SUINTER
. v. n.
Il se dit D'une liqueur, d'une humeur qui sort, qui s'écoule presque imperceptiblement. L'eau suinte à travers ces rochers, à travers ce plafond. Du vin qui suinte entre deux douves. Les sérosités qui suintent de cette plaie ; il en suinte des sérosités.   Il se dit également Du vase d'où la liqueur coule, de la plaie, du lieu d'où l'humeur sort. Ce tonneau suinte. Cette plaie est fermée, mais elle suinte encore. Cette muraille suinte.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • suinter — [ sɥɛ̃te ] v. intr. <conjug. : 1> • 1553; de suint 1 ♦ S écouler très lentement, sortir goutte à goutte. ⇒ dégoutter, exsuder. « Il dégelait; l eau suintait au long des murs, tombait des toits » (Morand). Il retire l aiguille, « essuie la… …   Encyclopédie Universelle

  • Suinter — Suinter, soviel wie Wollschweiß, s. Wolle …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Suinter — (frz. Suint, spr. ßüäng), Wollschweiß (s.d.) …   Kleines Konversations-Lexikon

  • suinter — Suinter, La playe suinte, id est, rend de l humidité …   Thresor de la langue françoyse

  • suinter — Suinter. v. n. Il se dit d une liqueur, d une humeur qui sort, qui s escoule presque insensiblement. Du vin qui suinte entre deux douves. il y a des serositez qui suintent de cette playe. Il se dit aussi, Du vase d où la liqueur coule, & de la… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • suinter — (suin té) v. n. 1°   En parlant d une liqueur, d une humeur, sortir, s écouler presque imperceptiblement. •   Cet arbuste [l arbre à suif] est couvert de baies d où semble suinter une substance blanche et farineuse, VOLT. Dict. phil. Arbre à suif …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • suinter — vi. (l humidité) : rechwâ (Saxel), swâ (Albanais.001) ; dyurâ (Villards Thônes.028) ; swintâ (028) ; dégotâ la swà (Montagny Bozel). E. : Dégoutter, Pleurer, Rendre, Sueur. A1) suinter (ep. du vin quand le bouchon est de mauvaise qualité) :… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • SUINTER — v. intr. Il se dit d’un Liquide, d’une humeur qui sort, qui s’écoule presque imperceptiblement. L’eau suinte à travers ces rochers, à travers ce plafond. Du vin qui suinte entre deux douves. Les sérosités qui suintent de cette plaie. Il se dit… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • suintement — [ sɥɛ̃tmɑ̃ ] n. m. • 1635; de suinter ♦ Écoulement lent d un liquide, goutte à goutte. ⇒ exsudation, 2. suage. Suintement des eaux sur des parois rocheuses. ♢ Méd. Le suintement d une plaie, d un ulcère. ● suintement nom masculin Fait de suinter …   Encyclopédie Universelle

  • suer — [ sɥe ] v. <conjug. : 1> • XIIe; suder 980; lat. sudare I ♦ V. intr. 1 ♦ Rendre beaucoup de sueur, être en sueur. ⇒ transpirer. Suer abondamment, à grosses gouttes. « L attelage suait, soufflait, était rendu » (La Fontaine). Suer de fatigue …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”