TITRE
. s. m.
Inscription qui fait connaître la matière d'un livre, et ordinairement le nom de l'auteur qui l'a composé, etc. On le dit également Des inscriptions analogues placées au commencement des divisions d'un livre. Le titre d'un livre. Il a donné un beau titre à son livre. Il parut un ouvrage sous tel titre. Il n'y a rien dans ce chapitre de ce que le titre annonce. Quel est le titre de ce paragraphe, de cette section ? Juger un livre sur le titre.   En termes d'Impr., Le faux titre d'un livre, Premier titre abrégé, imprimé sur le feuillet qui précède celui où est le titre entier. Titre courant, Ligne en petites capitales, qui est mise au haut des pages d'un livre, pour indiquer le sujet dont il traite.

TITRE, se dit, par extension, de Certaines subdivisions employées dans les codes de lois, dans les recueils de jurisprudence, etc. Livre douze, titre trois du Digeste. Le titre des Successions, dans le code civil.

TITRE, se dit aussi d'Un petit trait que l'on met au-dessus d'une ou de plusieurs lettres pour marquer abréviation. Ainsi, pour écrire Votre, on écrit quelquefois, Vre.

TITRE, se dit aussi d'Une qualité honorable, d'un nom de dignité. Ce pair de France a le titre de duc, de marquis, de comte, etc. Cette terre portait titre de comté. Il se dit héritier de telle maison, duc de tel lieu, mais ce n'est qu'un vain titre, il n'en a que le titre. Il prend le titre de prince.   Il se dit également de Certaines qualifications que l'on donne par honneur. Votre Sainteté est le titre qu'on donne aux papes. On donne aux rois le titre de Votre Majesté, aux cardinaux celui de Votre Éminence, etc., ou le titre de Majesté, d'Éminence, etc.   Il se dit pareillement. Des qualifications qu'on donne aux personnes, pour exprimer certaines relations. Le titre de père, d'époux, de frère, de parent, etc. Le titre de bienfaiteur. Le titre dont je suis le plus fier est celui de votre ami.

TITRE, se dit aussi en parlant De certaines églises de Rome ou des environs, dont les cardinaux prennent le nom. Cardinal du titre de Sainte-Sabine. Cardinal du titre de Saint-Pierre aux liens.

TITRE, se dit en outre de La propriété d'une charge, d'un office. Il eut cette charge en titre, après l'avoir exercée longtemps par commission. Former opposition au titre d'un office. Sa commission fut érigée en titre d'office. On dit quelquefois dans un sens analogue : Professeur en titre, par opposition à Professeur suppléant ; Commis en titre, Commis en pied, par opposition à Surnuméraire. Etc.

Fig. et fam., C'est un fripon en titre d'office, C'est un grand fripon. Cette phrase a vieilli.

TITRE, se dit aussi en parlant De certaines professions qui ne peuvent être exercées qu'en vertu d'un brevet, d'un diplôme, etc. Il a le titre de notaire, mais il n'exerce pas encore. Il n'a pas encore reçu son titre d'avocat, de médecin, etc.

TITRE, se prend encore pour L'acte, l'écrit, la pièce authentique qui sert à établir un droit, une qualité. Ce titre a été tiré du trésor, des archives de telle abbaye. Les anciens titres d'une maison. Les titres et papiers. Titres de noblesse. Titres et documents. Soustraire des titres. Titre primordial. Titre de propriété. La donation est un titre translatif de propriété. Titre exécutoire. Bon titre. Titre authentique. Titre valable. Titre inattaquable. Titre vicieux. Il produit des titres authentiques, des titres faux.   Il se disait particulièrement, au pluriel, Des provisions d'un office ou d'un bénéfice ; alors on le joignait quelquefois au mot Capacités. Il a fait voir ses titres et capacités. Ce sens a vieilli.  Titre clérical, Contrat par lequel on assignait une rente annuelle à celui qui voulait prendre les ordres sacrés.  Titre nouvel, Acte par lequel un nouveau possesseur, un héritier s'oblige de payer la même rente ou redevance que devait celui qu'il représente. Il a passé titre nouvel. Il se dit aussi Du nouvel engagement que l'on est en droit d'exiger du débiteur originaire, lorsque le temps de la prescription approche.

