SUBTILITÉ
. s. f.
Qualité de ce qui est subtil, ou De celui qui est subtil. La subtilité des atomes, des parties de la matière. La subtilité de l'air. La subtilité du poison. La subtilité des sens. Subtilité d'esprit. La subtilité d'un escamoteur, d'un voleur. Subtilité de main. Il a fait ce tour avec une grande subtilité. Trop de subtilité dans les affaires ne sert quelquefois qu'à les gâter. La subtilité en affaires est bien voisine de la friponnerie. Il argumente, il discute, il raisonne avec beaucoup de subtilité. La finesse de cet écrivain dégénère quelquefois en subtilité.   Il se dit quelquefois, surtout au pluriel, Des ruses qu'une personne emploie dans les affaires ; et plus ordinairement Des raisonnements, des distinctions qui sont trop subtiles et qui échappent à l'intelligence. Je ne suis point la dupe de ses subtilités. De pareilles subtilités sont indignes de lui. La plupart des distinctions de l'École ne sont que des subtilités, que de vaines subtilités.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • subtilité — [ syptilite ] n. f. • subtiliteit 1190 ; réfect. de soutilleté, sutilitet v. 1119; lat. subtilitas, de subtilis → subtil A ♦ La subtilité. 1 ♦ (Abstrait) Caractère d une personne subtile; aptitude à penser, à parler ou à agir avec finesse et… …   Encyclopédie Universelle

  • subtilité — Subtilité. s. f. Qualité de ce qui est subtil. La subtilité de l air. la subtilité du poison. la subtilité des sens. subtilité d esprit. subtilité d un bateleur, d un voleur. subtilité de main. trop de subtilité dans les affaires ne sert… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • subtilité — Subtilité, Subtilitas, Machinae. Subtilité d esprit, Acumen ingenij, Calumnia. Cic. Captieuse et malitieuse subtilité de droict, Callidum versutumque ius. Bud. Subtilitez de paroles, Paroles captieuses, Verborum aucupia, et literarum tendiculae.… …   Thresor de la langue françoyse

  • subtilité — (sub ti li té ; prononcé suttilité au XVIe s. d après PALSGRAVE, p. 113) s. f. 1°   Qualité de ce qui est subtil, ou de celui qui est subtil. La subtilité du poison. La subtilité d un escamoteur. Subtilité d esprit. •   On dira que je cède à la… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SUBTILITÉ — n. f. Caractère de ce qui est subtil, aux divers sens du mot. La subtilité des atomes, des parties de la matière. La subtilité de l’air. La subtilité d’un poison. La subtilité des sens. Subtilité d’esprit. Trop de subtilité dans les affaires ne… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • subtilité — nf. subtilitâ / sotilitâ (Albanais.001b, Villards Thônes / 001a) ; => Finesse …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • argutie — [ argysi ] n. f. • v. 1520; lat. argutia ♦ (En génér. au plur.) Raisonnement pointilleux, subtilité de langage. ⇒ chicane, finesse, subtilité. « Ils s amusent et s attardent dans la dialectique, les arguties et le paradoxe » (Taine). ● argutie… …   Encyclopédie Universelle

  • raffinement — [ rafinmɑ̃ ] n. m. • 1600; de raffiner 1 ♦ Caractère de ce qui est raffiné, très délicat. ⇒ délicatesse. « Six mois dans une cour d amour, six mois de raffinement provençal » (Romains). ⇒ subtilité. Le raffinement des manières, du goût.… …   Encyclopédie Universelle

  • finesse — [ finɛs ] n. f. • 1330; de 2. fin I ♦ Qualité de ce qui est fin (2.; II). A ♦ UNE, LES FINESSES. 1 ♦ Vieilli Plan ou action marquant la ruse. ⇒ artifice, astuce, ruse, stratagème. « La plus subtile de toutes les finesses est de savoir bien… …   Encyclopédie Universelle

  • délicatesse — [ delikatɛs ] n. f. • 1539; de délicat, p. ê. d apr. it. delicatezza 1 ♦ Littér. Qualité de ce qui est délicat (1o). ⇒ agrément, douceur, finesse, recherche. La délicatesse d un coloris. Délicatesse des traits d un visage. ⇒ joliesse. 2 ♦ Finesse …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”