SIGNE
. s. m.
Indice, marque d'une chose présente, passée ou à venir. Signe certain. Signe infaillible. Signes équivoques. Signes douteux. Signe évident. Signe remarquable. La fumée est signe de feu. L'intermittence du pouls est souvent un signe de mort prochaine. Signes diagnostiques. Signes caractéristiques. Quand les hirondelles volent bas, on croit que c'est signe de pluie, que c'est signe qu'il pleuvra. C'est un bon signe. C'est un mauvais signe. C'est bon signe. C'est mauvais signe. Les sacrements sont des signes sensibles de la grâce. L'arc-en-ciel fut un signe d'alliance entre Dieu et Noé. La croix est le signe du salut. La respiration est un signe de vie. Il ne donne plus aucun signe de vie.

Fig., Il ne nous a donné aucun signe de vie, il n'a pas donné le moindre signe de vie, il n'a pas donné signe de vie, se dit D'un homme absent qui n'écrit point, qui n'a donné aucune marque de son souvenir, dans les occasions où il aurait pu le faire.

SIGNE, se dit aussi de Certaines marques ou taches naturelles qu'on a sur la peau. Avoir un signe au visage, un signe sur la main.

SIGNE, se dit pareillement de Certaines démonstrations extérieures que l'on fait pour donner à connaître ce que l'on pense ou ce que l'on veut. Ils ont établi entre eux de certains signes, pour s'entendre l'un l'autre sans parler. Faire un signe de tête. Faire signe de la tête, des yeux, de la main. Se parler par signes. Les muets parlent par signes. La langue des signes. Je lui ai fait signe de venir. Il a fait signe qu'on l'écoutât. Je n'entends point, je ne comprends point tous ces signes-là. Ils se faisaient des signes d'intelligence. Donner des signes d'amitié. Un signe d'amitié. Il lui tendit la main en signe de réconciliation. On illumina, en signe de réjouissance.   Le signe de la croix, L'action que les catholiques font en portant la main de la tête à l'estomac, puis de l'épaule gauche à l'épaule droite, en forme de croix. Faire le signe de la croix. Faire des signes de croix.

SIGNE, en termes d'Écriture sainte, signifie quelquefois, Miracle. Cette nation demande des signes, et elle n'aura que celui de Jonas. Les Pharisiens demandaient à JÉSUS-CHRIST qu'il leur fit quelques signes.

SIGNE, se dit encore, surtout au pluriel, Des phénomènes que l'on voit quelquefois dans le ciel, et qu'on regarde comme des espèces de présages. Le jugement universel sera précédé de plusieurs signes dans le ciel.

SIGNE, se dit aussi, en termes de Science et d'Art, de Ce qui sert à représenter une chose. Les mots sont les signes de nos idées. L'argent est le signe de la valeur de la marchandise ou du travail. Les signes astronomiques. Les signes algébriques. Les signes géométriques. Les signes de la musique. Etc.

SIGNE, en termes d'Astronomie, signifie, La douzième partie de l'écliptique, c'est-à-dire, du grand cercle de la sphère céleste que le soleil semble parcourir dans l'intervalle d'une année tropique. Par extension, on l'emploie aussi pour désigner Un douzième de la zone zodiacale. Les douze signes. Les signes du zodiaque. Le signe du Bélier, du Taureau, etc. Le soleil était dans le signe de la Vierge. Le soleil parcourt les douze signes en un an. Les douze signes diffèrent aujourd'hui des douze constellations qui portent les mêmes noms, et avec lesquelles ils coïncidaient vers le temps d'Hipparque.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • signe — [ siɲ ] n. m. • Xe; lat. signum I ♦ 1 ♦ Chose perçue qui permet de conclure à l existence ou à la vérité (d une autre chose, à laquelle elle est liée). ⇒ indice, manifestation, 1. marque, preuve, symptôme. « Il y a un signe infaillible auquel on… …   Encyclopédie Universelle

  • signe — SIGNE. s. m. Indice, ce qui est la marque d une chose ou presente, ou passée, ou à venir. Signes necessaires. signes équivoques ou probables. par tout où l on voit de la fumée, c est signe qu il y a du feu. la respiration est un signe de vie.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • signé — signé, ée (si gné, gnée) part. passé de signer. À quoi on a mis sa signature. Un ordre signé du ministre. •   Dans un ouvrage signé en commun, il [Fénelon] montrait un dessein formé de division, quand il méprisait les pensées des autres, BOSSUET… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Signe — steht für: Signe (Vorname), einen skandinavischen weiblichen Vornamen Signe Tillisch, eine alte Apfelsorte (459) Signe, einen Asteroiden des Hauptgürtels Signe (frz., siɲ) steht: in der Linguistik für ein sprachliches Zeichen, siehe… …   Deutsch Wikipedia

  • Signe — Surtout porté dans le Territoire de Belfort et la Haute Saône, le nom correspond certainement au cygne, et devrait être l équivalent des formes allemandes Schwan, Swann (voir ce nom) …   Noms de famille

  • signé — Signé, [sign]ée. part …   Dictionnaire de l'Académie française

  • signe — obs. f. sign n. and v., sing v., sine n …   Useful english dictionary

  • signe — (si gn ; au XVIe siècle, Bèze dit : prononcez sine ; au XVIIe, on trouve souvent signe écrit sine, ce qui indique la prononciation courante) s. m. 1°   Indice d une chose présente, passée ou à venir. •   Là bientôt il montra quelques signes de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Signe — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour l’article homophone, voir Cygne. Sur les autres projets Wikimedia : « Signe », sur l …   Wikipédia en Français

  • SIGNE — n. m. Indice, marque d’une chose. Signe certain. Signe infaillible. Signe évident. Signe douteux. Signes diagnostiques. Signes caractéristiques. Les signes précurseurs d’une révolution. Quand les hirondelles volent bas, on croit que c’est signe… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”