SOULEUR
. s. f.
Frayeur subite, saisissement. Son apparition subite m'a fait, m'a causé, m'a donné une souleur. En apprenant cette nouvelle, il eut une grande souleur. Vous lui avez causé bien des souleurs. Il est familier et peu usité.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • souleur — ⇒SOULEUR, subst. fém. Vx, littér. Frayeur subite, saisissement, serrement de cœur. Causer des souleurs. Je descends, je tâte. Le Prussien était toujours sous ses copeaux; il y avait même deux gros rats en train de lui travailler son casque, et ça …   Encyclopédie Universelle

  • souleur — SOULEUR. s. f. Frayeur subite qui fait tressaillir. Quand il vit ce visage affreux, il eut une si grande souleur que …   Dictionnaire de l'Académie française

  • SOULEUR — n. f. Frayeur subite, saisissement, serrement de coeur. Son apparition subite m’a fait, m’a causé, m’a donné une souleur. En apprenant cette nouvelle, il eut une grande souleur. Il est familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • souleur — (sou leur) s. f. Terme familier. Frayeur subite, saisissement. Vous lui avez causé bien des souleurs. •   Après lui avoir donné la souleur [à la maréchale de Boufflers], je lui contai ce qui s était passé, SAINT SIMON 475, 86. HISTORIQUE    XIIIe …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • soûle — soûl, soûle ou, vieilli, saoul, saoule adj. d1./d Ivre. || Fig. Soûl de: grisé par. Soûl de paroles. d2./d Loc. adv. Tout son (mon, ton, notre, votre …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”