TEMPS
. s. m.
(Le P ne se prononce point.) La durée des choses, marquée par certaines périodes ou mesures, et principalement par le mouvement et la révolution apparente du soleil. Compter, mesurer le temps. Un long temps. Un temps court. Un temps limité. Temps passé. Temps présent. Temps futur ou à venir. Le temps coule. Le temps s'écoule. La durée du temps. Le temps passe bien vite. En moins de temps qu'il n'y a que je vous parle. En même temps. Il alla dans le même temps Il y a bien du temps. Il y a peu de temps. Le temps amène de grands changements. Le temps fera découvrir la vérité. Avec le temps. Les poëtes ont personnifié le Temps. On représente le Temps sous la figure d'un vieillard ailé qui d'une main tient une faux, et de l'autre un sablier. La faux du Temps. Le temps dévore toux, À la longue, tout se détruit.  Un temps, Un certain espace de temps. Cela n'a pas laissé de durer un temps, un certain temps. Cela est bon pour un temps, et ne vaut rien ensuite.   Cela n'a qu'un temps, se dit D'une chose qui ne dure que fort peu.  Laps de temps. Voyez LAPS.  En Astron., Temps vrai ou apparent, Le temps mesuré par le mouvement réel et inégal de la terre autour du soleil ; et, Temps moyen, Le temps mesuré par un mouvement uniforme, réglé sur la vitesse moyenne de la terre.

TEMPS, se dit, dans un sens particulier, de La succession des jours, des heures, des moments, considérée par rapport aux différents travaux, aux diverses occupations des personnes. C'est un homme qui ne connaît pas le prix du temps. Faire un bon usage du temps, un bon emploi du temps. Employer bien le temps. Ménager bien le temps. Être bon ménager du temps. Le temps est cher. Le temps est précieux. Cela demande bien du temps. Cela consume, cela emporte beaucoup de temps. Il faut bien du temps pour cela. Ce travail me prendra bien du temps, beaucoup de temps, tout mon temps. J'y ai donné, j'y ai consacré tout mon temps. Cet importun, cet ennuyeux vient me prendre, me voler mon temps, me fait perdre mon temps. Je vous demande une heure de votre temps. Je ne puis disposer de mon temps comme je voudrais.   Perdre le temps, ou Perdre son temps, Ne rien faire, ou Faire des choses inutiles. Je n'ai pas de temps à perdre, Je n'ai pas de temps à employer inutilement. Je n'ai pas de temps à perdre pour arriver à tel endroit, Je n'ai que le temps nécessaire pour ne pas y arriver trop tard.  Réparer le temps perdu, réparer la perte du temps, Profiter mieux du temps qu'on n'a fait par le passé, en faire un meilleur usage ; redoubler son travail pour faire en peu de temps ce qu'on avait négligé jusqu'alors.

Prov., Le temps perdu ne se répare point, ne se recouvre point.   Passer le temps, passer son temps à quelque chose, à faire quelque chose, L'y employer : cela ne se dit que des occupations futiles. Il passe le temps, son temps à jouer, à rêver, à faire des contes. Il passe son temps à ne rien faire.   Absol., Passer le temps, Se distraire en attendant l'heure marquée pour quelque chose. Je m'ennuyais à l'attendre, j'ai pris un livre pour passer le temps.

Fam., Passer bien le temps, son temps ; et Se donner du bon temps, Se divertir. Passer mal le temps, son temps, S'ennuyer beaucoup, ou Souffrir beaucoup, être fort maltraité.

Fig. et fam., Tuer le temps, Faire des riens, des inutilités pour se désennuyer. Couler le temps, Laisser écouler le temps, dans l'attente de quelque occasion plus favorable. Pousser le temps avec l'épaule, se dit proverbialement dans des sens analogues à ceux des deux phrases précédentes.

