SIGNALER
. v. a.
Faire par écrit une espèce de description de la personne d'un soldat qu'on enrôle, indiquant son âge, sa taille, la couleur de ses cheveux, etc. Signaler les soldats de recrue. Ce sens est vieux.  Il signifie aussi, Donner le signalement d'une personne qu'on veut faire connaître. Cet homme est signalé à la police.   Il signifie, par extension, Appeler, attirer l'attention de quelqu'un sur une personne ou sur une chose. Il fut signalé à l'autorité comme un homme très-dangereux. Je dois signaler ce fait à votre attention. Il a signalé toutes les erreurs de cet historien.   Il signifie encore, Donner avis, par des signaux, qu'on aperçoit un vaisseau, une flotte, etc. Signaler l'ennemi. Signaler la terre. Signaler une flotte, un corsaire. On dit dans un sens analogue, Signaler la latitude, la longitude, les brasses d'eau, etc.

SIGNALER, signifie aussi, figurément, Rendre remarquable : il se dit en bonne et en mauvaise part. Il a signalé son courage, sa valeur dans cette occasion. Il a signalé son zèle. Des fêtes signalèrent ce grand événement. Ce prince signala son règne par de grands exploits, par de grands établissements. D'horribles cruautés ont signalé son passage.   Il s'emploie avec le pronom personnel, et signifie, Se distinguer, se rendre célèbre : on le dit en bonne et en mauvaise part. Il s'est signalé en diverses occasions. Il s'est signalé par son courage. Il brûle de se signaler. Il s'est signalé dans les arts, dans les lettres, dans les sciences. Il s'est signalé par ses cruautés, par ses injustices, par ses friponneries.

SIGNALÉ, ÉE. participe, Ce jour signalé par tant de victoires. Cette terre signalée par les miracles du Sauveur.   Il est aussi adjectif, et signifie, Remarquable. Un service signalé. Une vertu signalée. Une victoire signalée. Une faveur signalée. Un des orateurs les plus signalés de son siècle.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • signaler — [ siɲale ] v. tr. <conjug. : 1> • 1572; de signalé 1 ♦ Vx Rendre remarquable par quelque action. « Cent guerriers s y jetant signalent leur audace » (Boileau). ♢ Pronom. Mod. Se faire remarquer, se distinguer (en bien ou en mal). « la… …   Encyclopédie Universelle

  • signaler — Signaler. v. a. Rendre remarquable. Il a signal son courage, sa valeur dans cette occasion. il s est fort signalé. pensez vous vous signaler par là. signaler son zele …   Dictionnaire de l'Académie française

  • signaler — (si gna lé) v. a. 1°   Anciennement (sens aujourd hui inusité), faire par écrit une espèce de description de la personne d un soldat qu on enrôle, indiquant son âge, sa taille, la couleur de ses cheveux. Signaler les soldats de recrue.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SIGNALER — v. tr. Appeler, attirer l’attention de quelqu’un sur une personne ou sur une chose. Ce personnage suspect a été signalé à la police. Je dois signaler ce fait à votre attention. Il a signalé les nombreuses erreurs de cet historien. Il signifie… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • signaler — noun see signal II …   New Collegiate Dictionary

  • signaler — See signal. * * * …   Universalium

  • signaler — noun a) One who signals. b) A device that sends a signal …   Wiktionary

  • signaler — n. person or thing that communicates with signals; indicator, one who gestures, one who beckons …   English contemporary dictionary

  • signaler — sig·nal·er …   English syllables

  • signaler — vt. sinyalâ (Albanais, Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”