TITRE, se prend aussi pour Le droit qu'or. a de posséder, de demander, ou de faire quelque chose. Il possède cette maison à titre d'achat. À quel titre demande-t-il cette place ? À quel titre avez-vous obtenu cet emploi ? Possession vaut titre. Il n'y a point de servitude sans titre. À bon titre. À juste titre. À faux titre. À titre onéreux. À titre lucratif. À titre gratuit.   À juste titre, signifie aussi, dans une acception plus étendue, Justement, avec raison. C'est à juste titre qu'il fut surnommé le Père du peuple. On emploie quelquefois de même la locution À bon titre.

TITRE, se dit, par extension, de La capacité, des services, des qualités qui donnent droit à une chose. Il a des titres à cette place. Il a bien des titres à mon amitié, à mon estime, à ma reconnaissance. Je ferai valoir vos titres. Je vous appartiens à tous les titres. L'ancienneté est un titre à l'avancement.

TITRE, en fait de Monnaie, signifie, Le degré de fin de l'or ou de l'argent monnayé. Cette monnaie n'est pas au titre légal. Les monnaies françaises sont au titre de neuf dixièmes de fin, et d'un dixième d'alliage.   Il s'étend aussi À la vaisselle et aux matières d'or et d'argent non fabriquées. Cette vaisselle est à tel titre, au titre de tel pays.  À TITRE DE. loc. prépositive, En qualité, sous prétexte de. À titre d'héritier. Il s'est introduit dans cette maison à titre de parent, Il s'y est introduit en qualité de parent, sous prétexte de parenté.  À titre de grâce, à titre de dette, Comme une grâce, comme une dette. Il demande à titre de dette ce qu'on peut à peine lui accorder à titre de grâce. On dit de même, À titre de don, de prêt, etc.  À TITRE D'OFFICE. loc. adv.En vertu de sa qualité, de sa charge. Présider à titre d'office.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • titre — [ titr ] n. m. • title XIIe; lat. titulus « inscription, titre d honneur » I ♦ 1 ♦ Désignation honorifique exprimant une distinction de rang, une dignité. Titres de noblesse, titres nobiliaires (⇒ noble, noblesse) . Titres de fonctions. « Comme… …   Encyclopédie Universelle

  • titre — 1. (ti tr ; au XVIe s. écrit tiltre, mais prononcé titre, PALSGRAVE, p. 23) s. m. 1°   Inscription en tête d un livre, indiquant la matière qui y est traitée, et ordinairement le nom de l auteur qui l a composé. •   Nous voulons faire un livre… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • titre — TITRE. sub. m. Inscription qui donne à connoistre la matiere d un livre, d un chapitre, d un cahier, le nom de l autheur qui l a composé, &c. Le titre d un livre. il a donné un beau titre à son livre. il n y a rien dans ce chapitre de ce qui est… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • titré — titré, ée (ti tré, trée) part. passé de titrer. 1°   Qui porte un titre de dignité, de noblesse. •   Les princesses n en sont pas encore venues en 741 à déclarer qu elles ne visiteraient plus même les femmes non titrées, SAINT SIMON 129, 173.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • titré — Titré, [titr]ée. adj. Qui a un titre d honneur, comme de Duc, de Marquis, de Comte. C est un seigneur titré. une personne titrée. On appelle Terre titrée. Une terre qui a le titre de duché, de marquisat, de comté, &c …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Titre — (franz., spr. tītr ), soviel wie Titel (s. d.), dann Urkunde, Schein; der Feingehalt der Münzen sowie der Feinheitsgrad der Seide; bei der Maßanalyse (Titer; s. Analyse, S. 475) der Gehalt einer Lösung. Daher titrieren, den Feinheitsgrad der… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Titre — (spr. titr), Titer, Titel, Urkunde, Wertpapier; Feingehalt der Münzen und Feinheitsgrad der Seide; maßanalytisch, s. Maßanalyse; Titrieranalyse, s. Maßanalyse; titrieren, das Sortieren der Seide nach der Feinheit, bestimmt durch das Verhältnis… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • titre — chiefly Brit var of TITER * * * n. (in immunology) the extent to which a sample of blood serum containing antibody can be diluted before losing its ability to cause agglutination of the relevant antigen. It is used as a measure of the amount of… …   Medical dictionary

  • titre — Titre, voyez Tiltre …   Thresor de la langue françoyse

  • titre — [tīt′ər, tēt′ər] n. Brit. sp. of TITER …   English World dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”