TEMPS, se dit quelquefois d'Un terme préfix, ou d'Une durée limitée. Payer dans le temps porté par l'obligation. Marquer précisément le temps. Prévenir le temps. Devancer le temps. Le temps s'approche. Dès que le temps sera venu, sera échu. Revenir dans le temps. Il revenait toujours dans le temps accoutumé. Marquez-moi précisément le temps. Elle est accouchée avant le temps. Cet apprenti, ce soldat, a fait son temps. Il n'a point fait cela dans le temps. Prêtez-moi cela pour quelque temps.   Il a fait son temps, se dit D'un homme qui sort d'un emploi dont le temps était limité, ou qui n'est plus propre aux choses dont il s'est mêlé autrefois avec succès. Cet habit a fait son temps, Il a été porté autant qu'il pouvait l'être, il ne peut plus servir.

TEMPS, se prend aussi pour Délai. Je vous demande encore un peu de temps pour vous payer. Je vous demande du temps. Vous me donnez un temps bien court. Prendre du temps. Prolonger le temps. Abréger le temps. Donner un an de temps. Accorder du temps. Obtenir du temps.   Cet homme ne cherche qu'à gagner du temps, Il ne cherche qu'à différer.

Prov., Qui a temps, a vie, Quand le terme où l'on doit satisfaire à quelque chose est encore éloigné, on a du loisir pour se préparer à remplir son obligation.

TEMPS, signifie aussi, Loisir. Je n'ai pas le temps de vous parler. Il est si occupé, qu'il n'a pas, qu'il ne se donne pas le temps de manger.

Prov., Le temps est à Dieu et à nous, Nous avons le loisir de faire ce dont il s'agit, ou, en général, de faire ce qu'il nous plaît.

TEMPS, signifie encore, Conjoncture, occasion propre. Le temps est favorable. Il n'est pas encore temps de songer à cela. Il n'est plus temps de le faire, ou absolument, Il n'est plus temps. Un temps plus opportun. Le temps n'est pas encore convenable. Laisser passer le temps de faire quelque chose. Le temps le permet. Ce n'est pas le temps de parler de cela. Attendez à un autre temps. Chaque chose a son temps.   Prendre son temps, prendre bien son temps, prendre mal son temps, Prendre ou ne pas prendre le moment favorable pour faire quelque chose. Prendre quelqu'un sur le temps, Saisir une occasion subite et favorable pour lui faire faire quelque chose, ou Ne lui pas laisser le temps de la réflexion.  Prendre son temps, signifie aussi, Faire une chose à loisir, sans se presser. Prendre le temps de quelqu'un, Attendre le moment qui convient a quelqu'un dont on a besoin.

Prov., Il y a temps pour tout. Il y a temps de rire et temps de pleurer, temps de parler et temps de se taire.

Prov., Tout vient à temps pour qui peut attendre, Avec le temps et la patience on vient à bout de tout.  Un temps viendra, Il arrivera une circonstance, une conjoncture favorable.

TEMPS, se dit aussi de La saison propre à chaque chose. Le temps des vendanges. Le temps de la moisson. Le carême est un temps de pénitence. Dans le temps des perdreaux, Dans le temps où l'on va à la chasse des perdreaux.  Le temps de Pâques, le temps pascal, Les jours pendant lesquels se célèbrent les fêtes de Pâques. Le temps des vacances, L'époque de l'année où les tribunaux, les colléges, etc., sont fermés.  Quatre-Temps, Les trois jours de jeûne ordonnés par l'Église en chacune des quatre saisons de l'année. Observer les Quatre-Temps. Jeûner Quatre-Temps et Vigiles.

TEMPS, se dit en outre Des siècles, des différents âges, des différentes époques, et par rapport à la chronologie. Du temps du déluge. Au temps du déluge. Du temps d'Abraham. Du temps de Moïse. Du temps des patriarches. Du temps d'Auguste. Les temps y sont exactement indiqués. Distinguer les temps. Il s'est trompé au temps, sur le temps. Nous n'avons pas vu, nous ne verrons pas cela de notre temps. Ils vivaient dans le même temps. Il était de mon temps. Tous ceux de mon temps, du vieux temps. Au bon vieux temps. Dans mon jeune temps. Au temps de ma jeunesse. Les temps fabuleux. Les temps héroïques. Les temps inconnus. Les temps historiques.   La nuit des temps, Les temps les plus éloignés, et dont on n'a aucune connaissance certaine. Cela se perd dans la nuit des temps.   Avant tous les temps, avant les temps, avant le temps, Avant la création du monde. Dans le cours des temps, dans la suite des temps, Dans un temps futur fort éloigné de celui dont on a parlé.  En termes de l'Écriture sainte, Dans la plénitude des temps, Dans le temps auquel Notre-Seigneur est venu accomplir les prophéties ; et, À la consommation des temps, À la fin du monde.

