TIMBRE
. s. m.
Sorte de cloche immobile qui est frappée par un marteau placé ordinairement en dehors. Le timbre d'une pendule, d'une montre. Le timbre d'un réveille-matin. Le timbre de cette pendule est très-bon. Ce timbre est fêlé.   Le timbre d'un tambour, La corde à boyau mise en double au-dessous de la caisse d'un tambour, pour le faire mieux résonner.

TIMBRE, se dit quelquefois Du son que rend le timbre. Ce timbre est trop éclatant.   Il se dit, figurément, Du retentissement de la voix. Voilà un beau timbre. Cette voix a du timbre. Cette voix a un timbre argentin. Sa voix n'a point de timbre. Le timbre de la voix.

TIMBRE, se dit aussi Du premier vers d'un vaudeville connu, qu'on écrit au-dessus d'un vaudeville parodié, pour indiquer sur quel air ce dernier doit être chanté. Mettre les timbres aux couplets d'une pièce en vaudevilles.

TIMBRE, se dit encore de La marque imprimée sur le papier dont la loi oblige à se servir pour certaines écritures, et même pour certaines impressions. La loi sur le timbre. L'impôt du timbre. Faire mettre le timbre sur une obligation, sur un passe-port. Payer le timbre. Les feuilles périodiques sont soumises, sont assujetties au droit de timbre.   Timbre à l'extraordinaire, Timbre apposé après coup sur des actes qui auraient dû être écrits sur du papier timbré.  Bureau de timbre, Bureau où l'on débite le papier timbré.  Timbre sec, Timbre qui n'est marqué que par la pression du coin sur lequel il est gravé.

TIMBRE, se dit en outre de La marque particulière que chaque bureau des postes imprime sur les lettres qu'il fait partir, pour indiquer le lieu et le jour du départ ; et sur celles qu'il reçoit, pour constater le jour de leur arrivée. le timbre de cette lettre est de Lyon.

TIMBRE, en termes d'Armoiries, signifie, Le casque qui est au-dessus de l'écu. Les souverains portent le timbre ouvert.

Fig. et fam., Il a le timbre fêlé, se dit D'un homme un peu fou.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • timbre — [ tɛ̃br ] n. m. • 1374; « sorte de tambour » XIIe; gr. byz. tumbanon, gr. class. tumpanon → tympan I ♦ 1 ♦ Anciennt Cloche immobile frappée par un marteau. Timbres d un carillon. (1858) Mod. Calotte de métal qui, frappée par un petit marteau ou… …   Encyclopédie Universelle

  • timbré — timbre [ tɛ̃br ] n. m. • 1374; « sorte de tambour » XIIe; gr. byz. tumbanon, gr. class. tumpanon → tympan I ♦ 1 ♦ Anciennt Cloche immobile frappée par un marteau. Timbres d un carillon. (1858) Mod. Calotte de métal qui, frappée par un petit… …   Encyclopédie Universelle

  • timbre — 1. (tin br ) s. m. 1°   Timbre d un tambour, corde à boyau tendue en double sur le fond inférieur d un tambour pour le faire mieux résonner. •   Il vaut mieux voir des broches que des piques, des marmites que des timbres, et tous les ustensiles… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • timbre — sustantivo masculino 1. Dispositivo mecánico o eléctrico que produce un sonido y sirve para avisar o llamar: el timbre de una bicicleta, el timbre de una casa, llamar al timbre. No he oído el timbre. 2. Área: física Cualidad de un sonido… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • timbré — timbré, ée (tin bré, brée) part. passé de timbrer. 1°   Fig. et familièrement. Une cervelle, une tête, un cerveau mal timbré, ou qui n est pas bien timbré, un écervelé, un fou (locution qui vient de l emploi métaphorique de timbre fêlé pour… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • timbre — TIMBRE. s. m. Sorte de cloche ronde qui n a point de battant en dedans, & qui est frappée en dehors par un marteau. Le timbre d une horloge. timbre d un reveille matin. le timbre de cette horloge est tres bon. Timbre, en termes d Armoiries,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Timbre — Sn charakteristische Klangfarbe per. Wortschatz fach. (19. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. timbre m. (älter: Schellentrommel ), dieses über das Mittelgriechische aus gr. týmpanon Handtrommel, Tamburin , zu gr. týptein schlagen, stoßen .… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • timbre — (Del fr. timbre). 1. m. Pequeño aparato empleado para llamar o avisar mediante la emisión rápida de sonidos intermitentes. 2. Sello, especialmente el que se estampa en seco. 3. Sello emitido por el Estado para algunos documentos, como pago al… …   Diccionario de la lengua española

  • Timbre — Tim bre, n. [F., a bell to be struck with a hammer, sound, tone, stamp, crest, in OF., a timbrel. Cf. {Timbrel}.] 1. (Her.) The crest on a coat of arms. [1913 Webster] 2. (Mus.) The quality or tone distinguishing voices or instruments; tone… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • timbre — characteristic quality of a musical sound, 1849, from Fr. timbre quality of a sound, earlier sound of a bell, from O.Fr., bell without a clapper, originally drum, probably via Medieval Gk. *timbanon, from Gk. tympanon kettledrum (see TYMPANUM (Cf …   Etymology dictionary

  • timbré — Timbré, [timbr]ée. part. pass. Il a les significations de son verbe. On dit fig. Un esprit bien timbré, mal timbré. une cervelle, une teste bien timbrée, mal timbrée, pour dire, Une personne de bon sens, de mauvais sens …   Dictionnaire de l'Académie française

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”