TERRE
. s. f.
Le sol sur lequel nous marchons, sur lequel nos maisons sont construites, qui produit et nourrit les végétaux. Les animaux qui se logent dans la terre, qui vivent dans la terre. Les fruits de la terre. Les habitants de la terre. Chemin sous terre. Cette maison a ses cuisines sous terre. Je voudrais être cent pieds sous terre. Joncher la terre de fleurs. Couvrir la terre de morts. La terre était couverte de neige. Il lut a fallu remuer bien de la terre pour faire ce jardin. Le remuement des terres coûte beaucoup. Baiser la terre. Se coucher à terre, à plate terre. Mettre un bâtiment rez pied, rez terre. Jeter un homme à terre, contre terre, par terre. Porter son ennemi par terre. Un ver de terre. La terre est toute crevassée du chaud qu'il fait. La terre s'est ouverte, s'est entr'ouverte sous lui. La terre a fondu sous ses pieds. Tremblement de terre. Il l'a cherché par mer et par terre.   À terre, par terre, se disent abusivement en parlant Des choses qui tombent ou qu'on jette, quoique ce soit dans une chambre, sur le carreau, sur un parquet, sur un tapis. Votre livre est tombé à terre. Il a jeté son chapeau à terre, au lieu de le mettre sur un fauteuil. Il s'est jeté à terre, par terre, et s'est roulé sur le parquet.

Fig. et fam., Battre quelqu'un à terre, Abuser de son avantage contre un homme déjà battu et hors de défense, ou qui ne se défend plus. Ce serait battre un homme à terre que d'insister davantage.

Fig. et fam., Il a peur que terre ne lui manque, se dit D'un homme avare et timide, qui craint à tout moment que le nécessaire ne vienne à lui manquer.

Fig. et fam., Donner du nez en terre, Échouer dans une affaire.

Fig. et fam., Cette parole, ce propos, n'est pas tombé à terre, On l'a relevé, on y a pris garde. On dit dans le même sens, Il ne laissera pas tomber cela à terre.

Fig. et fam., Cette affaire n'a pas touché à terre, Elle a passé tout d'une voix, sans difficulté. Cet homme ne laisse pas toucher du pied à terre, Il ne donne pas le temps de se reconnaître, de respirer.  En termes de Manége, Ce cheval va, travaille terre à terre, Son galop est de deux temps et de deux pistes. On dit substantivement, Le terre à terre, dans un sens analogue. Le terre à terre est une des allures artificielles du cheval. (Voyez plus loin un autre emploi de la même expression.)

Fig., Il ne va que terre à terre, se dit D'un homme qui a les vues peu élevées, d'un auteur dont les idées sont communes, dont le style manque d'originalité.

Fig., Raser la terre, Ramper, ne pas s'élever.  En termes de Fortification, Remuer de la terre, la terre, Fouir et transporter de la terre pour faire des retranchements, etc. On a bien remué de la terre, on a bien remué la terre à tel siége. On dit aussi : Se couvrir de terre. Ouvrage de terre. Bastion de terre. Sac à terre   Dans le langage ordinaire, Il a bien remué de la terre, se dit De quelqu'un qui a fait transporter beaucoup de terre d'un endroit à l'autre, dans un parc, dans un jardin.

Prov. et fig., Faire de la terre le fossé, Tirer de la chose même de quoi subvenir aux dépenses nécessaires pour l'agrandir, ou pour l'entretenir. Il se dit plus souvent D'un dissipateur qui se ruine par des emprunts successifs, dont l'un rembourse l'autre.

TERRE, se dit aussi par rapport à l'action d'inhumer. Il y a huit jours que le pauvre homme est en terre, qu'on l'a mis, qu'on l'a porté en terre. Bénir la terre d'un cimetière. Ouvrir la terre. On paye tant dans cette paroisse pour l'ouverture de la terre. En ce sens, on dit proverbialement, Six pieds de terre suffisent pour le plus grand homme.   Être enterré, inhumé en terre sainte, Être enterré dans une église, ou dans un cimetière bénit.

TERRE, se dit aussi Des diverses natures de terre, de sol, par rapport à leur état ou à leurs qualités. Terre grasse, stérile, sèche, fertile, sablonneuse, ingrate. Terre de bon rapport. Terres brûlantes, froides. Terres grises, rouges, blanches, noires. Terres fortes, légères. Terre glaise. Terres labourables. Labourer des terres. Fumer des terres. Terre à blé. Terre à froment. Terre en friche. Terre en jachère. Terre neuve, et qui n'a point encore porté. Terre cultivée. Terre franche. Terre végétale. Terre friable, meuble. Terre inculte. Prier Dieu pour les biens de la terre. Un arpent de terre. Une pièce de terre.