Prov. et pop., Du temps du roi Guillemot, du roi Dagobert, du temps qu'on se mouchait sur la manche, se dit pour marquer Des siècles éloignés, des siècles grossiers.

TEMPS, se dit aussi par rapport à l'état où sont les choses pour le gouvernement d'un pays, pour les manières de vivre, pour les modes, etc. C'était un bon temps, un mauvais temps. C'était un temps heureux, un temps misérable, un temps de corruption, un temps de trouble. En temps de paix et en temps de guerre. Dans les temps fâcheux, difficiles. Il faut s'accommoder au temps, céder au temps. Les temps sont différents, sont bien changés. Les temps sont durs. Où est le temps.... Qu'est devenu le temps.... Quand reverrons-nous le temps que.... le temps où.... Après ce temps-ci il en viendra un autre. Si ce temps-là dure. Ce n'est plus le temps. Le temps n'est plus comme il était. Un temps fut que... Il fut un temps, il y a eu un temps que.... un temps où... C'est le goût du temps. C'est une des questions du temps. Le temps qui court. Cela n'est pas surprenant par le temps qui court. Prov., Autre temps, autres moeurs.   Le temps des scélérats, des délateurs, Le temps qui leur est favorable ; le temps où il y en a beaucoup.

TEMPS, signifie encore, La disposition de l'air ; L'état de l'atmosphère. Il fait beau temps, vilain temps, mauvais temps. Temps sec, humide, pluvieux, orageux, froid, calme, serein. Temps sombre, obscur, couvert, bas. Temps rude. Temps inconstant, variable. Changement de temps. Si ce temps-là continue, dure. Le temps se hausse. Le temps change. Le temps s'éclaircit, s'obscurcit, se couvre. Le temps se met au beau. Être exposé à l'injure, aux injures du temps.

Prov., Il fait un temps de demoiselle, Il ne fait ni poussière ni soleil.

Prov. et fig., Prendre le temps comme il vient, Ne s'inquiéter de rien, et s'accommoder à tous les événements.

Fig. et fam., il y fait la pluie et le beau temps, se dit D'un homme qui est en grand crédit dans un pays ou dans une maison particulière.

Prov., fig. et pop., Hausser le temps, Boire. Il a vieilli.  À la mer, Gros temps, Temps d'orage.  En Vénerie, Revoir de bon temps, Trouver une voie fraîche et de la nuit.

TEMPS, se dit, en termes de Danse, d'Escrime, d'Exercices militaires, etc., Des moments précis pendant lesquels il faut faire certains mouvements qui sont distingués et séparés par des pauses. La charge en douze temps, en quatre temps. Un temps et deux mouvements. Observer les temps de la danse. Pousser une botte en deux temps, en trois temps. On dit dans un sens analogue, Temps d'arrêt.   En Équitation, Un temps de galop, Une galopade qui ne dure pas très-longtemps.

TEMPS, se dit, en termes de Musique, Des principales divisions de la mesure, dont les unes sont plus marquées que les autres dans l'exécution, quoique d'ailleurs elles soient égales en durée. Mesure à deux temps, à trois temps, à quatre temps. Battre la mesure à deux temps, à trois temps, à quatre temps. La mesure se divise en temps forts et en temps faibles. La mesure commence toujours par un temps fort. Appuyer sur les temps forts, Les faire sentir.  Il se dit, dans la Déclamation, Des pauses, des silences qu'on observe ou qu'il faut observer entre certaines phrases, entre certains mots. Lorsqu'on parle en public, il est bon d'observer des temps entre certains mots, entre certaines phrases. Après ce vers, il y a un temps à garder.

