SOUS-ENTENDRE
. v. a.
Ne point exprimer dans le discours une chose qu'on a dans la pensée. Quand je vous ai dit cela, j'ai sous-entendu que ...  Cette clause, cette condition se sous-entend, se sous-entend toujours, Elle est réputée exprimée. On dit de même, Cela est toujours sous-entendu.

SOUS-ENTENDRE, se dit aussi, en termes de Grammaire, De certains mots qu'on n'exprime pas, et qui peuvent être aisément suppléés. Dans ces locutions, Une bouteille de vin, un muid de vin, les mots pleine et plein sont sous-entendus. Dans Dormir toute la nuit, on sous-entend pendant.

SOUS-ENTENDU, UE. participe, Il s'emploie quelquefois substantivement. Il y a là quelque sous-entendu. Voyez le mot suivant.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • sous-entendre — [ suzɑ̃tɑ̃dr ] v. tr. <conjug. : 41> • 1643; de sous et entendre ♦ Avoir dans l esprit sans dire expressément, laisser entendre. ⇒ suggérer. Il faut sous entendre que... P. p. adj. Mot sous entendu. Impers. « Il est d ailleurs sous entendu… …   Encyclopédie Universelle

  • sous-entendre — Sous entendre. v. a. Il se dit lors qu en parlant on a dans l intention une chose qu on n exprime pas. Quand je vous ay dit cela j ay sous entendu que &c. Il se dit aussi, Lors que celuy qui escoute supplée à ce qu on n a point exprimé. Il nous… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • sous-entendre — (sou zan tan dr ) v. a.    Il se conjugue comme entendre. 1°   Ne point exprimer dans la discours une chose qu on a dans la pensée. •   En vous disant cela, j avais sous entendu que.... Qu il serait beau de faire sous entendre toutes les injures… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SOUS-ENTENDRE — v. tr. Laisser entendre une chose sans l’exprimer. Quand je vous ai dit cela, j’ai sous entendu que.... Cette clause, cette condition se sous entend, se sous entend toujours, Elle est réputée exprimée. On dit de même : Cela est toujours sous… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • entendre — [ ɑ̃tɑ̃dr ] v. tr. <conjug. : 41> • 1080; lat. intendere « tendre vers », d où « porter son attention vers » I ♦ 1 ♦ V. tr. ind. Se prêter (à qqch.). ⇒ acquiescer; accepter, approuver, consentir. « Les uns disent que j ai bien fait d… …   Encyclopédie Universelle

  • sous-entendu — [ suzɑ̃tɑ̃dy ] n. m. • 1706; p. p. subst. de sous entendre ♦ Action de sous entendre; ce qui est sous entendu (souvent dans une intention malveillante). ⇒ allusion, insinuation, restriction, réticence. Parler par sous entendus. « Explique toi… …   Encyclopédie Universelle

  • sous- — ♦ Préfixe à valeur de préposition (sous main) ou d adverbe (sous jacent), marquant la position (sous sol, sous muqueux), la subordination (sous préfet), la subdivision (sous règne), le degré inférieur (sous littérature, sous prolétariat) et l… …   Encyclopédie Universelle

  • sous-entente — [suzɑ̃tɑ̃t] n. f. ÉTYM. 1586; de sous entendre, d après entente. ❖ ♦ Vx. Action de sous entendre (A., 2.), restriction mentale, ce qu on tait artificieusement à qqn …   Encyclopédie Universelle

  • sous-entendu — sous entendu, ue (sou zan tan du, due) part. passé de sous entendre. 1°   Qui n est point exprimé. •   Cette clause qui est sous entendue en toutes leurs lettres, PASC. Prov. XVIII. •   Il est toujours sous entendu que la Providence est la… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • sous-entente — (sou zan tan t ) s. f. Ce qui est sous entendu artificieusement par celui qui parle. Il y a toujours des sous ententes dans ce qu il dit.    Au plur. Des sous ententes. ÉTYMOLOGIE    Sous entendre …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”