BANNIR
. v. a.
Condamner une personne à sortir d'un pays, à être chassée ou transportée hors d'un territoire, avec défense d'y rentrer. Bannir à temps. Bannir à perpétuité. D'après nos lois actuelles, on ne peut être banni qu'à temps, c'est-à-dire, pour cinq ans au moins et dix ans au plus. Il fut banni de la ville, de sa patrie. On l'a banni du pays, du royaume.   Il signifie, par extension, Expulser, éloigner, exclure. Il faut bannir les médisants des bonnes compagnies. C'est un fripon que l'on a banni de toutes les maisons honnêtes.   Se bannir d'un lieu, d'une maison, d'une société, Cesser ou s'abstenir d'y aller, quoique à regret.

BANNIR, se dit figurément, en parlant De diverses choses, dans une acception analogue à la précédente. Bannir le luxe. Bannir le vice, le mensonge. Il a banni de son ouvrage les expressions trop techniques. Cette contrainte bannirait tout agrément de notre société. Craignez de bannir la paix de votre ménage.   Il signifie particulièrement, Éloigner de son âme, de son souvenir. Bannir toute crainte, toute honte. Bannir le chagrin de son esprit. Bannissez les scrupules. Bannir un ingrat de sa mémoire.

BANNI, IE. participe, L'étiquette est bannie de nos réunions. La paix était bannie, semblait pour toujours bannie de ces lieux.   Il est banni de partout, se dit D'un homme odieux et méprisé, à qui toutes les portes sont fermées.

BANNI, est aussi substantif. Obtenir le rappel d'un banni. Un malheureux banni. Rappeler des bannis.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bannir — [ banir ] v. tr. <conjug. : 2> • 1213; frq. °bannjan « proclamer; convoquer des troupes »; cf. ban 1 ♦ Condamner (qqn) à quitter un pays, avec interdiction d y rentrer. ⇒ déporter, exiler, expulser, proscrire, refouler (cf. Mettre au ban).… …   Encyclopédie Universelle

  • bannir — BANNIR. v. a. Condamner par autorité de Justice à sortir d un État, d une Province, d un Ressort, etc. Bannir à son de trompe. Bannir à temps. Bannir à perpétuité. Bannir d un Ressort. Bannir du Royaume. f♛/b] Il signifie aussi, Chasser, éloigner …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • bannir — Bannir. v. a. Exiler, faire sortir par authorité de justice, d un Estat, d une Province, d un Ressort &c. Bannir à son de trompe. bannir à perpetuité. bannir d un Ressort. bannir du Royaume. Il se prend fig. pour Chasser, esloigner. Il faut… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • bannir — Bannir, voyez Banir …   Thresor de la langue françoyse

  • BANNIR — v. tr. Condamner une personne à sortir d’un pays, à être chassée ou transportée hors d’un territoire, avec défense d’y rentrer. Bannir à temps. Bannir à perpétuité. Il fut banni de sa patrie. On l’a banni du pays. Par extension, il signifie, en… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • bannir — (ba nir) v. a. 1°   Chasser d un pays, exiler. Les Tarquins furent bannis. Un décret le bannissait de l Italie. 2°   Éloigner d un lieu, éloigner de quelqu un, exclure. Vous le bannissez de votre présence. Je le bannirai de ma maison. •   La… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • bannir — ● vt. ►IRC To ban en anglais. Chasser définitivement quelqu un d un canal IRC quand on en est l OP. Quand quelqu un s est fait killer, il peut encore revenir, mais pas quand il a été banni …   Dictionnaire d'informatique francophone

  • bannir — vt. bani, C. => poni <punir> (Albanais, Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • annir — bannir …   Dictionnaire des rimes

  • divroañ — bannir …   Dictionnaire Breton-Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”