TEMPS, en termes de Grammaire, se dit Des différentes inflexions qui marquent dans les verbes le temps auquel se rapporte l'action ou l'état dont on parle. Le présent, l'imparfait, le futur, sont des temps différents. Les temps de l'indicatif. Les temps du subjonctif. Temps simples. Temps composés.  À TEMPS. loc. adv.Assez tôt. Vous arrivez à temps. Vous y serez assez à temps. Vous n'arriverez pas à temps pour le voir.   Cette chose n'a point été faite à temps, Elle a été faite trop tôt ou trop tard. À TEMPS, signifie aussi, Pour un temps fixé. Galères à temps. Bannissement à temps.

AU MÊME TEMPS, EN MÊME TEMPS. loc. adverbiales, Dans le même instant, à la même heure, ensemble. Nous sommes partis au même temps. Nous étions au collége en même temps.

DE TOUT TEMPS. loc. adv.Toujours. De tout temps la vertu s'est fait estimer.

DE TEMPS EN TEMPS, DE TEMPS À AUTRE. loc. adverbiales, De fois à autre, quelquefois. Il vient me voir de temps à autre. Ce jeune homme fait des étourderies de temps en temps.

EN TEMPS ET LIEU. loc. adv.Dans le temps et le lieu convenables. Je vous expliquerai cela en temps et lieu.

SUIVANT OU SELON LE TEMPS, SUIVANT ou SELON LES TEMPS. loc. adverbiales, Conformément à la circonstance. Il faut s'habiller suivant le temps. Se gouverner selon le temps, selon les temps. Cet homme parle toujours suivant le temps, suivant les temps, Suivant les circonstances : cela se dit en bonne et en mauvaise part.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • TEMPS — Chacun sait à quel aspect de son expérience répond le mot de temps; mais aucune définition de la notion correspondante n’a reçu jusqu’ici, chez les savants comme chez les philosophes, une approbation unanime. Sensible à cette difficulté qu’il… …   Encyclopédie Universelle

  • temps — Temps, m. Vient du Latin Tempus par syncope de la voyelle u, Tempus, Tempestas, l Espagnol et l Italien s esloignent trop dudit mot Latin, disant le premier Tiempo, et l autre Tempo. Le temps, ou jour, Dies. Le temps soit d un an, d un jour, ou d …   Thresor de la langue françoyse

  • temps — TEMPS. s. m. La mesure du mouvement, ce qui mesure la durée des choses. Il est opposé a Eternité. Temps passé. temps present. temps futur, ou temps avenir. le temps coule. le temps s escoule. la durée du temps. le temps passe bien viste. en moins …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Temps — Temps, n. [OF. & F., fr. L. tempus. See {Temporal} of time.] Time. [Obs.] Chaucer. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • temps — TEMPS: Éternel sujet de conversation. Cause universelle des maladies. Toujours s en plaindre …   Dictionnaire des idées reçues

  • temps — Mot Monosíl·lab Nom masculí …   Diccionari Català-Català

  • TEMPS — n. m. Durée des choses, marquée par certaines périodes, et principalement par la révolution apparente du soleil. Compter, mesurer le temps. Un long temps. Un temps court. Un temps limité. Temps passé. Temps présent. Temps futur, à venir. Le temps …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Temps — Pour les articles homonymes, voir Temps (homonymie). Chronos, dieu du temps de la mythologie grecque, par Ignaz Günther. Le temps …   Wikipédia en Français

  • temps — (tan ; l s se lie : un tan z agréable ; au XVIe siècle, on prononçait tan, PALSGRAVE, p. 24) s. m. 1°   La durée des choses en tant qu elle est mesurée ou mesurable. 2°   Le temps suivant les points de vue philosophiques. 3°   La durée bornée,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • temps — nm. (qui passe ou qu il fait) ; époque, moment, laps de temps, âge, période, ère ; (le) ciel (atmosphérique), (les) nuages ; climat : tan (Balme Thuy, Bogève.217, Bonneville, Cordon, Douvaine, Giettaz.215, Habère Poche, Larringes, Lugrin, Magland …   Dictionnaire Français-Savoyard

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”