garde des titres d un monastère. ⇒ Archiviste …   Encyclopédie Universelle

  • titrier — (ti tri é ; l r ne se lie jamais ; au pluriel, l s se lie : des ti tri é z habiles) s. m. 1°   Anciennement, religieux chargé de veiller à la conservation des titres du monastère. 2°   Aujourd hui, en mauvaise part, falsificateur de titres,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • titre — [ titr ] n. m. • title XIIe; lat. titulus « inscription, titre d honneur » I ♦ 1 ♦ Désignation honorifique exprimant une distinction de rang, une dignité. Titres de noblesse, titres nobiliaires (⇒ noble, noblesse) . Titres de fonctions. « Comme… …   Encyclopédie Universelle

  • Wilhelm Bersch — Wilhelm J. K. Bersch (* 16. Juni 1868 in Baden bei Wien; † 1. Oktober 1917[1]) war ein österreichischer Chemiker und Agrarwissenschaftler. Er besuchte die Volksschule an seinem Geburtsort und danach das dortige Gymnasium, darauf folgend das in… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”