Prov., Bonne terre, mauvais chemins, Dans les terres grasses, les chemins sont mauvais.  Terres rapportées, Terres que l'on a tirées d'un endroit pour les porter dans un autre. Cette terrasse est faite de terres rapportées.

TERRE, se dit également de La terre considérée comme une matière ou substance particulière. Terre calcaire. Terre argileuse. Terre siliceuse. Terre sigillée. Terre d'ombre.   Terre à potier, ou simplement, Terre, Terre argileuse dont les potiers se servent pour faire leurs ouvrages, et qu'on emploie aussi à quelques autres usages. De la poterie de terre. Un vase de terre. Un plat de terre. Une écuelle de terre. Un pot de terre vernissé. Travailler en terre. Les sculpteurs font leurs modèles de terre. Terre de pipe. Terre à pipe.   Terre cuite, Cette même terre façonnée en statues, en vases, etc., et durcie au feu. Un buste, un médaillon, etc., de terre cuite. On dit dans le même sens, J'ai la terre cuite du buste de Molière.

TERRE, se dit aussi de Tout le globe de terre et d'eau que nous habitons. Dieu créa le ciel et la terre. Le globe de la terre. La terre tourne autour du soleil. Les deux pôles de la terre. Le diamètre de la terre. Le tour de la terre. Les divers climats de la terre. La lune s'éclipse par son entrée dans l'ombre de la terre.   Communément, On ne voit ni ciel ni terre, se dit Lorsqu'on est dans une grande obscurité.

Fig. et fam., Remuer ciel et terre, Faire tous ses efforts, employer toutes sortes de moyens pour arriver au but qu'on se propose.

Prov., Tant que terre nous pourra porter, Aussi loin que nous pourrons aller. Nous partirons de bon matin, et nous irons tant que terre nous pourra porter. On dit quelquefois dans le même sens, Tant que terre, absolument. Nous irons tant que terre.   Être sur terre, Vivre, exister. Tant que je serai sur terre.

TERRE, se dit quelquefois, surtout au pluriel, Des diverses parties ou portions du globe de la terre. Terres inhabitées. Les terres boréales ou arctiques. Les terres australes. Terres inconnues.   Il se dit également, tant au singulier qu'au pluriel, de L'étendue d'un pays. Les terres de France. Les terres d'Espagne. Nous sommes en terre étrangère. Être en terre papale, en terre ennemie. Entrer dans les terres des ennemis ; piller, ravager leurs terres.   La terre de promission, ou La terre promise, la terre sainte, La Palestine, que Dieu avait promise au peuple d'Israël, et où JÉSUS-CHRIST a pris naissance.

TERRE, se dit pareillement d'Un domaine, d'un fonds rural. Terre seigneuriale. Terre noble. Terre en franc-alleu. Terre mouvante du roi, qui relevait du roi, de tel prince, de telle seigneurie. Ériger une terre en marquisat, en duché, en pairie. Cette terre avait haute, moyenne et basse justice. Terre bien située. C'est une belle terre, une grosse terre. Terre d'Église. Terre appartenante à l'Église. Quitter la terre pour le cens. Déguerpir une terre. Vendre, acheter, échanger, céder une terre. Saisir une terre. Engager, hypothéquer une terre. Terre en valeur, en non-valeur. Faire valoir une terre. Tenir sa terre par ses mains. Donner, prendre une terre à ferme. Donner une terre à moitié. Le fermier d'une terre. Le revenu d'une terre. Cette terre rapporte tant. Il rend tant par an de cette terre. Aller dans ses terres, dans sa terre, à sa terre. Vivre sur ses terres. Chasser sur les terres d'autrui.   Terre bien plantée, Terre où il y a beaucoup de plantations ; et, Terre bien bâtie, Terre où il y a un château bien bâti, une belle maison d'habitation.  N'avoir pas un pouce de terre, N'avoir point de bien en fonds de terre. Être riche en fonds de terre, Posséder beaucoup de terre.

Prov., Qui terre a, guerre a, Qui a du bien est sujet à avoir des procès.

Prov., Tant vaut l'homme, tant vaut sa terre ou la terre, Les terres, les fonds de commerce, etc., rapportent en proportion de la capacité de celui qui les possède, de l'art de les faire valoir ; et en général, Chacun réussit dans son état en proportion de sa capacité personnelle.

Prov. et fig., Chasser sur les terres d'autrui, Empiéter sur les droits d'autrui, prétendre à une chose qui appartient à un autre.

