TERREUR
. s. f.
Émotion profonde causée dans l'âme par la présence, l'annonce ou la peinture d'un grand mal ou d'un grand péril ; épouvante, crainte violente. Jeter la terreur parmi les ennemis. Répandre la terreur par tous les lieux où l'on passe. Remplir de terreur. Faire régner la terreur. Être saisi, glacé de terreur. La terreur est au comble. La terreur était dans la ville. Il portait la terreur partout. La crainte de la mort lui a causé, inspiré une terreur salutaire. Cette nouvelle a dissipé ses terreurs. L'intérêt de la tragédie se fonde sur la pitié et sur la terreur.   Il remplit tout de la terreur de son nom, se dit D'un conquérant dont le nom imprime la terreur partout.  Il est la terreur des ennemis, se dit D'un grand capitaine. Il est la terreur des coupables, se dit D'un juge sévère.  Terreur panique, Terreur subite, dont on est troublé sans sujet. Il lui prit une terreur panique. Il se répandit une terreur panique dans l'armée.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • terreur — [ terɶr ] n. f. • 1355; terror XIIIe; lat. terror, terroris 1 ♦ Peur extrême qui bouleverse, paralyse. ⇒ effroi, épouvante, frayeur. Terreur affreuse, folle. Terreur panique. Être glacé, muet de terreur. Vivre dans la terreur. Inspirer de la… …   Encyclopédie Universelle

  • terreur — TERREUR. s. f. Espouvante, grande crainte, agitation violente de l ame causée par l image d un mal present, ou d un peril prochain. Jetter la terreur parmy les ennemis. répandre la terreur par tous les lieux où l on passe. remplir de terreur. il… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Terreur — Porté en Belgique, le nom a sans doute désigné un terrassier, sens attesté pour le mot terreur en moyen français (cité par le dictionnaire de Godefroy). Rencontré dans le Pas de Calais et en Normandie, le nom Terreux pourrait en être une variante …   Noms de famille

  • terreur — Terreur, Terror. Faire ou donner terreur, Terrere, Terrificare, Territare …   Thresor de la langue françoyse

  • Terreur — (franz., spr. ör, »Schrecken«), s. Terrorismus; la T. blanche, »der weiße Schrecken«, die Bluttaten der Reaktion nach 1815 (Anspielung auf die weiße Fahne der Bourbonen) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Terreur — (frz., spr. röhr), Schrecken, Schreckensherrschaft (s. Terrorismus); T. blanche (spr. blangsch), die royalistische Reaktion in Frankreich nach dem Sturze Napoleons I …   Kleines Konversations-Lexikon

  • terreur — (tèr reur) s. f. 1°   Crainte violente que l on ressent. •   Cet Achille de qui la pique Faisait aux braves d Ilion La terreur que fait en Afrique Aux troupeaux l assaut d un lion, MALH. III, 1. •   Mais bientôt, malgré nous, leurs princes les… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • TERREUR — n. f. émotion profonde causée dans l’âme par la présence, l’annonce, la peinture d’un grand mal ou d’un grand péril; épouvante, crainte violente. Jeter la terreur parmi les ennemis. Répandre, semer la terreur. Faire régner la terreur. Il portait… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Terreur — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Terreur », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le mot « terreur », dans le sens de… …   Wikipédia en Français

  • Terreur — „Die Waffen der Radikalen“; Englische Karikatur von George Cruikshank auf die Terrorexzesse 1793/94 in Frankreich Die Terrorherrschaft, auch bekannt als la Grande Terreur (die [große] Schrecken[szeit]), war eine Periode der Französischen… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”