TERRE, se dit encore de La terre qui est sur le bord de la mer. Dans ce sens, on l'emploie surtout en termes de Marine. Côtoyer la terre. Une chaloupe qui rase la terre. Un vaisseau qui range la terre. Ils furent trois mois sans voir terre. Gagner la terre. Brise de terre. Le vent de terre. Le vent est de terre. Terre haute. Terre basse. Chercher la terre. Apercevoir une terre à l'horizon. Lorsque les matelots en vigie découvrent la terre, ils crient à haute voix : Terre ! terre ! Descendre à terre.   Prendre terre, Aborder, descendre à terre, mettre à terre.  Perdre terre, se dit D'un bâtiment qui s'éloigne assez de terre, pour qu'il la perde de vue.  Perdre terre, se dit aussi Lorsque, étant dans l'eau, on trouve des endroits où l'on ne peut pas, étant debout, toucher le fond avec les pieds.

Fig., Faire perdre terre à quelqu'un dans une discussion, Le réduire à ne savoir que répondre.  Aller terre à terre, se dit Des petits bâtiments qui ne s'éloignent pas des côtes. Raser la terre, se dit D'un bâtiment quelconque, lorsqu'il va près des côtes.  Cette ville est bien avant dans les terres, Elle est bien éloignée de la mer.  Terre ferme, Le continent, et tout ce qui tient au continent, sans être environné d'eau ; à la différence des îles. Après avoir passé les îles de l'Archipel, nous descendîmes, nous abordâmes en terre ferme. Les marins disent plus ordinairement, La grande terre.   Terre ferme, se dit particulièrement de La partie des États de Venise qui était située sur le continent de l'Italie, par opposition à Venise et aux îles. Les nobles de terre ferme.   Armée de terre, forces de terre, Les troupes qui combattent sur terre ; par opposition à Armée de mer, forces de mer.

TERRE, se dit figurément Des habitants de la terre. Alexandre fit trembler toute la terre, voulait soumettre toute la terre. Toute la terre se tut devant lui. Ce monarque est respecté de toute la terre, craint de toute la terre.   Il signifie aussi, Un grand nombre de personnes, par rapport au lieu et aux circonstances où l'on se trouve. Vous dites cela comme une nouvelle ; toute la terre le sait, toute la terre en parle. Vous deviendrez l'horreur de toute la terre, si vous ne changez de conduite. Cela est reçu par toute la terre, et familièrement, par toute terre.

TERRE, s'emploie figurément en termes de Morale chrétienne, et se dit Des biens et des plaisirs de la vie présente. Vous tenez trop à la terre. Vous ne songez qu'à la terre. Les vrais chrétiens méprisent la terre, les biens de la terre.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • TERRE — Avant d’être un concept, la Terre fut une donnée: d’abord, la Terre nourricière – autrement dit, la «terre végétale» –, puis, la Terre où l’homme vit, par opposition à la mer, c’est à dire les terres émergées. Tout naturellement, cette Terre,… …   Encyclopédie Universelle

  • TERRE —     Terre, s. f., proprement le limon qui produit les plantes; qu il soit pur ou mélangé, n importe: on l appelle terre vierge quand elle est dégagée, autant qu il est possible, des parties hétérogènes: si elle est aisée à rompre, peu mêlée de… …   Dictionnaire philosophique de Voltaire

  • terre — Terre, f. penac. Est l un des ouvrages premiers de Dieu, attribué aux hommes, où tous animaux et alimens d iceux sont placez, et est le centre du comble de l air, Terra, dont il est parti: l Italien suit le Latin, disant terra, l Espagnol l… …   Thresor de la langue françoyse

  • terre — TERRE. s. f. Le plus pesant des quatre Elements, & celuy que les Philosophes définissent ordinairement, Element sec & froid. Le globe de la terre. Dieu a creé le ciel & la terre. la masse, le tour, le centre, les deux bouts de la terre. l ombre,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Terre — (frz. Erde) steht für Terre à Terre, Lektion des Reitens Terre des hommes, internationales Hilfswerk Terre des Femmes, Hamburger feministischer Verein Terre ist Ortsname von Cinque Terre, italienische Region Terre de Bas, Guadeloupe Terre de Haut …   Deutsch Wikipedia

  • terré — terré, ée (tè ré, rée) part. passé de terrer. 1°   À quoi on a mis de la terre. Un arbre terré.    Sucre terré, sucre mis en pain après avoir été blanchi par l argile. Et où lesdits redevables voudraient payer en moscouades terrées et blanchies,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Terre ! — ● Terre ! cri poussé par la vigie qui aperçoit la terre …   Encyclopédie Universelle

  • terre — TERRE: Dire les quatre coins de la terre, puisqu elle est ronde …   Dictionnaire des idées reçues

  • terré — Terré, [terr]ée. part …   Dictionnaire de l'Académie française

  • TERRE — n. f. Sol sur lequel nous marchons, sur lequel les maisons sont construites, qui produit et nourrit les végétaux. Joncher la terre de fleurs. La terre était couverte de neige. Il lui a fallu remuer bien de la terre pour faire ce jardin. Les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”